L'actu du Mardi 1er Mai

Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

Dubois explique son choix

Maxifoot.fr

En fin de contrat avec le FC Nantes en juin prochain, le latéral droit Léo Dubois (23 ans, 31 matchs et 2 buts en L1 cette saison) rejoindra l'Olympique Lyonnais à l'issue de la saison. Le Canari a expliqué sur SFR Sport comment il avait été convaincu par le club rhodanien, et notamment son président Jean-Michel Aulas.

"Il (Aulas) s'est intéressé à ma vie personnelle. C’est quelque chose qui me tient à coeur, parce que le football n’est pas qu’un aspect financier, c’est aussi les valeurs de chacun, de l’être humain. J’ai aussi parlé avec certains joueurs de l’effectif lyonnais. On m’a dit que c’était un super club, une équipe qui te fait passer des paliers", a confié le Nantais.

Dubois s'est engagé avec l'OL jusqu'en 2022.

 


 

Houllier et l'exemple Benzema pour les jeunes

Foot01.com

Conseiller extérieur à l’OL, Gérard Houllier a forcément un regard attentif sur l’éclosion des jeunes pépites dans la capitale des Gaules.

Et dans ce domaine, le club rhodanien est particulièrement performant. Néanmoins, Lyon comme les autres clubs français rencontrent de plus en plus de problèmes au moment de faire signer aux jeunes joueurs leur premier contrat professionnel. Dans les colonnes du Parisien, l’ancien entraîneur de Liverpool s’est confié à ce sujet, expliquant notamment que « les jeunes veulent l’argent tout de suite », un problème nouveau par rapport aux dernières années selon lui.

« Aujourd’hui, les jeunes veulent l’argent tout de suite et jouer tous les matchs. A chaque fois, je leur rappelle qu’avec moi Steven Gerrard n’a joué à Liverpool que 12 matchs la première saison puis 25 la seconde… Parfois il arrive que le joueur comprenne mais son père démissionne de son job et voit son fils comme un produit marketing qui va le faire vivre. Là, c’est compliqué » a expliqué Gérard Houllier, avant de revenir sur deux exemples marquants à Lyon, ceux de Karim Benzema et d’Eric Abidal. « Regardez Benzema. A un moment, Tottenham voulait le prendre. Il était tenté. Mais lui et son entourage m’ont écouté et Karim est resté à Lyon. Deux ans plus tard, il a signé au Real Madrid. Pareil avec Abidal qui se voyait partir trop tôt. Un an de patience pour progresser et il a signé à Barcelone ». Les jeunes pépites de l’OL sont prévenues…

 


 

Pourquoi Pierre Ménès ne se mouille plus entre l'OL, l'OM et l'ASM

Foot01.com

Le titre était promis à Paris, Monaco était confortablement installé à la deuxième place, tandis que Marseille avait profité de la sale période lyonnaise pour prendre place sur le podium. Tout est désormais chamboulé et ce week-end n’a pas dérogé à la règle, avec de nouveaux points perdus par Monaco et Marseille, pour le bonheur de Lyon. Si la chute de l’ASM est surprenante, le ralentissement de l’OM l’est beaucoup moins dans un calendrier surchargé avec un effectif réduit. Pour Pierre Ménès, la perte des points à Angers fait mal, mais rien n’est perdu tant ce championnat regorge d’imprévus jusqu’à présent.

« Un peu plus tard dans l’après-midi, on attendait de voir dans quel état serait l’OM après sa demi-finale très usante face à Salzbourg - j’avais beaucoup insisté sur le rythme énorme imprimé par les Autrichiens jeudi dernier - et comme redouté, les Marseillais avaient les jambes lourdes (…) L’OM reste donc 4e, ce qui est assez logique : une épopée européenne est toujours très énergivore et coûte souvent des points en championnat. Maintenant, il y a déjà eu tellement de rebondissements dans cette course à trois pour le podium que je me garderai bien d’avoir un avis définitif », a promis le consultant de Canal+ sur son blog, alors que Lyon semble bien avoir pris les devants dans ce sprint final.

 


 

L’OL gourmand pour Willem Geubbels, Monaco temporise

Goal.com

Les discussions entre l'Olympique lyonnais et l'AS Monaco ont débuté pour le transfert de Willem Geubbels. Mais l’OL se montre très exigeant.

Après l’annonce du choix de Willem Geubbels de ne pas signer à Lyon puis celle de l’intérêt de Monaco, les deux clubs ont récemment entamé des discussions pour un transfert du jeune attaquant. Au cours de ce premier rendez-vous tenu la semaine dernière, les dirigeants lyonnais ont selon nos informations fixé les conditions de la transaction à 30 millions d’euros hors bonus et pourcentage à la revente sur un prochain transfert. Une opération jugée trop importante par leurs homologues monégasques pourtant enclins à s’aligner "au moins sur les mêmes bases que celles du transfert de Pietro Pellegri", selon une source du club de la Principauté. Pour rappel, le jeune italien avait été transféré l’hiver dernier pour une enveloppe globale d’environ 20 millions d’euros.

Alors que l’OL était prêt à négocier avec le RB Leipzig autour d’une offre de 15 millions d’euros, la demande formulée à Monaco apparaît volontairement surévaluée pour les dirigeants monégasques toujours déterminés à ne pas baisser pavillon. Dans ce contexte, le champion de France 2017 a pris la décision de temporiser avec la volonté de rouvrir les négociations dans des sphères plus appropriées. Le joueur et son père, qui ne souhaitent pas partir libre pour permettre à l’OL de réaliser un retour sur l’investissement de la formation, espèrent que les deux clubs seront en mesure de trouver un terrain d’entente. Dans le cas contraire, l’international français U18 et son représentant pourraient envisager en dernier recours de rester une année de plus à l’OL et de s’engager libre dans le club de leur choix dès janvier 2019. Une hypothèse qui n’irait toutefois dans l’intérêt d’aucune des deux parties.

 


 

Tapie souligne une erreur d’Aulas à l’OL

Footmercato.net

Proche de Jean-Michel Aulas, qu’il avait incité à reprendre l’Olympique Lyonnais dans les années 1980, Bernard Tapie, ancien président de l’Olympique de Marseille, a expliqué à Nice Matin que le patron des Gones avait selon lui fait une erreur ces dernières années.

« Je n’en ai pas en direct, mais on a gardé l’un pour l’autre tout ce qui faisait notre amitié à l’époque. Ce qu’il a monté, c’est extraordinaire. Mais il s’est débarrassé trop vite de certains joueurs. À un moment, il avait la meilleure équipe et avait vraiment tout pour être champion d’Europe », a-t-il lâché. De quoi faire réfléchir JMA...

 


 

Quitter Lyon, « la meilleure » décision de Pléa au mercato

Foot01.com

Formé à l’Olympique Lyonnais, Alassane Pléa n’a jamais réellement eu sa chance au sein de son club formateur.

Ainsi, l’attaquant de 25 ans a quitté l’OL en 2014, alors qu’il n’avait disputé que 7 matchs de Ligue 1 dans la capitale des Gaules. Désormais, le Français fait le bonheur de l’OGC Nice, où il a marqué 15 buts cette saison en championnat. Mais avec le recul, regrette-t-il son expérience mitigée à Lyon ? Interrogé à ce sujet sur Canal Plus, le principal intéressé a clairement fait comprendre qu’il avait fait « le bon choix » en quittant l’OL à l’âge de 21 ans.

« Il n’y avait pas de place du tout avec la présence de joueurs comme Bafétimbi Gomis, Lisandro Lopez, Jimmy Briand… J’ai senti que je n’allais pas avoir la place de jouer, c’est pour ça que j’ai décidé de partir. Quand Nice m’a appelé, ça m’a tout de suite plu, et je pense avoir fait le bon choix. Mon départ était la meilleure chose qui me soit arrivée » a lâché Alassane Pléa, qui ne regrette donc pas du tout son choix de quitter l’OL pour l’OGC Nice. Reste désormais à savoir si le natif de Lille restera encore une saison supplémentaire dans l’Hexagone, ce qui ne semble pas certain au vu de sa cote phénoménale sur le marché des transferts.

 


 

L'OM a un plan pour éviter le chaos à Lyon

Foot01.com

On saura jeudi vers 23h si l'Olympique de Marseille disputera la prochaine finale de l'Europa League au Groupama Stadium. Mais forcément, il faut être aveugle et sourd pour ne pas voir que sur les réseaux sociaux la tension monte suite à des propos parfois excessifs, le « tout casser » étant parfois pris au premier degré à la fois chez certains supporters de l'OM, malgré les précisions des South Winners. Cependant, les dirigeants de l'Olympique de Marseille ont pris conscience de l'énorme risque que le club prend si des incidents se déroulaient à Lyon.

Ne voulant pas communiquer sur ce sujet avant la demi-finale retour en Autriche, histoire de ne pas passer pour un club présomptueux, l'OM a cependant déjà préparé sa communication en cas de qualification pour la finale. « En cas de qualification face au RB Salzbourg, le président de l’OM Jacques-Henri Eyraud prendra la parole officiellement pour appeler au calme. L’état-major olympien a aussi prévu de rencontrer toutes les associations de supporters, comme le fait régulièrement Jacques-Henri Eyraud depuis son arrivée à la tête de l’OM, afin d’entretenir le dialogue et de les sensibiliser sur les risques qui pèsent sur le club marseillais en cas d’incidents sur une éventuelle finale », explique RMC. Il est vrai que l'UEFA ne sera pas tendre, l'Olympique de Marseille ayant déjà eu quelques soucis cette saison avec l'instance européenne du foot.

 


 

Brault-Guillard signe son premier contrat professionnel avec l’OL

Olweb.fr

Le jeune latéral droit de la réserve lyonnaise a paraphé un contrat d’une durée de 3 ans avec l’OL, soit jusqu’au 30 juin 2021.

Ce lundi après-midi, dans les entrailles du Groupama Stadium, Zachary Brault-Guillard a paraphé le tout premier contrat professionnel de sa carrière avec l’OL. Issu de la génération 98, l’international U20 canadien a signé pour une durée de trois saisons avec le club qu’il a rejoint lors de la saison 2011-2012 et avec lequel il avait paraphé un contrat stagiaire la saison passée. Un moment fort que le jeune arrière droit de la réserve lyonnaise, qui était capitaine des U19 l’an dernier, a vécu en présence de ses proches et sur lequel il est revenu au micro d'OLTV.

 

 Voir aussi... Le Tableau Mercat'OL 2018

 

Last modified on mardi, 01 mai 2018 11:55