L'actu du Jeudi 1er Mars

A voir aussi... Caen - OL : L'Avant Match

Les compos probables de Caen – Lyon

Football365.fr

Caen : Samba – Guilbert, Sankoh, Djiku, Armougom – Féret (cap), Diomandé, Peeters, Avounou – Rodelin, Santini

Lyon : A.Lopes (cap) – Tete, Marcelo, M.Diakhaby, Marçal – Ferri, Tousart, Aouar – Cornet, Maolida, Depay

 

 

 


 

L’OL en passe de perdre Willem Geubbels !

Footmercato.net

« On a eu un entretien très riche avec son papa. On lui a remis une proposition en lui demandant de se décider rapidement. Il nous a dit qu’il pourrait nous donner une réponse courant février. On est en attente de la réponse. On a fait une proposition jamais faite à Lyon en termes de valeur. On essaye toujours d’avoir une forme d’équité, mais il a reçu la plus grosse proposition qu’on ait jamais faite à un joueur. Que ce soit en termes de prime à la signature et en termes d’évolution de salaire. On a tout mis en œuvre pour qu’il sache où se situer, quelle que soit sa réussite future. Je pense que Willem a besoin de prendre sa décision. J’ai confiance en Ludovic Geubbels, son papa, donc on va voir », expliquait lors d’une conférence téléphonique Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais.

Toutefois, il semble que cette confiance et ces discussions n’aient pas abouti. Pourtant, le jeune attaquant de 16 ans est considéré comme l’un des jeunes les plus prometteurs de sa génération. Et l’Olympique Lyonnais est réputé pour bien gérer ses espoirs, même si le cas d’Anthony Martial avait été largement critiqué lorsqu’il avait quitté l’OL pour rejoindre l’AS Monaco tandis qu’il n’avait pas encore joué la moindre minute en Ligue 1 avec son club formateur.


Leipzig et Barcelone à l’affût


Mais cette fois, avec Willem Geubbels, ce serait bien pire. En effet, le jeune joueur de seize années quitterait la capitale des Gaules avant même d’avoir signé son premier bail professionnel. Selon les informations de Goal, il n’aurait pas été convaincu par le projet présenté par Jean-Michel Aulas et dirigé à l’heure actuelle par Bruno Genesio. Ainsi, les dirigeants de l’OL auraient été informés par les proches du joueur et en auraient pris acte.

Depuis quelque temps, on pensait uniquement que le Paris Saint-Germain avait du mal à conserver ses jeunes, mais il n’en est rien. L’OM n’avait pas réussi à conserver Bilel Bouttoba et cette fois c’est l’OL qui semble se faire renvoyer dans les cordes par l’un de ses rejetons. Reste à savoir où Geubbels va rebondir. Le RB Leipzig était sur les rangs et il semble aussi que le FC Barcelone soit rentré dans la danse lors de ces dernières semaines.

 


 

Liverpool a préparé une offre pour Houssem Aouar

Foot-sur7.fr

L’intérêt de Liverpool pour Houssem Aouar ne faiblit pas malgré le refus catégorique de Jean-Michel Aulas de céder la pépite de l’OL. Les Reds seraient prêts à mettre 50 M€ en jeu pour recruter le jeune milieu offensif à l’été.


Houssem Aouar pourrait faire l'objet d'une offre de 50 M€


Houssem Aouar continue de tourner la tête à de grands clubs d’Europe. Outre le FC Barcelone qui l’a déjà supervisé et le Real Madrid qui le surveillerait de près, le joueur de 19 ans fait l’objet d’une offensive de Liverpool depuis des mois. Jean-Michel Aulas a même déjà fait une mise au point sur l’avenir de la pépite formée à l’Olympique Lyonnais.

Le président du club rhodanien avait indiqué qu’Aouar n’est pas sur le marché des transferts. Malgré tout, Liverpool ne démord pas. D’après les informations du média Goal, le club de la Mersey se préparerait à faire une proposition estimée à 50 M€ aux Gones pour récupérer l’international Espoir français l’été prochain.

Le natif de Lyon est sous contrat jusqu’en juin 2020. Joueur clé de l’équipe de Bruno Genesio, il a disputé 22 matchs en Ligue 1, 7 en Ligue Europa et 3 en coupe de France cette saison.

 


 

Les Lyonnais sont-ils cramés physiquement ?

Football365.fr

Dimanche, après le match nul contre Saint-Etienne (1-1), l’argument de la fatigue est beaucoup revenu dans les bouches lyonnaises. Encore évoqué avant le quart de finale de Coupe de France contre Caen ce jeudi soir (21h00), l’argument mérite d’être étudié avec attention.

« J’ai bien récupéré. Je suis combatif et motivé. On a une fin de saison qui peut être très excitante. » Mardi, quand il est arrivé en conférence de presse deux jours après le match nul décevant dans le derby contre Saint-Etienne, Bruno Genesio avait la super pêche (sic) ! Mais ses joueurs partagent-ils la même énergie ? Car dimanche, c’est fatigués, très fatigués qu’on les avait quittés dans les couloirs du Groupama Stadium. Après avoir affronté Villarreal le jeudi et Saint-Etienne le dimanche, certains ne cachaient pas un besoin de souffler. Sans compter les sorties sur blessure de Nabil Fekir et Rafael, qui ont rejoint Anthony Lopes à l’infirmerie. « On n’arrive pas à tenir le résultat. On a été punis en seconde période. Il y a eu de la fatigue mais ce n’est pas une excuse. On est des professionnels », a commenté le capitaine lyonnais après la rencontre.


Genesio : « On va avoir besoin des hommes frais »


Pourtant, il faut repartir au combat dès ce jeudi, pour un quart de finale de Coupe de France contre Caen (21h00). Avec quels hommes ? En conférence de presse, Bruno Genesio n’a pas fait durer le suspense : il va procéder à de nombreux changements. « On va avoir besoin des hommes frais jeudi. Il y a des joueurs forfaits. Il y aura des changements. » On pense alors à des joueurs comme Mouctar Diakhaby, Jordan Ferri ou encore Maxwel Cornet, qui ont de bonnes chances de débuter face au SMC. Pour autant, cela réglera-t-il cet apparent problème de fatigue à l’OL ? Pas évident. Surtout qu’il masque peut-être d’autres maux. Moins visibles, et plus durs à déceler. Car sur le plan physique, l’OL ne pioche pas plus dans ses réserves que ses concurrents.


La situation est bien pire pour le PSG et l’OM


Depuis le début de la saison, le club rhodanien tourne avec 16 joueurs à plus de 1000 minutes de temps de jeu. Si on y ajoute Jordan Ferri (920 minutes), on peut réduire le groupe de Bruno Genesio à 17 hommes. C’est un de moins que le PSG (18), autant que l’OM (en comptant Aymen Abdennour et Kostas Mitroglou qui sont à plus de 900 minutes), mais un de plus que Monaco (16). Trois clubs qui devancent Lyon au classement en Ligue 1, mais qui ont joué soit autant, soit plus de matchs cette saison (44 pour Marseille, 42 pour Paris et 39 pour Monaco, comme Lyon). Car malgré un calendrier que les Lyonnais jugent démentiel, il ne faut pas oublier que l’OL a quitté la Coupe de la Ligue dès son entrée en lice, et n’a pas eu un seul tour préliminaire à disputer en Coupe d’Europe

 


 

L’Equipe annonce « une grave crise » et lâche quatre raisons

Foot01.com

Complètement à l’arrêt en championnat avec deux points pris sur les 15 derniers possibles, l’Olympique Lyonnais sort la tête de l’eau grâce à l’Europa League, et peut-être la Coupe de France. La réponse aura lieu ce jeudi soir avec le quart de finale face à Caen qu’il ne faudra pas perdre, malgré des conditions qui s’annoncent déjà délicates. Mais un revers en Normandie n’est pas envisageable pour une formation qui doute, et pourrait profiter de la Coupe de France pour se refaire un moral avant deux déplacements délicats à Montpellier et à Moscou. Au moment d’évoquer cet enchainement de matchs, L’Equipe est sans pitié avec le club de Jean-Michel Aulas, et outre la situation délicate, le quotidien sportif évoque surtout les raisons de ce marasme.

« Les chiffres ne mentent pas : l’OL vit sa première grave crise de résultats de la saison, entrecoupée seulement par sa qualification pour les huitièmes de finale de Ligue Europa contre Villarreal. Autant dire qu’il ne faudra pas se rater, ce soir à Caen en Coupe de France, sous peine de voir le tableau s’assombrir considérablement. Comment l’OL peut-il pointer à la onzième place depuis la trêve en L 1 et à la dernière sur les cinq ultimes journées (deux nuls et trois défaites), après avoir enchanté ses suiveurs pendant des mois ? L’accumulation des matches, les coups de moins bien des cadres (Marcelo et Fekir notamment), la jeunesse de l’effectif et le manque d’expérience de l’entraîneur sur un banc à ce niveau sont des éléments importants dans cette période délicate, mais ne peuvent pas tout expliquer. Chacun doit se remettre en cause », a prévenu le journal sportif, pour qui la situation pourrait devenir difficilement tenable pour Bruno Genesio si jamais la barre n’était pas redressée rapidement.

 


 

Après l’OL, Darder pose le même problème à l'Espanyol

Foot01.com

Prêté par l’Olympique Lyonnais l’été dernier, Sergi Darder va voir son option d’achat (8 M€) levée par l’Espanyol Barcelone.

Son transfert définitif était prévisible depuis longtemps, le milieu relayeur s’étant imposé sans difficulté sous ses nouvelles couleurs. Pourtant, l’Espagnol de 24 ans suscite toujours des interrogations au sein du club catalan. Comme à Lyon, où l’on critiquait son rendement défensif, Darder est toujours pointé du doigt dans la mesure où l'entraîneur Quique Sanchez Flores l’utilise dans un rôle qui ne lui correspond pas.

« Il a beaucoup d'importance cette saison mais la spirale négative de l'équipe conduit le coach à adopter des approches très défensives, a commenté le journaliste de Radio Marca Joan Cami, interrogé par France Football. Ses qualités ne sont pas mises en avant et il ne peut pas montrer tout le football qu'il a. L'Espanyol est une équipe qui défend près de son but, et Darder n'a pas cette philosophie-là. Darder est arrivé à l'Espanyol pour apporter de la créativité à l'équipe, qui en manquait la saison dernière. Il manque de rythme et il n'est pas le joueur le plus technique, mais il a les compétences pour mener le milieu de terrain avec un autre joueur au profil plus défensif. »


Darder reste une bonne affaire


« Il n'est mentalement pas à son meilleur niveau au regard de la situation de l'équipe, a poursuivi le spécialiste de l’Espanyol Barcelone. Son poste devrait être à l'intérieur du milieu dans un 4-3-3, ou dans le double pivot du 4-4-2 ou du 4-2-3-1. L’option d’achat à 8 M€ ? C'est un bon prix compte tenu du marché européen, de son poste, de son âge et de son expérience. Pour moi, il s'agit d'une très bonne signature. » Reste à savoir si Darder deviendra le milieu polyvalent dont son coach a besoin.



A voir aussi... Caen - OL : L'Avant Match

 

Last modified on jeudi, 01 mars 2018 12:56