L'actu du Samedi 3 Mars

Voir aussi... Montpellier - OL : L'Avant Match

Aulas ne lâche pas Bruno Genesio

Football365.fr

Alors que Lyon connaît une passe délicate avec cinq matchs de rang sans la moindre victoire en Ligue 1 (et une élimination en quarts de finale de la Coupe de France), Bruno Genesio peut compter sur le soutien de son président. Dans un entretien accordé à nos confrères de L’Equipe, Jean-Michel Aulas renouvelle sa confiance à son entraîneur (qui est sous contrat jusqu’en juin 2019). « Son problème, c’était son manque d’aura de départ, ces mises en cause relayées par les réseaux sociaux, explique le boss des Gones. Ça l’a affaibli mais ce temps est révolu. Bruno est un gros travailleur qui a des connaissances tactiques très supérieures à la moyenne et j’en ai côtoyé des entraîneurs. Et si peut gagner en faisant français, avec des jeunes du cru, des entraîneurs franais, je ne vais pas me gêner. C’est dans l’ADN du club d’avoir cette vision, même dans nos équipes féminines. Bruno va s’en sortir. Il a un bon staff et un groupe de qualité. »


Le derby n’a pas fragilisé Genesio


« JMA » estime que Bruno Genesio a fait ses preuves à la tête des coéquipiers de Nabil Fekir. Certains observateurs ont notamment souligné certains choix discutables lors du derby de la semaine passée contre l’ASSE (1-1, 27eme journée de Ligue 1), mais ce n’est pas un argument pour le patron de l’OL. « Je pensais qu’il avait conquis ses détracteurs vu la qualité du travail fourni et la relation qu’il a mise en place avec ses joueurs. Et ce n’est pas toujours facile de recadrer Memphis ou même Mariano. (…) Ce que fait Bruno dans la gestion est très efficace. Après, s’il a choisi contre Saint-Etienne une défense à cinq pour sauvegarder un résultat et qu’on prend un but, on dit que ce n’est pas la bonne solution. Mais quand on est dirigeant avec trente ans d’expérience à mon niveau, on ne s’arrête pas à ça. »

 


 

Aulas vante la gestion "durable" de l’OL (et pose une question sur les finances de l’OM)

RMC.fr

Interrogé par L’Equipe, Jean-Michel Aulas assure que l'Olympique Lyonnais pourra tenir la saison prochaine sans Ligue des champions... ce qui ne sera pas forcément le cas de l’Olympique de Marseille selon le président lyonnais.

Le duel entre l’Olympique Lyonnais et Marseille ne se joue pas uniquement sur les pelouses de Ligue 1. Engagées dans une lutte pour une qualification en Ligue des champions, les deux équipes rivalisent aussi en coulisses. Si l’OL a frappé fort en vue de la prochaine saison en chipant Léo Dubois (en fin de contrat à Nantes) et Martin Terrier (acheté près de 15M€ à Lille) pistés également par son rival phocéen, Jean-Michel Aulas ne s’arrête pas là. Dans un entretien accordé ce samedi à L’Equipe, le dirigeant lyonnais a comparé le modèle éconmique de son club avec celui de l’OM.


La Ligue des champions, pas indispensable pour l'OL


Même sans C1 l’an prochain, Lyon s’en remettra affirme ainsi le dirigeant des Gones. "C’est du foot durable. Il y a un moment où un couac pourra survenir, mais on a les épaules solides, a lancé Jean-Michel Aulas. On a formé des joueurs de qualité et, si on n’est pas en Ligue des champions, j’aurai la ressource, même le cœur à l’envers, de vendre pour ne pas tomber. Cela fait deux ans que nous faisons des bénéfices." En clair, grâce aux revenus de son stade et grâce à l’éclosion de ses pépites, Lyon se relèvera. 


Aulas: "Que va faire l'OM avec 60 ou 70M€ de déficit?"


Si le PSG semble avoir pris un temps d’avance sur le plan sportif, l’OM reste à portée de tir pour le président lyonnais. Et pour cause, le projet du club marseillais pourrait se compliquer un peu en cas de non-qualification pour la Ligue des champions selon Jean-Michel Aulas. "Que va faire Marseille avec 60 ou 70M€ de déficit?", s’interroge encore le président de l’OL qui anticipe sur un déficit de cette ampleur pour l'OM en cas de non-présence en C1 la saison prochaine.

 


 

Aouar est dans le dur et c’est tant mieux

Foot01.com

Inattendu en début de saison, Houssem Aouar (19 ans) était la bonne surprise de l’Olympique Lyonnais pendant la phase aller du championnat.

Ses qualités techniques et sa vision du jeu lui ont ouvert les portes du onze de départ, au détriment de joueurs comme Memphis Depay ou Tanguy Ndombele. Mais comme souvent avec les jeunes prodiges, le milieu polyvalent connaît une baisse de régime. Pendant que l’OL est embarqué dans une mauvaise dynamique, Aouar vient de profiter de sa deuxième titularisation en sept matchs à Caen (défaite 1-0) jeudi en Coupe de France. Pas de quoi l’inquiéter outre mesure.

« Ce sont des moments un peu durs, a confié l’international Espoirs français en zone mixte. On me dit et on me répète que, dans le football, tout n'est pas toujours rose. Même quand ça va mal, il ne faut pas baisser les bras et continuer à bosser. Après mes premières titularisations, j'étais sur un petit nuage. Je ne me posais pas de question, j'étais en pleine confiance et je jouais les matchs à fond. Là, on est un peu moins bien, comme l'équipe, et il y a quelques doutes qui s'installent. Il faut être fort mentalement car au haut niveau, ce n'est pas tout le temps beau. »


Aouar positive


« Je pense que cette saison va me faire engranger beaucoup d'expérience, a-t-il positivé. J'apprends au quotidien. C'est vrai qu'en ce moment c'est un peu plus difficile donc il va falloir se remettre au boulot et ne rien lâcher. En tant que compétiteur, on veut jouer tous les matchs, mais j'apprends. C'est ma première saison, je suis encore jeune, donc il vaut mieux entre guillemets galérer maintenant pour acquérir de l'expérience et se forger un bon mental. » En tout cas, Aouar n'a pas perdu sa lucidité en dehors du terrain.

 


 

Aulas demande 70 ME à Monaco pour Geubbels

Foot01.com

C’est ce qui s’appelle mettre les pieds dans le plat. Conscient que son jeune joueur ne voulait pas signer son premier contrat professionnel à Lyon, mais qu’il possède toujours un contrat aspirant jusqu’en juin 2019, Jean-Michel Aulas a bien l’intention de ne pas se laisser faire. Si Lyon discute avec Salzbourg et voit plusieurs clubs européens se renseigner au sujet de la situation de Willem Geubbels, le président de l’OL ne compte faire aucun cadeau à Monaco. Le club de la principauté lorgne sur l’attaquant de 16 ans et ne s’en cache pas, et serait même déjà proche de trouver un accord avec son entourage en vue de son futur contrat. Mais pour convaincre Lyon, il va falloir y mettre les formes assure JMA dans les colonnes de L’Equipe.

« C’est une question pas seulement pour Lyon. Si Monaco le fait pour Lyon, il le fera pour tous les autres. Si on a les meilleurs, ils se tourneront vers nous. Ils viennent d’encaisser 300 ou 400 millions, donc ils paieront pour Geubbels. Si Willem pense qu’il peut mieux faire carrière à Monaco qu’à Lyon… Monaco a acheté Pietro Pellegri(16 ans, Genoa) 28 millions (25 plus des bonus). On ne fera donc pas de cadeaux (rire). On essaye en tout cas d’avoir des gens avec de l’éthique. Mon plus grand regret, c’est de ne jamais avoir vu Willem en tête à tête, je lui parlerai de ça directement. Il est en fin de contrat en 2019. Si Monaco fait une offre à 70 M€, on sera déçus car on y croit beaucoup, mais on se rassurera sur sa valorisation », a lancé un Jean-Michel Aulas forcément très déçu de voir un de ses joueurs les plus prometteurs de son centre de formation être décidé à partir aussi jeune.

 


 

Munas Dabbur (RB Salzbourg) sera bien sur le marché cet été !

Butfootballclub.fr

Selon son agent, Munas Dabbur (RB Salzbourg, 25 ans) sera bien sur le marché l’été prochain.

Comme nous vous l’indiquions il y a peu, l’Olympique Lyonnais fait partie des clubs intéressés pour accueillir l’avant-centre des Red Bull Salzbourg, Munas Dabbur (25 ans). Questionné par TMW, son agent Milos Malenovic a fait le point sur la situation … ouvrant la porte à un départ pour l’été 2018.

« Munas a un bon contrat avec Salzbourg et il y est très heureux. Mais il aimerait jouer dans un grand championnat. Nous avons eu des offres en janvier, mais son objectif est de terminer la saison, de remporter le championnat et la Coupe, et d’être le meilleur buteur. Et à ceux qui pensent que Munas ne marque qu’en championnat d’Autriche, je peux rappeler qu’il marque aussi en Coupe d’Europe, contre Marseille ou la Real Sociedad, et qu’il est le joueur le plus surveillé du championnat autrichien, mais qu’il arrive quand même à marquer », assure l’agent du buteur passé par les Grasshoppers.

Sur le dossier du buteur israélien, la Fiorentina aurait cependant un temps d’avance si l’on se fie aux informations de la presse transalpine.

 


 

Mendy indécis entre France et Sénégal pour son choix de sélection

Lequipe.fr

Titulaire 13 fois en Ligue 1 avec Lyon cette saison, le latéral gauche Ferland Mendy n'a pas encore choisi sa sélection, alors qu'il possède la nationalité française et sénégalise. «Je ne me suis pas encore penché sur le Sénégal. J'essaie déjà de jouer le plus de matches avec l'OL, d'être le plus performant en club, a-t-il confié dans un entretien à Lyon Capitale. Bien sûr, je pense au choix de la sélection, mais je n'ai pas encore tranché. (Pour les Bleus) je ne sais pas. Je suis sincère quand je dis ça. Je ne sais pas ce qui va se passer, ce que je vais faire. En tout cas, même si je vais écouter les conseils de mes proches, je déciderai seul.»

 

Voir aussi... Montpellier - OL : L'Avant Match

 

Last modified on samedi, 03 mars 2018 18:31