L'actu du Mardi 27 Mars

Memphis répond à l’intérêt du Milan AC

Foot-sur7.fr

Comme le Real Madrid le club de rêve de Memphis Depay, le Milan AC fait partie des grands clubs européens selon le joueur de l’Olympique Lyonnais. Cependant, il refuse de se prononcer sur la rumeur de l’intérêt des Rossoneri le concernant.

« Je me concentre sur Lyon, sur chaque match. En gros, je vis au jour le jour. Si des clubs sont intéressés, ce n'est pas le moment de s'en soucier. De toute façon, je n'en sais rien. Voyez plutôt avec mon agent », a répondu l’international néerlandais après la victoire des Pays-Bas sur le Portugal de Cristiano Ronaldo (3-0) en match amical, en Suisse.

Memphis a déclaré récemment son envie de rejoindre un club huppé que Lyon afin de progresser et d’intégrer le cercle restreint des top- joueurs. Et il pense que le club milanais en fait partie.

« C’est un gros club, avec une grosse équipe et une grande histoire. C'est l'un des plus beaux clubs du Monde », a-t-il reconnu. Sans commentaires ! Recruté par le club rhodanien en janvier 2017 à Manchester United, le joueur de 24 ans est sous contrat jusqu’en juin 2021.

But de Memphis vs Lopes :




 

Cet ancien détruit le comportement des « roquets » lyonnais

Foot01.com

Suite aux violents incidents survenus à la fin de l'Olympico contre l'OM le 18 mars dernier au Vélodrome, les joueurs de l'Olympique Lyonnais sont critiqués par les anciens.

Si le club rhodanien a relancé sa fin de saison en gagnant sur la pelouse de Marseille avant la trêve internationale (2-3), l'équipe de Bruno Genesio n'est pas forcément ressortie grandie de ce match. Puisqu'après un allumage de mèche provoqué par Rami au coup de sifflet final, les Gones ont envenimé les choses en chambrant, avec Marcelo qui montre son maillot, et en mettant des coups, avec un Lopes chaud bouillant envers un membre de l'OM. Une image de bagarreur qui colle à la peau de Lyon depuis quelques temps, vu que les joueurs de l'OL en sont venus aux mains contre l'ASSE, Besiktas, Bastia, Everton, Villarreal et Marseille depuis 2016. Un enchaînement qui fait vivre l’identité du « Castagne FC » de Lyon sur les réseaux sociaux. Ce qui désole Jean-Marc Chanelet...

« C’est comme si les Bad Gones n’étaient pas que les supporters, mais aussi désormais les joueurs. Les mentalités ont bien changé dans le football et je trouve que tout le monde est bien plus à fleur de peau. Les jeunes maîtrisent mal les conséquences de leurs actes. À mon époque, Jacek Bak ou Florent Laville étaient des joueurs rugueux, mais je n’ai jamais vécu de telles rixes. On se disait toujours qu’il fallait terminer nos matchs à 11 et nous avions plus de maîtrise. Que ce soit des Caçapa, Edmilson, Muller, Bréchet ou moi, on n’avait pas un fond belliqueux. Aujourd’hui, je sens beaucoup de frustration à l’OL et il y a peut-être un peu plus des roquets sur le terrain. Interprètent-ils mal une consigne comme celle de ''ne pas se laisser marcher sur les pieds'' ? Nous n’étions pas provocateurs comme peuvent l’être les joueurs lyonnais actuels. On devrait voir un esprit collectif dans le jeu et pas dans ces nombreux incidents », a balancé, sur 20 Minutes, l'ancien latéral de l’OL dans les années 2000, qui estime donc que les joueurs rhodaniens confondent un peu tout avec leur agressivité mal placée.

 


 

Ranieri croit en l’impossible, l’OL suit ça de près

Foot01.com

A l’heure où l’Italie se cherche un nouveau sélectionneur, la liste a été nettement réduite puisque trois noms ont été évoqués par la fédération pour ce poste.

Il s’agit d’Antonio Conte, de Luigi di Biagio et de Roberto Mancini. Pas de Claudio Ranieri donc, qui rêvait d’occuper cette place pour ce qui serait certainement le dernier grand objectif de sa carrière. Le Mister s’est toutefois fendu d’une déclaration surprenante à ce sujet, alors que le FC Nantes se voyait plutôt soulagé de constater que son coach n’allait pas une nouvelle fois prendre la poudre d’escampette à la première offre.

« Personne ne m’a appelé pour le moment et d’ailleurs, j’ai un contrat avec le FC Nantes. Je ne me sens pas en course pour le poste de sélectionneur, mais je ne me sens pas non plus écarté. Si la FIGC m’appelle, j’y réfléchirais dessus et j’en parlerais après avec les dirigeants de mon club », a souligné l’entraineur italien à Radio anc’hio Sport. Une déclaration qui ne devrait pas faire plaisir à Waldemar Kita, avec qui les relations se détériorent à grande vitesse. Italie ou pas, les chemins des deux hommes pourraient donc se séparer cet été, et ce malgré la belle saison des Canaris. Pour le plus grand bonheur de l’OL, dont le président réfléchirait à la possible arrivée de l’ancien coach de Leicester.

 


 

Le Sommer dans Culture Club : « Cette victoire nous donne de la confiance »

Olweb.fr

L'attaquante de l'OL était l'invitée d'Héloïse Basson, ce lundi, sur OLTV. Avant le match retour de Women's Champions League à Barcelone, elle évoque l'état d'esprit de l'équipe avec laquelle elle s'est de nouveau engagée jusqu'en 2021.

La confrontation face à Barcelone

« C’est une bonne équipe qui aime avoir le ballon, surtout au milieu de terrain. On savait qu’elle s’était renforcée au mercato au niveau offensif. Maintenant, cette victoire nous donne de la confiance. C’est juste dommage de prendre ce but qui pourrait nous faire défaut. Personnellement, j’aurais préféré toucher des ballons plus haut, pour me mettre en position de frappe. Le petit regret aussi c'est de ne pas marquer plus tôt dans la rencontre. Leur gardienne fait de superbes arrêts. Mais de notre côté, il y a eu cette force de réaction qui n’est pas donnée à tout le monde. Dès qu’on a pris le but égalisateur, c’était une évidence pour nous d’attaquer pour aller marquer ce deuxième but. Et après, on voulait en mettre un troisième. »

De la bonne humeur à l’entraînement

« Vous pouvez voir qu’il y a beaucoup de sourires mais tout se fait dans le travail et le sérieux. Reynald Peydros a joué avec nous ce lundi et sur le dernier ballon, il met un petit pont à Saki (rires). Après le match contre Barcelone, il nous a félicité. Car beaucoup de gens l’oublient mais nous avons gagné ce match. Certains retiennent qu’on n’a pas gagné trois ou quatre à zéro. Mais la Ligue des Champions n’est pas du même niveau que la D1. Alors il ne faut pas hésiter à se féliciter de la même manière. On fait tout pour que les gens viennent et nous soutiennent, pour que le stade ne sonne pas creux. »

Le record de Lotta Schelin battu

« Lotta m’a félicité par un message et j’ai régulièrement de ses nouvelles. Ce record (225 buts en championnat, ndlr) appartenait à une attaquante phare du club qui m’a fait avancer et le fait de l’avoir dépassée, c’est quelque chose, même si ce n’était pas un objectif lors de mon arrivée à l’OL. Après, je ne suis pas uniquement focalisée sur les buts, j’aime aussi faire marquer. Ce qui compte le plus pour moi, c’est la performance collective. Mon conditionnement n’est pas celui d’une buteuse, seule en pointe. Et mes statistiques ne compteront pas si on ne ramène aucun titre. »

Sa prolongation de contrat avec l'OL

« Cela faisait quelques semaines qu’on en discutait. Je me sens bien ici et quand le club me l’a proposée, j’ai eu un temps de réflexion. Puis, j’ai pris la décision de rester jusqu’en juin 2021 car j’espère accomplir encore plus de choses ici. Maintenant, je peux me projeter car ce n’est pas toujours évident de savoir de quoi son avenir sera fait. Les années passent vite, quand je vois que ça fait huit ans que je suis ici... »

Les rendez-vous avec l’équipe de France

« Je me sens bien avec les Bleues mais nous avons encore une marge de progression, des choses à améliorer. Lorsqu’on a perdu face à l’Angleterre (le 1er mars dernier, en amical ndlr), c’était difficile à digérer. Mais on a su réagir contre les Etats-Unis puis contre l’Allemagne ensuite. On apprend à chaque rassemblement tout en se préparant pour la Coupe du monde 2019. Il faut sans cesse se remettre en question. »


 

Trois Lyonnais titulaires lors du match Portugal - Pays-Bas

Madeingones.com

Ce lundi soir, le Portugal affronte les Pays-Bas, en match amical. À un peu moins d'une heure du coup d'envoi (20h30) de cette rencontre, qui se disputera à Genève (Suisse), découvrez les compositions officielles des deux équipes. Chez les Lusitaniens, Anthony Lopes (OL) et Rolando (OM) sont titulaires. Kenny Tete (OL) et Memphis Depay (OL) sont, eux, alignés d'entrée chez les Bataves.

Portugal : Lopes - Joao Cancelo, Rolando, José Fonte, Mario Rui - André Gomes, Adrien Silva, Manuel Fernandes, Bruno Fernandes - Ricardo Quaresma, Cristiano Ronaldo.

Pays-Bas : Cillessen - Tete, De Ligt, Van Dijk, Aké, Vilhena - Van De Beek, Pröpper, Wijnaldum - Babel, Memphis Depay.


Last modified on mardi, 27 mars 2018 15:50