L'actu du Jeudi 8 Mars

Voir aussi... CSKA Moscou - OL : L'Avant Match

Lyon au meilleur niveau, la méthode d’Anthony Lopes

Butfootballclub.fr

L’OL se déplace ce soir sur le terrain du CSKA Moscou en 8e de finale aller de la Ligue Europa. Le gardien et capitaine, Anthony Lopes, a une idée bien précise pour que son équipe renoue avec le succès.

Face aux médias, le gardien Anthony Lopes a donné sa méthode pour que l’OL n’offre plus deux visages distincts. Pas compliqué, certes, mais à retenir. Propos retranscrits par le quotidien l’Equipe. « Ca passe par la concentration. Il faut être plus réfléchi dans nos choix sur le terrain. Il faut faire les bons efforts, garder les bons placements, minimiser les longues courses par un placement plus net. Mon rôle est de trouver les bonnes paroles, pour garder le maximum de confiance. On est plusieurs à jouer à rôle déterminant dans cet effectif, les joueurs avec un certain vécu. Le groupe est jeune mais ce n’est pas une excuse. Mon rôle est d’aider le plus souvent possible mes coéquipiers, de les aider dans n’importe quelle situation. »

 


 

Les compos probables de CSKA Moscou – Lyon

Football365.fr

CSKA Moscou : Akinfeev (cap) – A.Berezutski, Ignashevich, Wernbloom – Nababkin, Natcho, Kuchaev – Golovin, Dzagoev – Musa, Vitinho

Lyon : A.Lopes (cap) – Tete, Marcelo, Morel, F.Mendy – Tousart, Ndombele, Aouar – B.Traoré, Mariano, Depay

 


 

La Russie ne sourit pas vraiment à l’OL

Footmercato.net

Opposé au CSKA Moscou ce soir (19h), l’Olympique Lyonnais s’apprête à jouer un huitièmes de finale aller d’Europa League périlleux. Si la formation russe n’est que cinquième de son championnat, le club rhodanien n’est jamais revenu avec un succès du pays des tsars. Un passif qui pousse donc à la méfiance.

En trois confrontations, les Gones sont repartis avec deux match nuls contre le Spartak Moscou en 2001 (1-1) et le Rubin Kazan en 2011 (1-1). L’Olympique Lyonnais s’est également incliné face au FK Zenit en phase de poules de la Ligue des Champions 2015-2016 avec une défaite 3-1.

 


 

Aouar : "J’ai tout pour bien grandir à Lyon"

Goal.com

Dans une interview à France Football, Houssem Aouar (19 ans) a livré quelques indications sur son avenir alors qu'il suscite de nombreux intérêts.

Houssem Aouar est l'une des révélations de l'OL cette saison. Moins en vue ces derniers matches, le milieu de terrain de 19 ans a montré de belles choses lors de la première partie de saison, s'affirmant comme un élément clé de la rotation de Bruno Génésio.

Interrogé sur son avenir dans France Football,  Houssem Aouar a déclaré : "J’ai tout pour bien grandir à Lyon. C’est chez moi, je suis dans un des plus grands clubs français, demi-finaliste de la dernière Ligue Europa. Il suffit de regarder le stade, son développement, l’ambition du club et du président Aulas pour comprendre la chance que j’ai de jouer à l’OL à mon âge. Je veux continuer de grandir avec Lyon. Découvrir et l’aider à retrouver la Ligue des champions. Il y a tout ici. Ce serait un rêve de remporter un grand trophée avec l’OL."

Ces derniers temps, son nom a notamment circulé du côté de Barcelone. Club dans lequel évolue sa référence au poste de milieu relayeur. "Andrès Iniesta. C'est la référence. C'est le modèle en 8. Il m'arrive encore de regarder des vidéos de lui pour m'inspirer et progresser. Il a tout à mon poste", a expliqué Houssem Aouar dans cette même interview.

 


 

L'ASSE sur Mateta ? Aulas veut 20 M€

Maxifoot.fr

Prêté cette saison par l'Olympique Lyonnais, l'attaquant Jean-Philippe Mateta (20 ans, 26 matchs et 11 buts en Ligue 2) réalise des performances intéressantes avec Le Havre en Ligue 2. Alors que le Lyonnais a été récemment annoncé dans le viseur de l'AS Saint-Etienne, le président rhodanien Jean-Michel Aulas a répondu aux Verts sur Twitter.

"Bonne nouvelle pour l'Olympique Lyonnais si l'ASSE s'intéresse à Jean-Philippe Mateta. C'est le cinquième club qui est prêt à faire des offres, le marché est de l'ordre de 20 millions d'euros. L'ASSE ? Pourquoi pas", a publié Aulas sur le réseau social.
Un tarif totalement dissuasif, qui va assûrément calmer les ardeurs des Stéphanois sur ce dossier.

 


 

Ce geste qui a totalement plombé le colosse de l’OL

Foot01.com

Avant le match de ce jeudi soir à Moscou, l’Olympique Lyonnais est dans une forme plutôt chancelante, avec un compteur points qui tourne au ralenti depuis la victoire face au PSG.

Cela avait commencé par une défaite surprise à Monaco, alors que les Rhodaniens semblaient avoir le match en mains puisqu’ils menaient 2-0, et évoluaient ensuite à 11 contre 10 en seconde période. Mais le champion de France en titre n’a rien lâché, inscrivant même le but vainqueur par Rony Lopes à deux minutes de la fin. Et sur cette action, le fautif lyonnais se nomme Marcelo, en raison d’un contrôle de la poitrine raté qui a permis à Jovetic de trouver Lopes. Ce geste, le Brésilien, impérial en première partie de saison, ne semble pas s’en remettre souligne L’Equipe.

« Marcelo a, depuis, des difficultés à se relever. En interne, on l’avait trouvé touché, terriblement déçu d’avoir abandonné ses partenaires. Il n’avait pourtant pas à s’en vouloir tant le Brésilien a été l’un des maillons forts de cet OL version – un temps – dauphin du PSG. Son assurance semblait inoxydable avant cet épisode qui a mis à nu des failles inattendues. Le boss promènerait donc parfois des doutes… Marcelo représente un peu le symbole de cet OL fragilisé : l’équipe a perdu des repères, de la sérénité et ce ne sont pas les jeunes, en l’absence de Nabil Fekir, qui peuvent prendre les choses en main. Le Brésilien, comme Jérémy Morel d’ailleurs, est censé tranquilliser, apaiser. Ce n’est plus complètement le cas », explique le journal sportif, qui sait que l’ancien de Besiktas a enchainé ensuite avec une nouvelle boulette onéreuse face à Rennes, avec sa tête en retrait pour offrir le but à Khazri. Une mauvaise passe qui dure en tout cas un peu trop longtemps, alors que l’OL était persuadé d’avoir enfin trouvé la recette pour être tranquille en défense centrale.

 


 

Distinction : 4 Lyonnaises dans le XI FIFPro de l'année

Olweb.fr

Wendie Renard, Lucy Bronze, Camille Abily, et Dzsenifer Marozsan font partie du XI FIFPro de l'année, dévoilé jeudi.

Jeudi, la FIFPro, la Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels, a dévoilé son XI féminin de l'année 2017. L’OL Féminin y est encore une fois le club le plus représenté puisqu’il comptabilise quatre joueuses : Wendie Renard, Lucy Bronze, Camille Abily, et Dzsenifer Marozsan. À noter également la présence de l'Américaine Alex Morgan, qui a évolué une partie de l'année 2017 à l'OL.

Wendie Renard est la seule joueuse à être présente dans ce XI de l'année pour la troisième fois consécutive, alors que Lucy Bronze et Camille Abily y figurent pour la première fois.

 


 

Les supporters lyonnais à Moscou se comptent sur les doigts...

Madeingones.com

Le déplacement à Moscou, à l'autre bout de l'Europe, sera plutôt calme pour les supporters lyonnais. En effet, d'après les informations du Progrès, seulement 7 courageux ont décidé de prendre leur place dans le parcage visiteur de la VEB Arena. 5 d'entre eux ont rejoint la capitale moscovite hier dans le même avion que les joueurs, dont un qui réside habituellement à Londres. Les deux derniers feront un court voyage puisqu'ils habitent à l'année à Moscou.

 

 

Voir aussi... CSKA Moscou - OL : L'Avant Match

 

Last modified on jeudi, 08 mars 2018 15:03