L'actu du Mercredi 3 Avril

Voir aussi... OL 2-3 Rennes : L'After

Aulas ne veut pas discuter tout de suite avec de potentiels successeurs de Bruno Genesio

Football365.fr

Une nuit est passée, mais Jean-Michel Aulas n’a pas fait bouger d’un iota la ligne de conduite adoptée mardi soir après l’élimination de l’OL en demi-finale de la Coupe de France. Ayant échoué à qualifier son équipe pour la finale, Bruno Genesio n’est pas prolongé dans l’immédiat et devra attendre la fin de la saison pour être fixé sur son sort. La conférence de presse du président lyonnais a interloqué beaucoup de monde, ce que le principal intéressé peine à comprendre. « Je suis étonné de la non-compréhension », a déclaré JMA à RMC ce mercredi.


Aulas : « Bruno peut signer dans un autre club »


Sur l’antenne de la radio, le président de l’OL est revenu sur sa décision de reporter la prolongation de Bruno Genesio. « On se reposera la question en fin de championnat », a-t-il déclaré, précisant que ni le coach, ni le club n’avaient « d’engagement l’un envers l’autre » aujourd’hui. « Lui souhaite rester », assure Aulas au sujet de son coach. Mais le président lyonnais est aussi conscient qu’avec cette décision de report, la porte est désormais ouverte à tous les possibles : « Il a la possibilité de partir parce qu’il est libre et l’OL n’a pas l’obligation de lui proposer une prolongation comme cela aurait été le cas si nous avions atteint les deux objectifs. Bruno peut, avec son agent, signer dans un autre club. Et l’OL peut prendre un autre entraîneur à la fin de la saison. »


Aulas : « On ne va pas prendre de position immédiatement »


Pour autant, si le club rhodanien a la possibilité d’engager un nouvel entraîneur, aucune recherche n’est lancée à ce jour. « Non, pas tout de suite », balaie JMA qui ne veut « pas prendre de position immédiatement » et qui veut « surtout encourager Bruno à réussir » son objectif de qualifier Lyon pour la prochaine Ligue des Champions. Mais pour ne pas perdre la face et rappeler que son club a une place importante en France et en Europe, Jean-Michel Aulas a tenté de reprendre la main ce mercredi. « En permanence, on discute avec les entraîneurs qui souhaitent venir à Lyon », a-t-il glissé malicieusement, en faisant notamment référence à « un grand entraîneur français et un grand entraîneur portugais ». Comprenez par là Laurent Blanc et José Mourinho…

 


 

L’OL et la piste Edimilson Fernandes (Fiorentina)

Football365.fr

Selon les informations du 10 Sport, l’OL serait sur la piste d’Edimilson Fernandes, le milieu de terrain suisse de la Fiorentina.

Prêté depuis l’été dernier à la Fiorentina (avec option d’achat), le milieu de terrain international suisse Edimilson Fernandes, 22 ans, ne laisserait pas insensible l’OL, qui apprécierait aussi son compatriote Djibril Sow (22 ans, YB Berne), notamment. Selon les informations de nos confrères du 10 Sport, le joueur de West Ham aurait été ciblé pour compenser le départ annoncé de Tanguy Ndombele lors du Mercato d’été (Juventus Turin ? Real Madrid ? Manchester City ? Paris Saint-Germain ?). Lié jusqu’en juin 2020 avec les Hammers de Manuel Pellegrini, le natif de Sion présenterait le profil recherché par le club du président Jean-Michel Aulas. Alors que le numéro 26 ne serait pas certain de poursuivre l’aventure avec la Viola, les dirigeants lyonnais suivraient son évolution avec attention et envisageraient de se pencher concrètement sur son cas en fin de saison. Affaire à suivre dans les prochaines semaines.

 


 

Le Suisse Djibril Sow pour remplacer Tanguy Ndombélé ?

RTL.fr

Une seule saison complète avec Amiens, en Ligue 2, suivie de deux sous le maillot de l'Olympique Lyonnais avant de poursuivre l’ascension, avec le PSG, Manchester City ou la Juventus Turin ? Selon des informations du journal L'Équipe, Tanguy Ndombélé semble plus proche d'un départ de l'OL cet été que d'une prolongation.

Sous contrat jusqu'en 2022, le néo-international français (4 sélections depuis octobre dernier) pourrait permettre au club de Jean-Michel Aulas de réaliser une importante plus-value. Acheté pour 8 millions d'euros à Amiens l'été dernier après une première saison en prêt dans le Rhône, le milieu de 22 ans (1,81 m) ne cesse d'impressionner, quasiment à chaque sortie.

Pour remplacer le natif de Longjumeau (Essonne), les dirigeants lyonnais suivent un autre joueur de 22 ans, lui aussi fraîchement appelé en sélection, le Suisse Djibril Sow. Après un passage par l'Allemagne, avec le Borussia Mönchengladbach, ce droitier d'1,84 m est revenu dans son pays natal en 2017. Il évolue aux Young Boys Berne, notamment aux côtés du Français Guillaume Hoarau, et a disputé la Ligue des champions cette saison.

 


 

Le coup de gueule de Dugarry sur l'attitude des Lyonnais face à Rennes

RMC.fr

Invité de Team Duga sur RMC ce mercredi, au lendemain de la défaite de l'OL contre Rennes (3-2) en demi-finale de Coupe de France, Jean-Michel Aulas a pu entendre le coup de gueule de Christophe Dugarry concernant l'attitude "scandaleuses" des joueurs lyonnais. Et a répondu avec mesure, sans pour autant nier.

Dans un contexte marqué par la décision autour de l'avenir de Bruno Genesio, l'OL s'est incliné face à Rennes mardi (3-2) en demi-finale de Coupe de France. Une défaite - qui a abouti à la non-prolongation de l'entraîneur - en grande partie due à l'attitude des joueurs, jugée scandaleuse par Christophe Dugarry, qui a fait part de sa colère à Jean-Michel Aulas dans Team Duga sur RMC.


"Séparez-vous de beaucoup de joueurs!"


"Ils ont 'carré' l'entraîneur! Je ne sais pas pourquoi parce qu'avoir Bruno Genesio comme entraîneur, ce doit être un bonheur vu comme il est gentil et les protège. C'est incompréhensible. Les joueurs sont les principaux fautifs sur ce match scandaleux. [...] Séparez-vous de beaucoup de joueurs, vendez-les le plus cher possible, il y en a une bonne demi-douzaine qu'il ne faut pas garder dans votre équipe, a lâché le membre de la Dream Team RMC Sport au président lyonnais. Parce qu'il y a un état d'esprit qui est plus qu'à revoir. Il n'y a pas de problème, on peut taper sur Genesio, je l'ai fait aussi même si je l'ai souvent protégé. Mais j'ai vu des attitudes sur le terrains..."

"Depay, cela fait des semaines qu'il se fiche du monde, poursuit Christophe Dugarry. Il veut aller dans un grand club? Qu'il y aille et prenez le plus d'argent possible. Et il y en a d'autres: Aouar et Ndombele veulent partir? Qu'ils partent! J'ai vu des attitudes sur les buts des Rennais, pour une place en finale de Coupe de France, qui ont été scandaleuses. Ils veulent partir? Prenez le plus d'argent possible, refaites-nous une équipe et refaites-nous rêver."


Aulas: "Ils nous doivent une revanche"


"Quand vous parlez de l'attitude des joueurs, je vous écoute, je n'ai pas d'avis. On fera le point avec Bruno, il aura un avis. je sais qu'il a vu les joueurs ce matin. Je dis aussi qu'il ne faut pas occulter la qualité de cette équipe de Rennes. Ils ont fait de bons matchs par ailleurs, il ne faut pas leur enlever (aux joueurs lyonnais) les matchs contre Manchester City, contre le PSG. Mais cela mérite sûrement une discussion et ils nous doivent une revanche dès samedi contre Dijon", a sobrement répondu Jean-Michel Aulas. Une victoire contre la lanterne rouge (17h samedi) rapprocherait un peu plus l'OL d'une place sur le podium en fin de saison.

 


 

Riolo écoeuré par Aulas, Genesio doit claquer la porte !

Foot01.com

A la surprise générale, Jean-Michel Aulas n’a pas prolongé Bruno Genesio, mardi soir après la défaite de l’Olympique Lyonnais en demi-finale de la Coupe de France contre Rennes. En effet, le président rhodanien souhaite voir les résultats des huit derniers matchs de championnat avant de trancher définitivement l’avenir de son coach. Un choix incompréhensible selon Daniel Riolo, qui n’aimerait pas être à la place de Bruno Genesio. Sur l’antenne de RMC Sport, le chroniqueur de l’After Foot a d’ailleurs invité l’entraîneur lyonnais à démissionner.

« Un homme qui est président depuis 30 ans d’un club, qui en a fait une place forte du football français, décide donc de la politique sportive de son club sur un match. Un but de Bensebaini, ça décide donc de la politique sportive de l’Olympique Lyonnais. Tout en disant qu’il ne fait pas ça et que c’est la faute des journalistes, il le fait. Je suis Genesio, je me lève et je démissionne. On ne peut pas supporter cela, c’est trop dur ce qu’il lui fait » a confié un Daniel Riolo, qui ne supporte plus la communication et les choix pour le moins contestables de Jean-Michel Aulas.

 


 

Ménès même pas étonné du fiasco de Lyon

Foot01.com

Au lendemain de l'élimination de l'Olympique Lyonnais en Coupe de France, dont on connaît le principal effet secondaire puisque Bruno Genesio n'a pas été prolongé, Pierre Ménès est revenu sur cette sortie de piste violente pour le club de Jean-Michel Aulas. Via son podcast, le consultant de Canal+ avoue ne pas avoir été étonné par ce résultat favorable au Stade Rennais. Une défaite lyonnaise qu'il avait prévue depuis vendredi dernier après le match de Ligue 1 entre les deux formations au Roazhon Park.

« On a vécu une soirée baroque au Parc OL avec la qualification du Stade Rennais. J’avoue que j’ai des regrets car j’avais commenté Rennes-Lyon vendredi dernier en Ligue 1 et j’ai dit à tout le monde, notamment au président Jacques Delanoé, au président exécutif Olivier Létang et à Franz Lecomte, le dircom, que s’ils n’avaient pas gagné en Championnat ils allaient le faire en Coupe de France. Quand j’ai fait mon prono pour un site de paris en ligne, je n’ai pas pris de risque et j’ai eu tort. On a encore vu une équipe de Lyon très insuffisante, dominé en milieu de terrain par Rennes (...) Marcelo a fait un match cataclysmique du début à la fin », constate Pierre Ménès, qui n'a pas été par la tournure des événements au Groupama Stadium.

 


 

2,56 millions de téléspectateurs devant Lyon-Rennes sur France 2

Lequipe.fr

Mardi soir, la Coupe de France n'a pas explosé les scores d'audience et s'est classée en troisième position des scores de prime-time derrière les séries Capitaine Marleau (6,9 M, France 3) et L'Arme Fatale (3,3 M, TF 1). La demi-finale Lyon-Rennes (2-3) a attiré en moyenne 2,56 millions de téléspectateurs pour 11,6 % de part d'audience.

Le 26 février dernier, le quart de finale PSG-Dijon (3-0) avait réuni 2,35 millions de téléspectateurs sur France 2. Et l'an passé, la demi-finale de Coupe de France Caen-PSG (1-3) avait rassemblé en moyenne 3 186 000 téléspectateurs sur France 3 le 18 avril 2018.

Ce mercredi soir, à 21 heures, la deuxième demi-finale PSG-Nantes sera uniquement diffusée sur Eurosport 2.

 


 

Tousart exprime une grosse déception après l’élimination

Foot-sur7.fr

L’élimination de l’OL aux portes de la finale de la Coupe de France, par le Stade Rennais (2-3), a laissé un arrière-goût amer à Lucas Tousart. À l’image de toute l’équipe rhodanienne, il est très déçu.

Comment l’Olympique Lyonnais s’est-il pris pour se faire éliminer en demi-finale de la Coupe de France ? Lucas Tousart se pose sans doute cette question. Surtout que les Gones avaient battu Rennes (1-0) en Ligue 1, quatre jours plus tôt, en Bretagne.

En effet, ce sont ces mêmes Bretons qui ont sorti les Rhodaniens, mardi soir au Groupama Stadium (2-3). De quoi laisser une grosse déception au milieu de terrain lyonnais.

« On est très déçu… On voulait vraiment jouer cette finale », a-t-il exprimé sur olweb, au terme du match perdu à domicile.

« On a fait trop d’erreurs ce soir pour espérer aller plus loin. Ce n’est pas possible à ce niveau. Ça fait cinq ans que le club attend de jouer une finale et il devra encore attendre. On est vraiment dégoûté. On est vraiment déçu de ce que l’on a fait mardi soir », a confié Tousart.

Éliminé précédemment de la Coupe de la Ligue en quarts de finale, puis en 8e de finale de la Ligue des Champions, Lyon n’a plus que le championnat pour tenter de sauver sa saison quasiment blanche.


Voir aussi... OL 2-3 Rennes : L'After

 

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)