L'actu du Jeudi 31 Mai

Lyon veut exploser son record au mercato, et le Bayern va l’aider

Foot01.com

Annoncé très tôt avant même la fin de la saison, le transfert de Nabil Fékir à Liverpool est plutôt une tendance forte qu’une certitude.

Le club anglais a bien pris contact avec l’OL au sujet du capitaine rhodanien, et une première offre aux alentours de 60 ME est évoquée. De quoi poser de très bonnes bases pour un transfert, même si Jean-Michel Aulas se sent en position de force et compte bien en profiter. A juste titre puisque l’international français se prépare à disputer la Coupe du monde, ce qui pourrait faire encore grimper sa cote. Au point de dépasser le record de transfert de 60 ME, établi la saison passée par Alexandre Lacazette lors de sa mutation à Arsenal ?

Mais en plus de cela, avec sa qualification pour la Ligue des Champions et les bons résultats financiers, le dirigeant lyonnais ne voit aucune urgence à accepter dès le mois de juin de lâcher son meilleur joueur de la saison. Et selon L’Equipe, l’OL a une raison de plus de patienter puisque le Bayern Munich est récemment venu aux renseignements pour Nabil Fékir, ce qui laisse à penser que d’autres offres pourraient tomber. Suivi également en Espagne, le milieu offensif a de quoi faire tourner quelques têtes, et pourrait avoir l’embarras du choix cet été. Ce n’est pas l’OL qui, financièrement, s’en plaindra.

 


 

Un nouveau courtisan prestigieux pour Depay

Butfootballclub.fr

Auteur d’une énorme saison avec l’OL, surtout dans le sprint final, Memphis Depay est désormais courtisé par les deux clubs de Milan.

La Gazzetta dello Sport en a fait ses gros titres : Memphis Depay est au cœur du derby milanais ! “Rossoneri” et “Nerazzurri” aimeraient se payer les services du génial Hollandais, auteur de 19 buts et 9 passes décisives en L1 en 2017-18, dont un triplé lors de la dernière journée contre Nice (3-2) ayant envoyé l’OL en Champions League.

Mais de l’envie à la concrétisation, il y a une marge, comme l’explique le quotidien italien. Car Jean-Michel Aulas attend au moins 30 M€ pour son joueur de 24 ans, et ni le Milan AC ni l’Inter Milan ne peuvent sortir facilement une telle somme. Les deux clubs sont en effet cernés par le fair-play financier. Dans l’histoire, c’est l’Inter qui a la meilleure chance car sa participation à la C1 va faire entrer de l’argent dans les caisses.

 


 

L'UEFA fait trembler l'OL à cause de comportements racistes

Foot01.com

La saison étant terminée on l'avait presque oublié, mais l'Olympique Lyonnais est encore sous la menace d'une sanction de l'UEFA suite à des incidents intervenus lors du match entre l'OL et le CSKA Moscou le 15 mars dernier. Ce soir-là, outre une triste élimination lors des quarts de finale de l'Europa League, Lyon avait du composer avec le comportement détestable d'une toute petite minorité de ses supporters. Après la rencontre, le délégué de l'UEFA avait rédigé un rapport et l'instance européenne du football avait lancé une procédure à l'encontre de l'Olympique Lyonnais pour  « jet d'objets et utilisation d'engins pyrotechniques », « perturbations de la foule », « escaliers bloqués » et surtout « comportement raciste ».

Et c'est ce jeudi que l'UEFA va donc étudier ce dossier avec la menace d'une très lourde punition pour l'OL, puisque le club rhodanien avait été déjà sanctionné l'an dernier suite à des graves incidents intervenus lors du match Lyon-Besiktas. Le club de Jean-Michel Aulas avait notamment été condamnée avec sursis à une exclusion des coupes européennes. Alors forcément, même si du côté de l'OL on reste assez serein, le verdict de l'UEFA sera très attendu, une lourde sanction étant toujours possible.

 


 

Gonalons libéré par la Roma ?

Butfootballclub.fr

L’ancien capitaine de l’OL Maxime Gonalons n’a pas convaincu à l’AS Roma lors de la saison écoulée. Il pourrait être placé sur la liste des transferts.

Dans la Roma 2018-19 dont il rêve, Eusebio Di Francesco n’a pas de place pour Maxime Gonalons. L’ancien capitaine de l’OL n’a pas convaincu du tout en Italie, à tel point qu’à son poste, il ne devrait arriver qu’en troisième position s’il décide de rester chez les “Giallorossi”. Le capitaine Daniele De Rossi sera titulaire et la recrue croate Ante Coric le secondera ou l’accompagnera en meneur reculé.

Gonalons s’apprête donc à cirer le banc s’il reste. Un destin qu’il ne devrait cependant pas connaître car les dirigeants de la Roma aimeraient le voir partir. Si possible en étant transféré, au pire en résiliant son contrat, selon La Gazzetta dello Sport.

 


 

Genesio reste entraîneur, les Bad Gones l'auront à l'oeil

Foot01.com

Deux semaines après la fin du championnat, et la victoire contre Nice, les Bad Gones et le Kop Virage Nord, qui avaient exhibé une banderole réclamant le départ de Bruno Genesio, ont tenu à faire part de leur analyse suite à la décision de Jean-Michel Aulas de conserver l'entraîneur de l'Olympique Lyonnais. S'ils ne veulent pas s'opposer frontalement au président de l'OL, les supporters rhodaniens préviennent tout de même qu'ils ne laisseront plus rien passer.

Le communiqué publié par les Bad Gones et le Kop Virage est très clair. « Concernant la décision de maintenir Bruno à son poste, nous en prenons bonne note. Et si nous n'allons pas nous lancer dans une opération « Genesio démission », comme cela a pu être fait par le passé pour un entraineur n'ayant pas l’amour du club de Bruno, nous ne resterons pas silencieux si le comportement de nos joueurs, sur et hors du terrain, ainsi que les résultats, s'avérait ne pas être en adéquation avec ce que nous attendons de I'Olympique Lyonnais. Malgré tout, nous souhaitons bien sur à Bruno, à son staff et aux joueurs toute la réussite possible pour la saison prochaine. Nous serons présents derrière nos couleurs a domicile et aux 4 coins de I'Europe comme nous I'avons toujours été, mais il ne faudra plus compter sur nous pour jouer le jeu de l'institution plus longtemps », préviennent les plus acharnés des supporters de l'Olympique Lyonnais.

 


 

Féminin : Objectif triple triplé pour finir en beauté (21h00)

Olweb.fr

L’OL Féminin défie le PSG en finale de la Coupe de France, jeudi (21h00). Pour essayer de réaliser un historique 3ème triplé de rang.

Chaque saison, elles repoussent un peu plus leurs propres limites. Les Lyonnaises sont insatiables. Après avoir décroché un 12ème titre de Championnes de France et 5ème sacre européen, le 3ème de suite, les joueuses de l'OL ont l'occasion de rajouter une 8ème Coupe de France au palmarès du club, la 7ème de suite. Et de réaliser par la même occasion un troisième triplé de rang.

Pour cela, il faudra venir à bout d'une équipe du PSG difficile à manoeuvrer. La saison dernière, déjà, les Lyonnaises s'étaient inclinées à Paris en championnat (0-1), et avaient dû passer par les tirs au but pour remporter les finales de Coupe de France (1-1, 7-6 t.a.b.) et de Women's Champions League (0-0, 7-6 t.a.b.). Cette saison, encore, les joueuses de Reynald Pedros ont eu du mal à forcer le verrou parisien, avec une courte victoire à domicile en D1 Féminine (1-0), et un match nul à Paris lors du match retour il y a deux semaines (0-0).

Malgré tout, l'OL a largement dominé ce dernier affrontement et aurait dû l'emporter avec un plus de réalisme. Dzsenifer Marozsan a même manqué le penalty de la victoire en seconde période. L'efficacité offensive sera la clef de cette finale de Coupe de France entre le Champion et son dauphin. Il faudra aussi avoir les nerfs solides et bien utiliser les émotions qui entourent ce match. Côté parisien, Bernard Mendy sera sur le banc en l'absence de Patrice Lair, futur entraîneur de Niiort (L2) qui est en arrêt maladie. Côté lyonnais, il faudra faire sans Sarah Bouhaddi, blessée face à Wolfsbourg et opérée avec succès de la main lundi. Pauline Peyraud-Maginin, qui a joué 4 des 5 matches de Coupe de France cette saison, la remplacera dans les buts.

Enfin, il s'agira aussi du dernier rendez-vous pour Corine Petit, Camille Abily, et Élodie Thomis qui mettront un terme à leur carrière de joueuse au stade de La Meinau. Trois joueuses qui auront marqué le club de leur empreinte avec une dizaine de saisons au plus haut niveau, et qui vont tenter de remporter un dernier titre pour la route avec leurs copines.

En direct : à 21h00 sur France 4 et Eurosport 2


 

Abily (Lyon) : «On a toujours envie de gagner»

Lequipe.fr

Camille Abily (33 ans) va disputer le dernier match de sa carrière lors de la finale de la Coupe de France qui opposera l'OL au PSG, ce jeudi (21h00) à Strasbourg. Elle estime avoir fait le tour et aimerait terminer sur un triplé après avoir remporté le Championnat et la Ligue des champions.

Vous évoluez au très haut niveau depuis de nombreuses années, vous êtes habituée aux finales. Est-ce toujours la même pression ?
Oui, dans le sens où on a tellement soif de titres et tellement envie de gagner qu'on se met la pression. Je sais qu'on est plusieurs dans ce cas-là. Je pense à Wendie (Renard) qui est une très grande compétitrice.On a toujours envie de gagner. On aime cette adrénaline qui fait qu'on va se sublimer pour ces finales.

Quelle finale vous reste en mémoire ?
Ma première finale de la Ligue des champions avec l'OL en 2011. Les filles avaient joué l'année précédente, elles avaient perdu aux tirs au but (contre Potsdam, 0-0, 6-7 t.a.b.), j'étais aux Etats-Unis. J'étais revenue pour leur donner un coup de main. Il y avait une petite pression. Je voulais vraiment apporter ce petit plus à l'équipe qui était déjà exceptionnelle. Ça reste la plus belle finale. Battre les Allemandes, à l'époque, c'était très dur. Elles dominaient l'Europe, c'était vraiment un grand moment.


«Je ne veux pas faire l'année de trop»


Vous allez raccrocher après cette finale, rien ne pouvait vous inciter à continuer une saison de plus ?
Ma décision était prise. Je joue moins et quand on a l'habitude de jouer, ce n'est pas facile, même si c'est normal. Ça démange quand on est sur le banc. Je préfère arrêter. Je ne veux pas faire l'année de trop. Psychologiquement, j'ai fait le tour. Il y avait encore de beaux objectifs, notamment avec l'équipe de France (la Coupe du monde 2019, ndlr), mais je pense que pour moi, c'était le bon moment d'arrêter. Avec l'OL, c'est pareil. J'ai vécu de supers moments. Peut-être qu'au début ce sera dur, mais on verra. Je n'ai pas eu le manque de l'équipe de France. D'autres objectifs vont arriver, même si ce n'est pas forcément en tant que joueuse.

Comment voyez-vous votre reconversion ?
Avec le club, on discute de ma reconversion. J'ai cette chance d'avoir un club qui, quand les joueuses s'arrêtent, nous propose d'avoir des projets en commun. J'ai passé mes diplômes d'entraîneur. Pour l'instant, on s'oriente sur entraîner les jeunes. Je n'ai pas envie de faire que cela, j'ai envie de continuer dans le développement du football féminin. Pourquoi pas les médias de temps en temps, ça m'intéresse aussi. Je pense pouvoir apporter mon expérience.

Que laisserez-vous aux jeunes de l'OL?
Je pense qu'à l'OL il y a cette soif de compétition et de toujours être les meilleures. À chaque fois que les filles arrivent, elles se rendent compte que chaque entraînement est une finale. Même un jeu, un 5 contre 5, on a toujours envie de le gagner. C'est ce qui fait notre force, qui fait qu'on reste au haut niveau. Depuis des années, il y a cette soif de gagner qui se transmet de joueuse en joueuse.»

 


 

Cette pépite de l’OL qui se livre sur le départ annoncé de Fekir

Le10sport.com

Coéquipier de Nabil Fekir à l’OL, Houssem Aouar s’est confié sur le départ annoncé de l’international français.

Nabil Fekir pourrait bien ne plus porter le maillot de l’OL. En effet, après avoir contribué à la bonne saison des Gones, couronnée d’une qualification pour la Ligue des Champions, l’international français pourrait bien prendre son envol. De l’autre côté de la Manche, Liverpool aurait d’ailleurs fait de Fekir une de ses priorités pour se renforcer. Un dossier qui fait énormément réagit et dernièrement c’est Houssem Aouar qui a évoqué le cas de son coéquipier.


« S’il venait à partir, ce serait forcément une grosse perte pour le club »


« Je ne sais pas encore si Nabil Fekir va quitter Lyon. S’il venait à partir, ce serait forcément une grosse perte pour le club. C’est quelqu’un que j’apprécie énormément. Il nous a fait beaucoup de bien cette saison, il a été décisif. Forcément, tout le club serait triste de son départ. Je lui souhaite le meilleur… Qu’il prenne la bonne décision, c’est le plus important », a expliqué Aouar pour Canal+.



Last modified on jeudi, 31 mai 2018 12:25