L'actu du Mercredi 13 Mars

Voir aussi... Barcelone - OL : L'Avant Match

Cris : "Ils ont peut-être trop confiance en eux"

Goal.com

Suiveur attentif de l'Olympique Lyonnais, l'ancien capitaine du club a mis en garde la jeunesse de l'équipe de Bruno Génésio avant de défier le Barça.

Ce mercredi soir (21h00), en huitième de finale retour de la Ligue des Champions, la jeune formation lyonnaise se déplace dans l'un des temples du football mondial, au Camp Nou, la mythique enceinte du FC Barcelone, Champion d'Espagne et habitué à l'ivresse des soirées européennes.

Néanmoins, l'Olympique Lyonnais ne se déplace pas en Catalogne en faisant des complexes. Loin de là, même. Et pour cause, galvanisés par leurs probants résultats face aux formations supposées supérieures ainsi que par le match nul méritant obtenu à l'aller (0-0), les hommes de Bruno Génésio sont conscient de leurs qualités, et savent qu'aucune marche n'est trop haute à condition de mettre les ingrédients nécessaires pour venir gravir celle-ci.


"Si le Barça marque un but, Lyon sera toujours à un but de la qualification"


Si le club français a des ambitions, il aura bien entendu fort à faire face à l'armada offensive du FC Barcelone, à l'image du quintuple Ballon d'Or Lionel Messi, qui devrait avoir à coeur de faire trembler les filets après avoir été bien muselé au Groupama Stadium. Dans un entretien accordé à L'Equipe ce mercredi, Cris, l'ancien capitaine du club rhôdanien, qui avait été de la dernière double confrontation face au Barça, a justement donné quelques précieux conseils aux lyonnais.

"Ils ont vraiment du talent, mais ils ont peut-être trop confiance en eux, et ils doivent apprendre que c'est la simplicité qui fera la différence. Ils sont un peu faciles quand ils pensent jouer contre plus forts qu'eux", a d'abord confié le Brésilien au sujet des jeunes joueurs, nombreux dans l'effectif du club français.

"Parfois, il manque un peu de vice pour le très haut niveau. À mon époque, il y a eu des équipes de l'OL qui n'avaient pas cette qualité, mais qui avaient, d'autres choses. Il faudra jouer en bloc, groupé, se battre les uns pour les autres, sur un terrain qui n'est pas plus grand que les autres mais qui a l'air deux fois plus grand", a ensuite ajouté l'ancien défenseur central, lui qui se faisait surnommer "Le Policier" pour ses interventions le plus souvent musclées.

S'il faudra faire peuve de combativité et d'abnégation pour résister aux vagues barcelonaises et s'offrir le luxe de tenter sa chance, Cris se veut confiant pour son ancien club ce mercredi soir, à condition que Lionel Messi ne soit pas dans un grand soir, forcément.

"C'est le résultat qui donne de l'espoir, parce que Barcelone a dominé le match, et a manqué beaucoup d'occasions par Messi et Suarez. Mais c'est un bon résultat, parce que même si le Barça marque un but, Lyon sera toujours à un but de la qualification. Et si l'OL marque en premier, le Barça devra marquer deux fois. Mais est-ce qu'on verra de nouveau un Messi manquer ces d'occasions qu'il n'a pas l'habitude de rater ? C'est la vraie question du jour", a-t'il terminé. Réponse dans quelques heure.

 


 

Aulas prêt à vendre Tanguy Ndombele au PSG

Lequipe.fr

Interrogé lundi par le magazine financier Le Revenu sur une éventuelle vente de joueur au PSG, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a été très direct. « Sans aucun problème, a répondu Aulas. J'en serais même fier. Si le PSG veut acheter Tanguy Ndombele, il n'y a aucun problème. Il n'y a pas de querelle malsaine avec les dirigeants du PSG. Nasser al-Khelaïfi est un homme loyal et brillant que j'admire. » En novembre dernier, sur son compte Twitter, le dirigeant avait déjà tendu une perche au club parisien dans le dossier de son milieu de terrain.

 


 

Denayer explique pourquoi il joue avec des chaussettes baissées

RMC.fr
 
C'est une de ses particularités. Jason Denayer, devenu cette saison le nouveau patron de la défense lyonnaise et logiquement attendu comme titulaire mercredi soir face au Barça en Ligue des champions, aime jouer avec des chaussettes baissées. Une question de confort.
 
Quel est le point commun entre Thomas Müller, Paulo Dybala, Marek Hamsik, Jack Grealish et Jason Denayer? Tous aiment jouer avec des chaussettes baissées. Le plus souvent par style ou par superstition. Denayer, lui, a adopté ce look en 2015 au moment de son arrivée en Turquie, à Galatasaray. "J’avais toujours porté les chaussettes hautes. Mais quand je suis arrivée à Galatasaray, j’avais des tensions au mollet. A la fin des matchs, je sentais mes mollets contractés. Un jour, j’ai baissé mes chaussettes, je me suis senti mieux, depuis je laisse mes chaussettes baissées", explique le défenseur de l’OL ce mercredi dans un entretien accordé à L’Equipe.


"Je préfère toujours régler les choses dans le calme"


Porter des chaussettes baissées n’est pas la seule particularité de l’international belge, qui est logiquement attendu comme titulaire face au Barça en huitième de finale retour de la Ligue des champions (21h, à suivre en exclusivité sur RMC Sport). L’ancien joueur de Manchester City se fait également remarquer sur les terrains par ses dreadlocks. "Ma coupe de cheveux, c’est souvent celle des gens qui sont relax, baba cool. Les gens ont sans doute cette image de moi. Je suis comme tout le monde, je peux m’énerver. Mais je préfère toujours régler les choses dans le calme. Et le plus important pour moi, c’est ce que je fais sur le terrain", confie-t-il.

Ce n’est pas l’OL, où il s’est rapidement imposé comme le patron en défense aux côtés de Marcelo, qui dira le contraire.

 


 

Aulas a déjà astucieusement lancé l’opération Fekir

Butfootballclub.fr

Le président de l’OL Jean-Michel Aulas ne fait pas le forcing pour prolonger le contrat de Nabil Fekir, libre de tout engagement en juin 2020. Il l’a joue plus finement…

Jean-Michel Aulas compte sur Nabil Fekir pour perturber le FC Barcelone ce soir au Camp Nou en 8e de finale retour de la Ligue des champions (21h). Suspendu à l’aller (0-0), le capitaine de l’OL fera son grand retour sur la scène européenne et pourrait être le facteur X de cette rencontre au sommet.

Le champion du monde a déjà eu l’habitude de déverrouiller tellement de matches qu’il pourrait sortir de sa boîte le moment venu. Aulas est conscient du potentiel de Fekir et ne désespère d’ailleurs pas de prolonger son contrat qui court jusqu’en juin 2020 dans le Rhône. Il y a une dizaine de jours, L’Équipe raconte que le président des Gones a même déjeuné avec son père et l’un de ses frères pour prendre la température.

« On travaille dans un climat de confiance totale afin qu’il se sente investi du maximum de responsabilités, avoue JMA dans le quotidien sportif. C’est une relation quasi familiale. Il doit sentir qu’on l’aime beaucoup et qu’on attend également beaucoup de lui. Avec Nabil, le principal levier est affectif. On a toutefois tout fait pour lui montrer que s’il décidait de rester, il avait ici un statut à part. Il doit régler ses relations contractuelles avec son agent et le club a l’intelligence de s’adapter pour ne pas le mettre en difficulté. Mais le moment venu, si on peut le faire changer d’avis, on en sera ravi et on fera ce qu’il faut. »

 


 

Mourinho à Lyon, c'est impossible et Duluc sait pourquoi

Foot01.com

« José Mourinho ? S’il accepte les conditions économiques qui sont celles aujourd’hui de l’OL, ça peut aussi être une solution alternative ». Interrogé en début de semaine par France 3 sur l’avenir de Bruno Genesio, Jean-Michel Aulas ouvrait la porte à la venue de José Mourinho, lequel a d’ores et déjà expliqué qu’il aimerait entraîner en France dans un futur plus ou moins proche. Reste que pour l’heure, la tendance est clairement à une prolongation de Bruno Genesio. Pas un hasard pour Vincent Duluc, lequel a expliqué dans les colonnes de L’Equipe que le mode de fonctionnement de Jean-Michel Aulas aurait bien du mal à coller avec celui d’un grand entraîneur étranger au staff élargi… comme José Mourinho.

« Mais à présent que l’OL a trouvé un certain équilibre dans son fonctionnement, il est peu probable qu’il décide de le rompre. En regard de ce fonctionnement, la question du profil de l’entraîneur n’est pas innocente. En clair, est-ce que n’importe quel entraîneur, par exemple un étranger débarquant avec six adjoints, peut s’adapter à ce modèle ? » s’est interrogé le journaliste de L’Equipe avant de conclure. « Dans ce fonctionnement, l’entraîneur ne peut pas faire venir six joueurs qui appartiennent à l’écurie de son agent, ni avoir la totale mainmise sur le recrutement, et il lui faudra en partie travailler avec les techniciens en place. Sans oublier la nécessité de répondre à la vocation du club, qui est de faire prendre de la valeur aux jeunes formés au club ou achetés en post-formation ». Autant dire que la venue de José Mourinho à Lyon, ce ne devrait pas être pour tout de suite.

 


 

Cinq supporters lyonnais agressés

RMC.fr
 
D'après les informations de la Cadena Ser, cinq supporters lyonnais ont été agressés ce mercredi à Barcelone, quelques heures avant le coup d’envoi du huitième de finale retour de Ligue des champions entre le Barça et l’OL.

Selon les informations d'une journaliste de la Cadena Ser, cinq supporters lyonnais ont été agressés ce mercredi à Barcelone, quelques heures avant le coup d’envoi du huitième de finale retour de Ligue des champions entre le Barça et l’OL (21h, à suivre sur RMC Sport). Ils auraient été blessés au niveau de la Avenida de Madrid, une rue de Barcelone. L’un d’entre eux aurait été blessé à la tête et transporté dans un hôpital de la ville. Les quatre autres auraient été aspergés avec du gaz poivre. La Cadena Ser indique que la police catalane est actuellement à la recherche des agresseurs.

Sur les cinq supporters, l'un a été conduit à l'hôpital pour y passer des examens complémentaires. Mais il n'y aurait rien d'inquiétant. Les quatre autres pourront assister au match ce soir. Les agresseurs auraient par ailleurs été arrêtés.

Près de 5.000 supporters lyonnais sont attendus ce mercredi dans les tribunes du Camp Nou. Le parcage réservé aux visiteurs sera donc rempli. L’OL est le dernier club français en lice en Ligue des champions après l’élimination inattendue du PSG contre Manchester United. Les Gones avaient obtenu le nul à l'aller (0-0).

 


 

Darder file des tuyaux à Lyon contre le Barça

Foot-sur7.fr

Sergi Darder a choisi son camp pour le match qui oppose l’OL au FC Barcelone en Ligue des Champions, ce mercredi (21h). Il apprend qu’il sera au Camp Nou parmi les supporters de Lyon, son ancien club (2015-2018).

Sergi Darder a décidé de soutenir ses anciens coéquipiers de l’Olympique Lyonnais contre le FC Barcelone de Lionel Messi, pour deux raisons. Premièrement parce qu’il porte toujours le club rhodanien dans son coeur, et deuxièmement parce qu’il évolue dans le club rival du Barça, notamment l’Espanyol Barcelone, son club formateur.

« Oui, je serai présent au Camp Nou. Il y a une rivalité entre le Barça et l’Espanyol, mais ce n’est pas comme Lyon et l’AS Saint-Etienne. Ce sont deux clubs d’une même ville, les gens ont leur équipe préférée, c’est normal », a répondu le milieu de terrain à olweb, avant de dévoiler son camp.

« Je ne rendrais pas visite au Barça : je viendrai encourager l’OL. Je vais être derrière l’OL en espérant qu’il l’emporte », a-t-il indiqué. Et ce n’est pas tout ! Darder a donné des conseils à ses ex-partenaires, afin de tenter d’éliminer les Blaugrana.

« Je pense que c’est possible pour Lyon de gagner ou même de se qualifier en faisant un match nul. Évidemment, ça sera difficile, tout le monde le sait. Mais il ne faut pas seulement se dire que le Barça est favori… tout reste possible », a-t-il rassuré d’abord, avant de filer des tuyaux aux Gones.

« Les quinze premières minutes seront très importantes. Même si l’OL ne prend pas de but, il ne devra pas laisser le Barça prendre confiance en ayant la possession du ballon dès le début.

L’important c’est que Lyon parvienne à embêter le Barça, lors du premier quart d’heure, en le sortant de sa zone de confort. Et s’il a l’occasion de marquer un but, il ne faudra pas la manquer. Ça mettra de la pression sur Barcelone, ça amènera de la nervosité », a recommandé Sergi Darder.

À noter que les deux équipes s'étaient neutralisés (0-0), lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions, à Décines, le 19 février dernier.

 


 

Les stats impressionnantes de Messi au Camp Nou cette saison

RMC.fr

Tenu en échec par l’OL en huitième aller de Ligue des champions (0-0), le FC Barcelone peut compter sur Lionel Messi pour débloquer la situation mercredi au retour au Camp Nou (à suivre à partir de 21h sur RMC Sport 1). Car le génie catalan se régale sur sa pelouse cette saison.
 
La situation est quasiment inévitable. Au Camp Nou cette saison, Lionel Messi est décisif dans presque tous les matchs de son équipe. C’est simple, sur 19 rencontres disputées avec les Blaugranas à domicile depuis l’été dernier, le quintuple Ballon d’Or a marqué ou délivré une passe décisive dans 17 matchs.

Bien contenu par l’OL lors du huitième aller de Ligue des champions (0-0), l’international argentin souhaitera cette fois parvenir à débloquer la situation mercredi soir (à partir de 21h, rencontre à suivre sur RMC Sport 1). Et pourra donc s’appuyer sur des stats impressionnantes. Dans le détail, Messi a ainsi marqué 20 buts (dont trois triplés et six doublés) et offert 12 passes décisives à ses coéquipiers depuis le début de la saison au Camp Nou. Solide.

 

Voir aussi... Barcelone - OL : L'Avant Match

 

Contribuez au maintien de 100%OL avec un don


> Vous pouvez aussi désactiver votre bloqueur de publicité pour 100ol.fr/centpourcentol.fr ;-)

 

Last modified on mercredi, 13 mars 2019 19:35