L'actu du Mardi 8 Mai

Voir aussi... Nouveaux Maillots 18/19, ça se confirme

Aulas : «La décision de la Commission d'appel de la FFF est incompréhensible»

Lequipe.fr

Quelques minutes après le communiqué officiel de l'Olympique Lyonnais concernant les décisions de la Commission d'appel de la FFF d'alourdir les sanctions prononcées par la Commission de discipline de la LFP envers Anthony Lopes, Marcelo et Mouctar Diakhaby, Jean-Michel Aulas a réagi à son tour.
 
«C'est une grande surprise, a dit le président lyonnais depuis le Groupama OL Training Center où les Lyonnaises venaient de qualifier pour la finale de la Coupe de France. Je n'imaginais pas qu'une Commission d'appel puisse déjuger une Commission de première instance.»


«Une décision inattendue et très surprenante»


«Maintenant, nous sommes des gens légitimistes, a poursuivi JMA. J'avais décidé de ne pas aller à cette Commission d'appel parce que je suis membre du Comex de la FFF. Par respect avec l'institution, je n'étais pas présent. Les joueurs n'étaient pas présents parce que nous n'avons pas fait appel. Le résultat est incompréhensible : le club qui a fait appel (l'OM, ndrl) est venu obtenir la pénalisation du club qui n'avait pas fait appel, avec lequel on est concurrent pour un accès à la Ligue des champions. On sait qu'un accès à la C1, c'est 50 à 60 millions d'euros mis à la disposition des clubs par cette Coupe d'Europe. C'est vraiment une décision inattendue et très surprenante. Je suis très déçu, surpris. Et triste.»


Sans défense à Strasbourg


Le président rhodanien, qui a laissé entendre qu'il ne ferait pas appel - «L'appel n'étant pas suspensif, il reste deux matches de Championnat... On va assumer» - a évoqué la prochaine échéance de ses Lyonnais, la rencontre de la 37e journée de Ligue 1 à Strasbourg. «On va se présenter en Alsace sans défense. L'axe central sera décimé. On était déjà privé de notre gardien champion d'Europe (Anthony Lopes, ndlr). C'est vraiment un coup dur. Je ne sais pas si les clubs qui sont concurrents de Strasbourg vont apprécier. On va rester digne. Je ne tiendrai pas des propos à la Eyraud. On va analyser en détail cette décision cette nuit et on présentera les forces vives qu'il nous reste pour Strasbourg.»

 


 

Dugarry accuse Genesio !

Maxifoot.fr

A la lutte pour une place sur le podium de Ligue 1, Lyon et Marseille ont recommencé à s’affronter dans la presse. Après la qualification du club phocéen pour la finale de l’Europa League contre l'Atletico Madrid, qui se déroulera le 16 mai au Groupama Stadium des Gones, Bruno Genesio avait glissé un petit tacle à son concurrent (voir ici), relançant leur petite guéguerre. C’est pourquoi Christophe Dugarry juge l’entraîneur lyonnais responsable de cette situation.

"C’est nul ce qu’ils ont fait, a estimé l’ancien Marseillais sur RMC. C’est bon, c’était calmé, c’était fini. Quel est le besoin de Genesio d’aller faire ça, d’attaquer l’OM ? C’est non avenu cette phrase ! Félicite l’OM. Souhaite-leur la bienvenue, souhaite-leur bonne chance pour la finale, et c’est tout ! T’es Français, t’es un club français, la finale se joue à Lyon. Qu’est-ce que t’as besoin d’aller parler de l’arbitrage ?"

"On est maso en France. On a un club en finale de l’Europa League, on accueille la finale et tu as un entraîneur d’une autre équipe qui va critiquer l’équipe française qui est en finale. On n’y est jamais en finale, jamais. C’est nul, archi nul ce qu’a fait Genesio ! Je suis très déçu", a regretté le consultant qui risque d’agacer le président Jean-Michel Aulas...

 


 

Gorgelin fait oublier Lopes, Puydebois applaudit

Foot01.com

Suspendu pour les trois dernières journées de Ligue 1, Anthony Lopes a laissé sa place à Mathieu Gorgelin dans les buts de l’Olympique Lyonnais contre Troyes, dimanche après-midi. Assez peu sollicité, le gardien n°2 du club rhodanien a très bien négocié les quelques ballons qu’il a eu à jouer. Une prestation aboutie qui a totalement rassuré Nicolas Puydebois, l’ancien gardien de l’OL, en vue des deux dernières journées de Ligue 1 contre Strasbourg et l’OGC Nice.

« Très attendu pour cet intérim d’Anthony Lopes, il a rendu une copie solide et intéressante. Propre et courageux dans les sorties aériennes, il a aussi effectué un arrêt magnifique sur le coup franc de Karim Azamoum. Une performance rassurante, à confirmer pour définitivement asseoir son autorité » a expliqué le consultant du site Olympique-et-Lyonnais, également très élogieux envers les latéraux lyonnais Rafaël et Ferland Mendy. « Encore une fois très actifs, Rafaël et Ferland Mendy, assument leur rôle important dans ce schéma tactique (4-4-2 losange). Leurs projections offensives dans les deux couloirs apportent de vraies solutions et une vraie plus-value à cette équipe. Une performance technique et athlétique de hautes volées pour ces deux joueurs ». Autant dire qu’à Lyon, tous les feux sont au vert pour terminer 2e de Ligue 1 devant l’OM et l’AS Monaco.

 


 

Un remake de la finale OL - PSG

Lequipe.fr

Battues aux tirs au but l'année dernière (1-1, 7-6 aux tab), les Parisiennes auront l'occasion de prendre leur revanche contre l'Olympique Lyonnais en finale de la Coupe de France. Elles se sont qualifiées lundi en disposant, avec difficulté, de l'ASJ Soyaux-Charente (3-0).

A peine entrée en jeu, Marie-Laure Delie a ouvert le score de la tête à la 54e minute, avant de mettre ses coéquipières à l'abri un quart d'heure plus tard (69e), d'un enroulé du droit. Irene Paredes a ajouté un troisième but en fin de match (87e).

Deux finales pour l'OL

Déjà qualifiées pour la finale de la Ligue des champions, qu'elles joueront contre Wolfsburg le jeudi 24 mai au Stade Dynamo Lobanovski (Kiev), les Lyonnaises disputeront celle de la Coupe de France une semaine plus tard, le jeudi 31 mai, au stade de la Meinau (Strasbourg).

Dans leur demi-finale, elles ont disposé aisément de Montpellier (4-0) dans leur Groupama OL Training Center. Eugénie Le Sommer a ouvert le score dès la 20e minute après un une-deux avec Amel Majri. Cette dernière a doublé la mise en deuxième période (55e) sur un centre de Selma Bacha.

Une minute plus tard, Amandine Henry a mis fin au suspense d'une tête plongeante (56e), avant qu'Ada Hegerberg n'alourdisse le score (83e). Qui aurait pu être plus lourd : Casey Murphy a détourné un penalty tiré par Saki Kumagai (42e).

 


 

Pedros : « L’équipe est toujours à la recherche de l’excellence »

Olweb.fr

Le coach lyonnais et ses joueuses sont passés au micro d’OLTV pour réagir suite à leur qualification en finale de la Coupe de France.

Reynald Pedros

« Il y a beaucoup de satisfactions ce soir. On a fait un très bon match. Il a manqué de l’efficacité en première période car on aurait pu rentrer aux vestiaires avec plus grande avance. On est repartis sur le même rythme après la pause. Les filles ont fait un grand match, bravo à elles. Le travail est récompensé. Elles bossent dur. Le premier objectif est rempli avec les deux qualifications en finale. Personne ne lâche dans ce groupe, tout le monde fait les efforts jusqu’à la dernière minute. L’équipe est toujours à la recherche de l’excellence. »

Selma Bacha

« On a fait un très bon match. On se qualifie pour une nouvelle finale, je suis très fière. Mes coéquipières me mettent en confiance à chaque match. Le coach me donne beaucoup de conseils, cela m’aide à progresser. »

Wendie Renard

« C’est une performance. Il faut la gagner. On s’est donnés les moyens. Il y a eu du jeu, de la qualité. C’est une très belle victoire, on la mérite. On a pris le match par le bon bout. On a eu un gros collectif ce soir. Tout le monde est concerné, on est un groupe. Chaque saison, c’est difficile de garder tous nos titres. On est exigeantes avec nous-mêmes. »

Ada Hegerberg

« Je suis très heureuse de notre performance. On a maîtrisé le rythme, on a fait de très belles combinaisons. On a trois semaines fantastiques à vivre. Il faut profiter mais aussi rester concentré pour les prochains rendez-vous. J’ai hâte de jouer la finale face au PSG, je vais retrouver ma sœur. »

Eugénie Le Sommer

« On est très contentes du résultat. On a eu beaucoup d’espaces au milieu et on a en profité. On voulait bien entamer le match et c’est ce qu’on a fait. On n’a pas été mises en danger durant le match, on n’a rien laissé… Les Parisiennes vont être revanchardes pour cette finale. »


 

Juninho quitte son poste de commentateur

Orange.fr

Suite à un différend avec des journalistes de la chaîne et des problèmes personnels, Juninho a décidé de rompre son contrat avec Globo TV.

La raison officielle fait état de problèmes personnels à régler mais il semblerait qu'officieusement, ça en soit tout autre. Juninho n'est plus commentateur pour la chaîne brésilienne Globo puisque l'ancien milieu de l'OL a demandé la résiliation de son contrat pour raisons personnelles donc. La chaîne a accepté et lui a déjà trouvé un remplaçant qui officiera pour la Coupe du monde en Russie. Seulement, ce départ ressemble avant tout à une éviction. Il y a une semaine, Juninho s'était montré particulièrement virulent sur le plateau d'une émission. Il s'en était pris à un « sectoriste », journaliste qui suit un club au quotidien, du site « Uol » et à la profession « Les sectoristes sont bien pires de nos jours », avait-il déclaré sur le programme SporTV Selection. Des propos qui ne sont pas passés dans le département journaliste de Globo et qui ont sûrement mis un terme à la collaboration malgré le communiqué officiel.

 

Voir aussi... Nouveaux Maillots 18/19, ça se confirme

 

Last modified on mercredi, 09 mai 2018 00:08