L'actu du Mercredi 16 Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

Havre, Mateta fait son choix pour la saison à venir

Foot-sur7.fr

Auteur de 17 buts avec le Havre AC où il est prêté par l’OL, Jean-Philippe Mateta souhaiterait poursuivre l’aventure en Ligue 2. En tout cas, il n’envisagerait pas de retourner à Lyon où il n’est pas certain de jouer.

Même fort de sa saison prolifique en Ligue 2, le jeune avant-centre ne serait pas enclin à un retour entre Rhône et Saône. So Foot croit savoir qu’il « a carrément demandé à ses agents de prolonger son prêt » avec le club normand.

Alors que le HAC n’a pas validé son billet pour la Ligue 1, le joueur de 20 ans semble prêt à rejouer en division inférieure en 2018-2019. Mateta a en effet retrouvé du temps de jeu en Ligue 2. Ce qui n’était pas le cas à Lyon. Du coup, il ne veut pas retourner chez les Gones et se retrouver sur le banc de touche.

Cependant, rester au Havre n’est pas la seule alternative. La pépite lyonnaise pourrait bien faire l’objet d’un transfert de la part de Jean-Michel Aulas cet été. L’ASSE était intéressée un temps par les services du natif de Sevran qui a terminé 3e meilleur buteur du championnat.

À l’étranger c’est l’Olympiakos qui lorgne le joueur formé à Châteauroux. International tricolore U19, Jean-Philippe Mateta est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2021. Sa valeur marchande actuelle est estimée à 2,5 M€ par le site spécialisé Transfermarkt.

 


 

60ME, 70ME...l'OL applaudit cette bataille XXL du mercato !

Foot01.com

L'avenir de Nabil Fekir suscite un très grand intérêt en Angleterre, et chaque jour apporte son lot d'informations et de rumeurs sur l'international tricolore de l'Olympique Lyonnais. Ce mercredi, le Liverpool Echo affirme que désormais la concurrence fait rage entre Chelsea et Liverpool pour essayer d'arracher Nabil Fekir à l'OL. Et cette bataille de deux clubs très riches va forcément se ressentir sur le prix payé par le club qui réussira, éventuellement, à convaincre Jean-Michel Aulas de lui vendre son joueur.

Alors que l'on évoquait des offres autour de 60ME, c'est désormais à 70ME qu'est estimée la proposition à faire pour obtenir la signature de Nabil Fekir. Et l'Olympique Lyonnais le sait, le temps joue en sa faveur, même si le changement d'entraîneur qui se profile à Chelsea pourrait changer la donne. Quoi qu'il en soit, un an après avoir vendu Corentin Tolisso au Bayern Munich et Alexandre Lacazette à Arsenal, le club de Jean-Michel Aulas démontre encore que son académie produit des joueurs qui attirent les plus grands clubs européens. Et le pari est clairement gagnant pour le patron de l'OL. Reste à savoir si l'Olympique Lyonnais se remettra sportivement du départ d'un autre de ses cadors, mais pour l'instant ce système fonctionne.

 


 

Ndombele va devoir trancher et vite !

Foot01.com

Arrivé à l'Olympique Lyonnais lors du mercato 2017 en provenance d'Amiens, Tanguy Ndombele a réussi une superbe première saison, au point même qu'il se dit que le Paris Saint-Germain est tenté de le faire signer dès cet été. Mais ce n'est pas le marché des transferts qui doit préoccuper actuellement Tanguy Ndombele, mais plutôt son avenir international. Car s'il évolue pour l'instant avec les Espoirs tricolores, le milieu de terrain de 21 ans pourrait éventuellement rejoindre la sélection de la République Démocratique du Congo. Et ce pays s'apprête d'ailleurs à présélectionner Tanguy Ndombele pour un match amical le 28 mai face au Nigéria afin de voir s'il est prêt à tourner le dos aux Bleus.

Selon RFI, la fédération congolaise n'est cependant pas convaincue que cela suffira à détourner le joueur lyonnais de l'équipe de France, où il devrait arriver un jour ou l'autre s'il maintient son niveau de performance. « Tanguy Ndombele fait partie d’une liste de joueurs présélectionnés en équipe de RD Congo pour affronter le Nigeria, le 28 mai 2018 à Port-Harcourt, a confirmé à RFI une source à la Fédération congolaise de football (Fecofa). La Fecofa, qui n’a pas encore publié la liste des « Léopards » retenus face aux « Super Eagles », doute toutefois de pouvoir attirer l’international espoirs français pour ce match amical, organisé en fin de saison européenne », explique la radio. Tanguy Ndombele va donc devoir rapidement faire son choix.

 


 

Prêtés : Le bilan des expatriés lyonnais

Olweb.fr

Cette saison, un bon nombre de joueurs prêtés par l’OL ont brillé dans leur club respectif. Des nouvelles de ces joueurs du club prêtés dans le championnat de Domino’s Ligue 2 et à l’étranger.

Du Torino à Sochaux en passant par Le Havre, l’ADN de l'OL était présente sur bon nombre de pelouses cette saison avec les prêts de certains joueurs. Et le moins qu’on puisse dire c’est que certaines de leurs performances ne sont pas passées inaperçues.

Après une saison où il avait peu joué entre Rhône et Saône, Jean-Phillipe Mateta a été prêté lors de la dernière intersaison au Havre. Auteur de 17 buts en Ligue 2 cette saison, le jeune attaquant a pleinement révélé son potentiel et a surtout permis à son club de disputé les barrages de Ligue 1. Après avoir gagné son premier tour de barrage hier contre Brest, le club normand affrontera Ajaccio pour espérer ensuite jouer sa montée dans l’élite face au 18ème de Ligue 1.

En prêt à Nîmes, Romain Del Catillo a quant à lui, grandement contribué à la remontée du club en Ligue 1. Titulaire au sein de l’attaque nîmoise, il a inscrit 4 buts et délivré 7 passes décisives. L’autre réussite de cette liste de joueurs prêtés concerne Aldo Kalulu. L’attaquant de 22 ans a réalisé une saison pleine avec 11 buts à son compteur. Son équipe se classe 10ème du championnat.

Nicolas Nkoulou, en prêt au Torino (ITA), a réalisé une saison pleine en disputant 36 matches. L’international camerounais a d’ailleurs été récompensé de ses bonnes performances avec le prix du joueur du mois de mai dans son club actuel. De son côté Olivier Kemen a inscrit 3 buts en 26 matches avec le Gazélec Ajaccio cette saison. Christopher Martins-Perreira a lui disputé 17 rencontres à Bourg-en-Bresse tandis que Dylan Mboumbouni a participé à une dizaine de rencontres avec Cholet.

 


 

"Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi": Histoire d'un nouvel hymne marseillais qui agace à Lyon

RMC.fr
 
La finale de la Ligue Europa, qui se tiendra ce mercredi soir au Groupama Stadium de Lyon, a inspiré les supporters de l'OM. Ils ont inventé pour l'occasion une chanson destinée au président de l'OL, Jean-Michel Aulas, qui l'a particulièrement mal accueillie.

C'est l'hymne officieux des supporters de l'OM pour cette finale de Ligue Europa. "Jean-Michel Aulas, oh grosse pét****, on va tout casser chez toi!". Que ce soit dans les travées du stade Vélodrome, à la télévision ou sur les réseaux sociaux, difficile de passer à côté de ce chant imaginé spécialement pour le match de l'OM face à l'Atlético de Madrid, qui se tiendra ce jeudi soir au Groupama Stadium de Lyon.

L'origine de la chanson

Les supporters phocéens ont profité de l'occasion de disputer une finale européenne sur les terres du rival lyonnais pour adresser un petit pied de nez au médiatique président du club, Jean-Michel Aulas. Et se sont inspirés d'un chant anglais pour rythmer le tout.

Si cet air entraînant vous rappelle quelques chose, c'est que vous l'avez sûrement déjà entendu avant. Pour cause, il est régulièrement entonné par les supporters anglais, qui ont inventé "Don't take me home", pour scander leur envie de rester au stade à boire des bières plutôt que de retourner travailler.

Les fans de West Ham avaient ensuite créé un chant à l'honneur de Dimitri Payet sur les mêmes notes, "We've got Payet", alors que le Français faisait les beaux jours du club anglais en 2016, juste avant de poser ses valises à Marseille.

Plainte d'Aulas

Une première version marseillaise, assez "soft", a vu le jour au cours de la demi-finale de Ligue Europa de l'OM face à Salzbourg, qui présageait une qualification phocéenne pour la finale, programmée à Lyon. Les supporters se plaisaient alors à entonner "Jean-Michel Aulas, on va la gagner chez toi".

Avant qu'une version, plus agressive ("Jean-Michel Aulas, oh grosse pét****, on va tout casser chez toi!"), ne lui emboîte le pas et se popularise. Au point d'agacer fortement le principal concerné, Jean-Michel Aulas, qui redoute des débordements à l'intérieur et en dehors de son stade à la suite de la diffusion de cette chanson.

Le président de l'OL est allé jusqu'à porter plainte pour "provocation au délit de destructions" auprès du Parquet du Tribunal de grande instance de Lyon.

Appel au calme du côté marseillais

Le clan marseillais a de son côté tenté de calmer le jeu. Après la qualification face à Salzbourg en demi-finale, Adil Rami a déclaré en zone mixte: "On va tout casser chez Aulas, mais avec du respect". Avant que Maxime Lopez, quelques jours plus tard, ne précise en conférence de presse: "On va là-bas pour tout casser, mais sportivement. Il ne faut pas oublier que c'est une fête, il ne faut pas non plus disjoncter".

Le président de club, Jacques-Henri Eyraud, qui a eu quelques tensions avec son homologue lyonnais en amont de la finale, a tenté de rassurer en début de semaine:

"Jean-Michel et moi sommes convaincus que le spectacle doit être à la hauteur et il ne doit y avoir aucun incident dans le stade comme en dehors. Les fans de l'OM ont envie de montrer leur vrai visage, qui n'est pas un visage de violence".

En attendant, l'hymne marseillais, qui a inspiré les internautes ces derniers jours, avec des reprises en instrumental ou encore en rap, risque de torturer l'esprit de nombreuses personnes tout au long de la journée...

 

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

 

Last modified on mercredi, 16 mai 2018 14:41