L'actu du Samedi 7 Avril

Voir aussi... Metz - OL : L'Avant Match

Pourquoi Bruno Génésio envisage l'option losange

Goal.com

Bruno Génésio envisage de faire évoluer son équipe dans un 4-4-2 en losange avec Memphis Depay en pointe haute. Pour plusieurs raisons.

La semaine dernière face à Toulouse (2-0), Bruno Génésio surprenait son monde en alignant Memphis Depay à la pointe de son 4-3-3 mis en place depuis la blessure de Nabil Fekir. Auteur d'un match plein conclu par un doublé, l'international néerlandais avait répondu favorablement aux attentes de son entraîneur qui, depuis plusieurs jours, fait part à son entourage de sa grande satisfaction. À tel point que sa réflexion le pousse aujourd'hui à remodeler le système utilisé ces dernières semaines pour permettre à Depay de conserver la liberté d'action qui lui permet de s'exprimer au mieux.



Moins de responsabilités défensives


Depuis le début de la saison, Memphis Depay ne brille pas par son implication défensive et la rigueur que le poste d'ailier nécessite dans une animation avec un double pivot axial. Plus libre de ses mouvements en pointe face à Toulouse, l'ancien de Manchester United a fait preuve de beaucoup d'entrain pour se balader dans les différentes zones, décrocher, combiner dans les petits espaces ou prendre la profondeur. Mais alors que ce positionnement n'était envisagé qu'en remplacement de Mariano (suspendu, ndlr), la performance de Depay a poussé Bruno Génésio à envisager de nouvelles associations. Cette semaine, à l'entraînement, le coach rhodanien a mis en place un losange avec le Néerlandais en pointe haute derrière une doublette Mariano-Traoré.


Préparer le retour de Nabil Fekir


Cette approche permet aussi à Bruno Génésio d'anticiper le retour à la compétition de Nabil Fekir, présent vendredi à l'entraînement collectif. Et puisque l'entraîneur lyonnais ne semble pas considérer son exil sur un côté comme une solution durable, le 4-3-3 devrait de nouveau céder sa place. Pour ce nouveau système en losange ? Plus probable que l'ancien 4-2-3-1 qui supposait d'enlever un milieu de terrain. En l'absence du capitaine, Houssem Aouar et Tanguy Ndombélé ont convaincu. Pour répondre à ces différentes problématiques, Bruno Génésio a donc étudié la possibilité d'un nouveau 4-4-2 qui permettrait en théorie de régler les problèmes d'équilibre souvent mis en lumière par les ailiers, de conserver un entrejeu à trois, de réintégrer Nabil Fekir à son poste préférentiel et de déporter la concurrence sur Depay, Traoré et Mariano qui se disputeraient les deux postes de l'attaque. L'option, répétée à plusieurs reprises cette semaine, pourrait être opérationelle dès dimanche à Metz.

 


 

Signer pour 15ME à l'OL lui a collé une pression trop grande

Foot01.com

Recruté avec six mois d'avance par l'Olympique Lyonnais à Lille, mais prêté jusqu'à la fin de saison à Strasbourg, Martin Terrier vit un passage à vide actuellement. Au point même que Thierry Laurey a reconnu qu'il hésitait à aligner son joueur pour le match à Angers ce samedi. Pour justifier ce gros coup de mou de l'international Espoirs, l'entraîneur alsacien estime qu'il est probablement provoqué par ce transfert à Lyon pour 11ME plus 4ME euros de bonus officialisé lors du mercato d'hiver.

« Tout cela l’a un peu dépassé et donc un peu perturbé. Il lui faut digérer son nouveau statut. A la différence d’autres joueurs qui ont du talent, comme Kylian Mbappé, lui a besoin d’un peu plus de temps. Le fait qu’il soit resté avec nous, alors qu’il aurait pu partir en janvier, prouve qu’il respecte ses engagements et qu’il n’a pas pris la grosse tête pour autant. Je ne suis pas inquiet, ça va revenir », explique, dans L'Equipe, Thierry Laurey, qui demande un peu de temps pour que Martin Terrier retrouve toutes ses qualités. Mais le coach strasbourgeois est toujours persuadé que l'Olympique Lyonnais ne s'est pas fourvoyé en s'offrant l'attaquant de 21 ans. Il faut juste laisser du temps au temps.

 


 

Révélation sur le dossier Léo Dubois

Foot-sur7.fr

Bruno Genesio a souligné un problème avec l’arrivée prochaine de Léo Dubois à l’Olympique Lyonnais. Le défenseur latéral du FC Nantes s’est déjà engagé avec le club rhodanien, car il ne souhaite pas prolonger son contrat qui expire fin juin avec les Canaris. Il a signé pour 4 ans à compter du 1er juillet 2018.

Mais contre toute attente, l’entraineur des Gones annonce que rien n’a encore été décidé. Il avoue même que la venue du capitaine des Nantais va engorger le poste d’arrière latéral droit.

« L’arrivée de Dubois à l’intersaison ? Il n’y a rien qui a été décidé pour le moment. Mais trois latéraux droits c’est trop. Il faudra discuter de tout ça », a fait remarquer Genesio en conférence de presse. Le brésilien Rafael et le Néerlandais recrutés l’été dernier Kenny Tete sont les deux au poste.

 


 

Genesio : « Si on gagne ces sept finales, on a de grandes chances d’être sur le podium »

Olweb.fr

Le coach lyonnais s'est présenté dans la salle de presse minutes après la séance du jour en préparation du déplacement à Metz.

Point santé

« Tout le monde est disponible pour dimanche sauf Nabil Fekir et Maxwel Cornet. »

La lutte pour le podium

« Je préférerais être à la place de Monaco que la nôtre. Mais on a que ce qu’on mérite. On est dans un rôle de chasseur. Il nous reste sept finales à jouer. Si on gagne ces sept matches, on a de grandes chances d’être sur le podium. A nous de faire le travail. On est habitués à ce genre de fin de saison. Au niveau émotionnel, on a beaucoup d’expérience. On sait bien finir. On sait que ça se joue beaucoup au mental. On a la volonté d’atteindre l’objectif fixé en début de saison. Elle est présente dans le groupe. »

La concurrence sur les postes de latéral

« Rafael et Ferland Mendy ont été performants lors des deux derniers matches. Il faut avoir une stabilité car il n’y a qu’un match dans la semaine. On aura besoin de tout le monde en cette fin de saison… Je trouve Rafael très bien physiquement et techniquement… L’arrivée de Dubois à l’intersaison ? Il n’y a rien qui a été décidé pour le moment. Mais trois latéraux droits c’est trop. Il faudra discuter de tout ça. »

L’équipe de Metz

« Depuis que Frédéric Hantz a repris l’équipe, elle a une âme. Elle aurait mérité de remporter plus de matches mais elle a manqué de réussite. Elle a retrouvé de la solidarité et des qualités de jeu. Sa dernière place n’est pas révélatrice de son niveau actuel. »

Tanguy Ndombele

« Il a progressé dans son volume de jeu et dans sa capacité à épurer son jeu depuis le début de la saison. Il peut encore s’améliorer dans ce domaine. Il a des prises de balle extraordinaire. Il casse des lignes par la passe et par la percussion. C’est un milieu très moderne. C’est une très belle recrue pour le club. Je lui demande qu’il soit encore plus présent devant le but pour être à la réception de certains ballons. C’est une évolution linéaire, c’est intéressant. Il a très vite compris les exigences du très haut-niveau. C’est grâce à ça qu’il a évolué aussi vite. »

Les convocations de Marcelo et Lopes

« Je ne suis pas surpris. On s’attendait à des convocations. Je crains une suspension mais il y a une commission de la LFP qui est là pour décider. On ne maitrise rien. On va tout faire pour bien défendre nos joueurs. Il n’y a pas que des Lyonnais qui sont responsables de ce qui s’est passé à Marseille. »

Memphis dans l’axe

« C’est une option qui peut durer. C’est une option intéressante. »

Myziane

« Il sait dans quel domaine il doit progresser, je lui dis. Les sillets d’une partie du public ne l’aident pas. C’est un très jeune joueur. Il a du talent et il est très prometteur pour le club. Ce sera un élément important de l’équipe dans un avenir très proche. »

Amine Gouiri

« Il a signé son premier contrat. Il a les qualités pour évoluer en professionnel. C'est un garçon qui franchit les étapes rapidement. Il est très bien entouré. Le discours de ses proches m'a convaincu. Il a du talent mais il travaille beaucoup également. »

 


 

Le stadium manager revient sur les débordements face au CSKA

Footmercato.net

Alors que des incidents ont émaillé le huitième de finale d’Europa League entre l’Olympique Lyonnais et le CSKA Moscou, le club rhodanien est dans le viseur des instances du football européen. Remise en cause, une branche radicale des supporters lyonnais aurait été à l’origine de ces débordements avec notamment des gestes jugés extrémistes.

Des actes condamnés par Xavier Pierrot, le « stadium manager » des Gones. Selon lui, il est compliqué d’agir en amont : « On est obligé d’attendre qu’il y ait des actes caractérisés pour pouvoir prendre des sanctions. On continue à traiter nos tribunes dans la concertation avec nos groupes de supporters tout en étant inflexibles quand la limite est franchie. » La commission de discipline de l’UEFA statuera sur ce dossier le 31 mai.

 


 

Genesio refuse d’aligner Traoré à son vrai poste

Foot01.com

En cas d’absence de Mariano Diaz, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Bruno Genesio possède plusieurs solutions.

Dimanche dernier par exemple, l’ancien Madrilène étant suspendu, c’est Memphis Depay qui a occupé l’axe face à Toulouse (2-0), et qui s’est offert un doublé. Autres alternatives, Maxwel Cornet ou les jeunes Amine Gouiri et Myziane Maolida. En résumé, le coach des Gones misent sur la polyvalence de tous ses attaquants à l’exception de Bertrand Traoré qui, lui, évolue uniquement à droite depuis le début de la saison. Pourtant, le poste d’avant-centre ne le dérange pas, au contraire.

« Je préfère plutôt jouer dans l’axe que sur les côtés mais j’ai la capacité de jouer presque au même niveau sur tous les postes de l’attaque, a confié le joueur de 22 ans. Peu importe où je commence le match, j’essaie d’être à 100% et d’avoir la motivation. Memphis a très bien joué en pointe face à Toulouse. Il nous a beaucoup apporté. » Apparemment, Genesio n’est pas convaincu par sa capacité à jouer en pointe, là où Traoré évoluait souvent à Chelsea.

 

Voir aussi... Metz - OL : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 07 avril 2018 12:39