L'actu du Mardi 3 Avril

Gonalons «déçu» pour l'OL

Lequipe.fr

Maxime Gonalons a quitté Lyon pour Rome l'été dernier, mais le milieu de terrain garde des attaches dans le Rhônes. «Je leur souhaite toujours le meilleur. Je suis encore en contact avec beaucoup de gens, j'ai des amis là-bas», a-t-il confié dans un entretien accordé à l'AFP.

Interrogé sur les rapports parfois tendus cette saison entre le club et ses supporters, l'ancien milieu lyonnais a rappelé que «quand ça va un peu moins bien, il y a des difficultés.»


Aulas «arrive toujours à s'en sortir»


«Mais Lyon a toujours eu des ressources, grâce notamment au président (Jean-Michel Aulas) qui a toujours su garder le cap même dans la difficulté et qui arrive toujours à s'en sortir. Je ne suis pas inquiet , a-t-il déclaré. Je leur souhaite d'atteindre la troisième place, c'est très important pour le club, de participer à la Ligue des champions.» L'OL est actuellement 4e, à deux longueurs de Marseille et du podium.

Gonalons est également revenu sur l'élimination des Lyonnais en 8e de finale de la Ligue Europa face au CSKA Moscou (1-0, 2-3). «J'ai été vraiment déçu. C'était un vrai objectif pour eux et la finale était à Lyon, en plus. Ça a été un vrai coup pour eux.»

 


 

Aulas a toujours la deuxième place dans le viseur

Foot01.com

La trêve internationale étant passée, c’est désormais concrètement le sprint final pour le classement de Ligue 1.

En haut du tableau, le PSG pourrait très prochainement fêter la reconquête de son titre. Derrière le club de la capitale, la compétition est beaucoup plus serrée, même si Monaco a pris de l’avance. En cas de succès à Rennes ce mercredi en match en retard, le club de la Principauté comptera sept points d’avance sur Marseille, et neuf sur Lyon. Le tout à sept journées de la fin. Pas de quoi faire sourciller Jean-Michel Aulas, qui évoque toujours la lutte pour la deuxième place quand il parle de la fin de saison.

« La victoire contre Toulouse ? J’ai bien aimé. C’est plus difficile de jouer les derniers quand la compétition est serrée. Et maintenant, si Paris est nettement au-dessus, pour la deuxième, troisième et quatrième places, ça va se jouer sur les sept finales qui restent », a prévenu le président rhodanien pour qui rien n’est perdu. Aller chercher l’OM est dans le domaine du possible, rejoindre l’ASM serait toutefois un énorme exploit. Mais ce genre de difficultés n’est pas vraiment à même de doucher l’éternel optimisme de Jean-Michel Aulas.


 

Metz-Lyon, c'est trop chaud, les supporters de l'OL interdits

Foot01.com

Lyon jouera son prochain match de championnat sans supporters. C’est ce qu’indique un arrêté préfectoral publié la semaine dernière et confirmé ce mardi. Pour le match de ce dimanche, les autorités de Moselle ont fait savoir qu’aucun supporter de l’OL ne serait autorisé à prendre place au stade, ni à se rendre sur place.

Pour justifier cette décision, la Préfecture a, comme à son habitude, dressé une longue liste de griefs, et notamment « l’attente particulière suscitée par cette rencontre » ou « la tendance de certains supporters à se comporter de manière violente » sans compter bien évidemment un passif chargé avec les incidents lors de la saison 2016-17 et les fumigènes lancés sur Anthony Lopes.


 

Ben Arfa entre Lyon et l’OM ?

Mercatofootballclub.fr

Le Parisien nous apprend en effet qu’un retour du natif de Clamart sur la Canebière n’est pas à exclure: « En France, Lyon et Marseille regardent sa situation. Pour lui, tout dépendra du classement final et de l’entraîneur en place la saison qui vient. »

Je joueur de 31 ans aurait exprimé le souhait d’évoluer la saison prochaine dans un club disputant la ligue des champions, pour sûr qu’il suivra avec attention la fin de championnat et la bataille pour une place sur le podium entre les deux olympiques.

Il est aussi à noter qu’Hatem Ben Arfa est libre en fin de saison et donc gratuit, argument de taille pour les clubs désireux de l’enrôler cet été…

 


 

Depay, Genesio a des idées

Maxifoot.fr

En l’absence de Mariano Diaz, suspendu, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Bruno Genesio, a opté pour Memphis Depay (24 ans, 29 matchs et 12 buts en L1 cette saison) au poste d’avant-centre dimanche face à Toulouse (2-0). Auteur d’un doublé, l’habituel ailier gauche a donné satisfaction dans ce rôle. Et à écouter le technicien rhodanien, l’expérience pourrait bien se renouveler d’ici la fin de la saison.

"On l’a vu beaucoup participer au jeu, décrocher entre les lignes pour faire jouer les autres en donnant de très bons ballons. C’est une performance intéressante, d’autant qu’il a participé au travail défensif. Ça donne des idées et des possibilités supplémentaires", a souligné le technicien dans des propos rapportés par 20 Minutes.
Moins perso dans ce rôle et plus disponible que Mariano, le Néerlandais offre une alternative intéressante.

 


 

Aouar juge Memphis

Football.fr

Houssem Aouar a tiré son chapeau à son coéquipier lyonnais Memphis, auteur d'un doublé dimanche soir contre Toulouse (2-0, 31e journée de Ligue 1).

"J'ai trouvé qu'il avait fait un très bon match. Il nous a permis de garder le ballon, notamment en décrochant, d'orienter le jeu… Techniquement, on sait qu'il est à l'aise", a commenté dans la zone mixte du Groupama Stadium le grand espoir de l'OL (19 ans), lui aussi excellent.

Memphis était positionné en attaquant de pointe.

 


 

Cette comparaison avec un grand d'Europe qui va ravir Jean-Michel Aulas

Foot01.com

Passé l’été dernier de Lyon au Bayern Munich, Corentin Tolisso est parfaitement placé pour parler des deux clubs. Si les résultats sportifs et les moyens financiers sont différents, le milieu de terrain français a néanmoins constaté que les efforts effectués par l’OL pour se rapprocher de l’excellence que représente le Bayern en terme de gestion financière et de préparation de l’avenir, commençaient à porter leurs fruits. Un constat qui va certainement aller droit au coeur de son ancien président Jean-Michel Aulas.

« Lyon est un club plus jeune, mais il se développe vite et bien. Au niveau des infrastructures et du stade, c’est quasiment identique. Les deux arènes sont exceptionnelles. Je pense que l’OL essaie de s’appuyer sur le modèle de développement du Bayern pour devenir un jour un aussi grand club », a expliqué dans France Football l’ancien lyonnais, bluffé par la rigueur et l’engagement total des joueurs à chaque seconde de présence sous le maillot du club bavarois.



Last modified on mardi, 03 avril 2018 14:44