L'actu du Jeudi 26 Avril

Les dessous hallucinants de l’audition

Foot01.com

En pleine guerre pour le podium, Lyon et Marseille se sont livrés une bataille sans merci ces derniers jours.

Plus d’un mois après les évènements, les différents intervenants pouvaient enfin s’expliquer sur la fin de match houleuse lors du match du Vélodrome remporté par les Lyonnais. Les deux clubs ont abordé cette confrontation avec deux tactiques très différentes, rapporte L'Equipe. Plus subtil, voire sournois pour l’OL, beaucoup plus offensif, voir exagéré, pour l’OM. Tout d’abord, la date de cette audition a mis en furie les Marseillais, car les Lyonnais ont obtenu un report de presque un mois pour des raisons aussi variées que les vacances à l’étranger de son directeur juridique, puis celles de son avocat, et enfin les… grèves SNCF. Selon l’OM, il s’agissait surtout d’une tactique pour faire retarder l’inévitable suspension de Lopes. Et encore, la date finalement prévue était le 3 mai, mais Marseille a réussi à obtenir son avancement.

Sur la réunion en elle-même, plusieurs points sont particulièrement étonnants. Le club provençal a apporté un dossier de 60 pages en énumérant toutes les fautes, provocations, insultes, réflexions, chambrages ou comportements inappropriés des joueurs lyonnais, demandant ainsi la convocation et la suspension de huit joueurs de l’OL (Marcelo, Lopes, Diakhaby, Ferri, Rafael, Diop, Tousart et Morel). Surtout, le dossier du coup porté par Lopes à l’intendant de l’OM a volé en éclat devant ses contradictions, M. Baaloul s’étant vu prescrire deux jours d’ITT et 30 jours de soin dans un certificat médical particulièrement bancal. En effet, un médecin expert de la LFP a certifié qu’il était impossible qu’il soit touché à la fois au tympan et aux vertèbres par le seul coup porté par le gardien lyonnais. De plus, d’autres images d’une caméra fixe du stade tendent à montrer que ce même M. Baaloul tire l’autre bras de Lopes pendant la bagarre, ce qui expliquerait cette « réponse » de Lopes, sans la justifier bien évidemment.

De son côté, l’OL a aussi fait savoir que plusieurs joueurs marseillais auraient pu être cités, notamment selon des images où on voit Steve Mandanda bousculer Mouctar Diakhaby, mais le club rhodanien a fait savoir qu’il ne souhaitait pas convoquer le gardien marseillais pour si peu, n’allant donc pas aussi loin que l’OM dans cette foire d’empoigne pas vraiment glorieuse pour le football français.

 


 

Aulas : « J’accepte la sanction d’Anthony Lopes et Marcelo car cela s’est mal terminé »

Olweb.fr

À l'occasion de la pose de la première pierre du futur pôle médical, le président lyonnais Jean-Michel Aulas est revenu sur la suspension de trois matches ferme à l'encontre d'Anthony Lopes et celle de deux avec sursis concernant Marcelo.

" La Ligue a été comme généralement c’est-à-dire extrêmement professionnelle dans son approche. Il y avait eu des faits de jeu qu'elle a sanctionnés. J’aurais aimé qu’elle sanctionne surtout l’origine. J’ai décrit un environnement délétère pour ce match. Anthony [Lopes] a été sanctionné. C’est vrai qu’il a eu un geste. Il a été très nettement amplifié. La commission a bien noté qu’un certain nombre de certificats médicaux ne correspondaient pas au geste. Le principal fautif sur le terrain a été sanctionné côté marseillais. Marcelo a bénéficié du sursis. Mouctar [Diakhaby] on ne sait pas pourquoi il était là-bas. C’est lui qui se fait agresser directement par Mandanda. Je regrette une chose : c’est l’ambiance qu’a mis l’OM. D’une part, en communiquant avant un certain nombre de données et surtout pendant d’avoir réclamé une rétrogradation des points acquis sur le terrain. Ils voulaient en fait préparer la fin du championnat. J’accepte la sanction parce que c’est vrai que cela s’est mal terminé. Ceci étant, je n’accepte pas cet incroyable réquisitoire avant et pendant la commission de la part de l’OM. On acquiesce les décisions prises et on verra ce qu’il va se passer d’ici la fin du championnat. Mathieu [Gorgelin] est un gardien très proche d’Anthony. Il joue moins souvent mais j’ai une confiance absolue en lui. Il a encore un match pour se préparer. Tous les joueurs vont mettre un point d’honneur à offrir à Anthony une qualification. "

 


 

Un intérêt pour un espoir belge ?

Maxifoot.fr

Toujours prêt à investir sur des jeunes talents, l'Olympique Lyonnais prépare d'ores et déjà son prochain mercato d'été. D'après les informations du média belge Het Laastse Nieuws, l'actuel 3e de Ligue 1 suit avec attention les performances de l'ailier du FC Bruges Anthony Limbombe (23 ans).

Auteur d'une saison intéressante en Jupiler League avec 6 buts et 6 passes décisives, le jeune espoir plaît également à des équipes anglaises et allemandes. Pour s'attacher les services de Limbombe, l'OL sera-t-il enclin à accepter de débourser les 15 millions d'euros réclamés par Bruges ? De son côté, l’international belge (1 sélection) donnerait sa priorité à la Bundesliga.

 


 

Cabella veut provoquer Lyon et le PSG, il se rate

Foot01.com

Interrogé ce mercredi sur la demi-finale d'Europa League entre l'OM et Salzbourg, Rémy Cabella, prêté par l'Olympique de Marseille, a voulu en profiter pour se mettre les supporters phocéens et stéphanois dans la poche en même temps en attaquant à la fois l'Olympique Lyonnais et le PSG. Une petite gaffe a cependant relativisé la sortie volontairement provocatrice de Rémy Cabella.

« Si je vais être supporter de l’OM ? Heureusement ! Je pense qu’actuellement il ne peut rien leur arriver. Ils sont en pleine bourre. Ils ont été en dedans mais ont su revenir physiquement (...) En quart de finale, que ce soit l’aller ou le retour, cela a été deux matches de très haut niveau et je sais qu’ils sont capables d’aller en finale. Et je sais aussi qu’ils ont envie de casser le stade en finale (Ndlr : la finale a lieu au Groupama Stadium). Même les supporters stéphanois ils seront d’accord que Marseille retourne le Parc OL. Et j’y serai, a expliqué le milieu offensif de l’ASSE, qui a voulu en rajouter. J’ai lu dans les journaux qu’ils auraient pu remplir trois fois le stade Vélodrome. En France je ne pense qu’il y a qu’à Marseille et Paris qu’on peut faire cela....Heu...Marseille et Saint-Etienne qui sont capables de faire cela. Je suis désolé...à Paris ils ne sont pas capables. » En 2013, pour le match PSG-Barcelone, le PSG avait reconnu avoir reçu entre 700.000 et 1 million de demandes de tickets, le club recevant 100 appels à la seconde. Rémy Cabella n'avait finalement pas tort...

 


 

Aulas n'a pas aimé la dernière déclaration de Cabella

Madeingones.com

Dans la joie de vivre qui le caractérise, Rémy Cabella a voulu faire une pointe d'humour en conférence de presse, ce midi. Alors que l'OM est en course pour se qualifier en finale de la Ligue Europa, qui se jouera à Lyon, il n'a pas échappé au joueur prêté à l'ASSE que les supporters Marseillais veulent "retourner" le Groupama Stadium, autrement dit y installer leur propre ambiance. "J'ai vu que les supporters de l'OM veulent retourner le stade de Lyon s'ils vont en finale. Je crois que les supporters Stéphanois sont d'accord", a lâché le milieu offensif des Verts dans un sourire.

Mais cette déclaration a fortement déplu à Jean-Michel Aulas, qui n'y a rien vu d'autre qu'un manque de tact, dans un contexte où l'antagonisme entre les supporters français s'accentue. "Si c'est de l'humour, ce n'est pas très responsable, car le risque existe toujours", a écrit le président Lyonnais sur Twitter.

 


 

Lopes invité “à se calmer”

Butfootballclub.fr

Suspendu trois matches pour avoir frappé un membre du staff de l’OM, Anthony Lopes doit faire un travail sur lui-même pour Sébastien Tarrago.

C’est vrai, il a le sang chaud. D’autant plus chaud qu’il est un pur supporter de l’OL. Mais Anthony Lopes doit aussi prendre conscience que ses dérapages jouent contre lui et son équipe. C’est le sens du message délivré par le journaliste Sébastien Tarrago sur le plateau de la Chaîne L’Equipe.

“Anthony Lopes est toujours dans les mauvais coups à l’Olympique Lyonnais. C’est un très bon gardien, mais il va vraiment falloir qu’il se calme et qu’il améliore son comportement sur le terrain… Je pense que l’OL doit l’aider à progresser dans ce domaine. Il faut vraiment qu’il se calme car il pénalise Lyon ! Cet homme est toujours dans les embrouilles.”

 


 

Genesio : « ne pas se relâcher pour avoir une grande récompense au bout »

Olweb.fr

Bruno Genesio s’est présenté en conférence de presse ce jeudi en fin de matinée. L’entraîneur lyonnais a notamment abordé la réception de Nantes, samedi au Groupama Stadium, à l’occasion de la 35ème journée du championnat de France.

Le point santé

« Mariano va mieux mais il n'a fait aucune séance collective pour le moment. On prendra une décision demain. Rien à signaler autrement. »

La suspension de Lopes

« J’ai appris la décision mardi. On se doutait que la fin de saison allait se faire sans notre vice-capitaine. On n’a pas pris le risque de faire jouer Mathieu Gorgelin avec la réserve car on savait qu’Anthony risquait une suspension. On a anticipé et on a fait monter Raccioppi. On accepte et assume ce qu’il s’est passé. Cette commission a été violente, les joueurs sont rentrés très fatigués. »

Mathieu Gorgelin

« J’ai confiance en Mathieu. Il a été performant à chaque fois qu’on a fait appel à lui. Il a le niveau. C’est dur de ne pas beaucoup jouer. »

La réception de Nantes

« J’ai parlé avec Anthony car c’est son dernier match. Il faut qu’il pense à ce match et non à ceux qu’il manquera. Il est à bloc et prêt. Il fait abstraction de ce qui peut se dire. Il est important qu’il soit proche du groupe et de Mathieu. On fera le point après le match. On est en progrès contre des blocs bas et on devra le confirmer samedi. Avoir tout l’effectif nous donne un avantage. On aborde ce match avec de la confiance et avec nos forces mais c’est mentalement qu’il faudra faire la différence. »

Le sprint final

« On se focalise sur les 4 matches qu’il nous reste. Le plus important, c’est la préparation de ces matches. Il ne faut pas se relâcher et continuer à faire des efforts et des sacrifices. On a un mois pour avoir une grande récompense au bout. Il faut avoir de la confiance car on est sur 6 victoires mais ne pas non plus tomber dans l’excès de confiance qui peut se payer cash au haut niveau. Les joueurs sont très concernés et savent qu‘il y a un gros objectif à la fin. Il faut se concentrer sur le duel à distance avec Marseille et après voir ce qu’il se passe par rapport à Monaco. Si on gagne les 4 matches on sera sur le podium. C’est à nous de nous concentrer. »

 


 

120 jours amende pour le supporter qui avait jeté son briquet sur le terrain lors de OL - CSKA

Lequipe.fr

Des incidents qui ont émaillé OL - CSKA Moscou en 8e de finale retour de Ligue Europa (2-3 le 15 mars), on se souvient surtout de ceux qui ont précédé la rencontre autour du Groupama Stadium et qui valent à quatre supporters lyonnais d'être poursuivis (l'audience a été reportée au 30 mai). Mercredi, un autre supporter de l'OL, âgé de 23 ans, a fait l'objet d'une comparation immédiate pour des faits qui se sont déroulés à l'intérieur de l'enceinte.

Repéré par les caméras du stade

Le Progrés rapporte jeudi que les caméras de surveillance du stade avaient clairement montré ce supporter en train de jeter un objet en direction du gardien de but de l'équipe russe. Il s'est avéré qu'il s'agissait d'un briquet, aussitôt remis à l'arbitre. Malgré les excuses du jeune homme, qui a qualifié à l'audience son acte de «geste ridicule», il a écopé de 120 jours amende à 5 euros et ne pourra plus assister aux matches de son équipe favorite pendant deux ans.

 


 

Amnistie générale, l'incroyable proposition lyonnaise

Foot01.com

Les révélations s’enchainent quelques jours après le passage de Lyon et de Marseille en commission de discipline, au sujet des incidents qui ont émaillé la fin de match entre les deux équipes le 18 mars dernier.

Si Marseille s’est clairement montré très offensif en accusant huit joueurs lyonnais et en demandant une suspension de deux ans pour Anthony Lopes, Lyon s’est révélé être beaucoup plus prudent. Devant les Marseillais au classement à l’heure actuelle, les Lyonnais n’avaient aucun intérêt à ce que les suspensions tombent de partout.

Et c’est ainsi que, selon Mohamed Bouhafsi, rédacteur en chef chargé du football sur RMC, le club de Jean-Michel Aulas a fait une demande assez surprenante : « A l’origine du report de cette audience, l’OL espérait que les principaux acteurs de ces incidents sortent blanchis afin que la fin de saison ne soit pas perturbée ». Une prise de position assez étonnante, car cette empoignade ne s’est pas limitée à des provocations, mais des coups ont bien été échangés, ce que la commission ne pouvait bien évidemment pas laisser passer, sous peine de passer pour totalement inutile. Et ce quelle que soit la lutte au classement que se livrent les deux clubs.

 

 

Last modified on jeudi, 26 avril 2018 18:57