L'actu du Vendredi 16 Février

Voir aussi... OL 3-1 Villarreal : L'After

Pour Aulas, "Memphis a besoin d’amour"

RMC.fr

Entré en jeu en fin de match, Memphis Depay a inscrit le troisième but lyonnais face à Villarreal (3-1), en 16e de finale aller de la Ligue Europa. Après la rencontre, le Néerlandais a reçu les félicitations de son président, Jean-Michel Aulas.

Memphis a fait du Depay. Ce jeudi, le Néerlandais a fait chavirer le Parc OL en inscrivant le troisième but lyonnais face à Villarreal (3-1), en 16e de finale aller de la Ligue Europa. Avant cela, l'ailier entré à la 73e minute n'avait pas tout réussi et s'était parfois montré agaçant. Un parfait résumé des qualités et défauts de l'ancien Mancunien, que Jean-Michel Aulas a tenu à saluer après la rencontre.


"Il a fait quelques gestes techniques tout à fait étonnants"


"Je lui ai dit tout à l’heure qu’on l’aimait beaucoup, parce que c’est un garçon qui a besoin d’amour qui est capable de faire basculer le match à tout moment, a déclaré le président de l'OL. Il l’avait fait contre Paris (il avait marqué le but du 2-1 à la 94e minute, ndlr), il l’a fait ce soir par un but incroyable. Il a fait quelques gestes techniques tout à fait étonnants. Certains au service du club et du résultat et puis quelques fois en nous faisant trembler de manière incroyable."

 


 

L’entrée en mode free-style de Memphis Depay !

Foot01.com

Apparu sur le terrain à un quart d’heure du coup de sifflet final, Memphis Depay a été clairement l’homme de la fin de match.

L’attaquant lyonnais est parti totalement en free-style sur chacun de ses ballons, avec des prises de risque qui n’ont pas toujours marché, mais ont clairement apporté un second souffle à l’OL. Dès son premier ballon, le Néerlandais a effectué un contrôle avec les deux pieds joints en l’air, avant d’enchainer avec un « elastico » un peu raté, puis une roulette arrière et un centre en coup de foulard, lui aussi manqué.

Le Groupama OL était quelque peu circonspect, mais c’est aussi le mérite des joueurs talentueux de ne jamais douter. Sur le ballon suivant, l’ancien joueur de MU a tiré des 30 mètres sans contrôle pour marquer le but du 3-1 grâce à cette frappe surprenante. Inutile de préciser qu’après ce but hors-norme, Memphis ne s’est pas arrêté en si bon chemin, tentant plusieurs gestes, plus souvent avec réussite, pour mettre clairement le feu à son couloir gauche. C’est ce qu’on appelle une entrée remarquée.

 


 

Riolo est sidéré par Memphis, qui ne s'intéresse pas au foot

Foot01.com

Memphis Depay a marqué à la fois les esprits et un but précieux ce jeudi soir face à Villarreal. Entré en jeu à un quart d’heure de la fin, l’ailier lyonnais a mis le feu avec quelques gestes fous, et un tir soudain des 25 mètres qui pourrait s’avérer capital pour la suite. Néanmoins, la performance d’ensemble du Néerlandais a de quoi surprendre, tant l’ancien de MU est parti d’emblée sur un solo de gestes techniques pas vraiment en phase avec le collectif. Et c’est surtout ce que retient Daniel Riolo après la rencontre.

« Il entre, ils sont à 2-1 ce qui n’est pas forcément un résultat super positif, et là, tu as Memphis qui entre. Lui, ça ne l’intéresse pas de bien jouer au foot, d’être présent ou de mettre des sales buts. Lui, faut qu’il rentre et qu’il mette un but venu d’ailleurs. Il ne joue que pour la rubrique Top buts. C’est incroyable », a lancé le consultant de RMC, pas surpris de voir que Bruno Genesio le met de moins en moins souvent titulaire, même si son entrée en jeu de jeudi soir a eu un réel impact sur la fin de rencontre.

 


 

Aulas a déjà quelques idées pour le recrutement estival

Butfootballclub.fr

Juste après la belle victoire de l’OL sur Villarreal en 16e de finale aller de la Ligue Europa jeudi soir (3-1), Jean-Michel Aulas a embrayé sur le mercato estival. Où il compte miser sur des vieux briscards.
Aulas veut miser aussi sur des vieux briscards

« On est capable d’alterner le très bon et le moins bon. Face à Villarreal, on a quand même eu des faits de jeu qui nous ont déstabilisé. L’équipe est jeune. Si on se projette dans le futur, on doit continuer d’avoir de jeunes talents mais il faudra probablement avoir quelques baroudeurs, a-t-il expliqué. On l’a vu lors de Real Madrid – PSG. Quand on fait la somme du nombre de matches de Ligue des Champions de Paris et de Madrid, il n’y avait pas photo. Je suis bien placé pour savoir que l’expérience donne des vertus mentales qui nous ont parfois fait défaut ces derniers temps. »

 


 

1,39 million devant Lyon-Villarreal sur W9

Lequipe.fr

Le seizième de finale aller de Ligue Europa, Lyon-Villarreal (3-1), a réuni 1,39 M de téléspectateurs sur W9 jeudi soir.

Jeudi soir, Lyon-Villarreal (3-1) a rassemblé 1 391 000 téléspectateurs de moyenne sur W9. Le 16e de finale aller de Ligue Europa a également atteint un pic d'audience à 1,6 million. La rencontre était codiffusée sur beIN Sports qui n'a pas encore communiqué son audience.

Ce score place W9 en cinquième position des audiences de la soirée. Un classement dominé par les séries Prof T. (TF1, 3,67 millions de téléspectateurs) et Esprits criminels, unité sans frontières (M6, 2,43 M).

 


 

Mariano Diaz : «Un match un peu spécial pour moi»

Lequipe.fr

Mariano Diaz (attaquant de Lyon, auteur de deux passes décisives, lors de la victoire contre Villarreal 3-1) : «Je suis content de la victoire et j'espère qu'elle nous aidera à franchir ce tour. Notre équipe a mieux attaqué après la mi-temps, de manière collective avec une plus grande envie de gagner et j'espère que cela nous permettra de nous qualifier. Nous étions sur une mauvaise phase dernièrement. Il nous fallait absolument gagner. Ce match était forcément spécial pour moi. On a toujours un peu plus de motivation quand on joue contre une équipe de son pays, mais quel que soit le résultat, nous sommes motivés car la finale se joue dans notre stade. Le match retour sera difficile et nous ne pourrons pas chercher uniquement à préserver un résultat nul, mais il faudra au contraire attaquer pour marquer.»

 


 

Aulas : «Cette victoire est un soulagement»

Lequipe.fr

«On a vu une réaction de Lyon, mais on a surtout vu un grand match. Villarreal est très fort, on les a vu battre le Real il y a peu. On a corrigé nos défauts, qui étaient de ne pas réussir à se transcender mentalement et de dépendre des évènements. On a été techniquement à un très bon niveau. Il y a de la satisfaction et du soulagement. Mais j'avais confiance en le coach et en les joueurs. Il y a une deuxième manche, et il faudra faire un grand match au retour. Il faudra surtout se remettre à l'endroit au championnat, qui est notre objectif numéro 1.»

 


 

Ménès applaudit Depay, mais n’oublie pas ce joueur qui fait très mal

Foot01.com

Dans un match où Villarreal a fait valoir sa maitrise technique, l’Olympique Lyonnais a démontré qu’il savait aussi déjouer ce genre de piège, et placer quelques flèches qui font très mal. Ainsi, l’OL s’est imposé 3-1 ce jeudi soir pour se mettre en position de force avant le match retour au Madrigal. Si Memphis est forcément l’homme phare d’une folle fin de match avec son entrée remarquée et son but de fou, Pierre Ménès n’oublie pas de souligner la performance d’un joueur qui a énormément pesé sur la défense espagnole. Il s’agit de Mariano Diaz, qui a lui aussi mis le feu avec sa hargne, sa puissance et son envie d’aller toujours provoquer. L’attaquant formé au Real Madrid aurait même pu faire encore plus mal avec un soupçon de malice.

« Après une première mi-temps équilibrée que les Espagnols auraient dû finir à dix si Mariano avait eu plus de vice sur la faute de Victor Ruiz, l’OL a frappé deux fois en trois minutes dès le début du second acte, par Ndombélé puis Fekir. Mais le Sous-marin jaune a de la ressource et la réduction du score signée Fornals à la conclusion d’un joli mouvement collectif a longtemps laissé penser que Lyon irait en Espagne dans une semaine avec un seul but d’avance. C’était sans compter sur l'homme qui ne marque que des buts venus d’ailleurs, aka Memphis Depay. Le batave à tatouages a lâché une prune de 30 mètres plein axe qui a terminé dans le petit filet d’un Asenjo médusé. Mariano Diaz, qui n’a pas marqué mais a terriblement pesé sur la défense espagnole, a également été très bon. Au final, c'est une belle soirée pour l’OL, qui a peut-être profité de cet intermède européen pour se remettre la tête à l’endroit pour la suite et la fin de la saison », a livré le consultant de Canal+, qui s’attend à un match retour féroce dans une ambiance chaude. Voilà qui promet.

 


 

Geubbels, le dénouement est proche

Maxifoot.fr

Sous contrat aspirant jusqu’en juin 2019, l’attaquant Willem Geubbels (16 ans, 4 apparitions toutes compétitions cette saison) n’a toujours pas signé son premier contrat professionnel avec l’Olympique Lyonnais. Malgré la volonté de son club formateur et les ultimatums du président rhodanien Jean-Michel Aulas, le jeune talent a jusqu’à présent préféré temporiser. Alors que le RB Leipzig rôde dans ce dossier, le boss de l’OL se veut optimiste et annonce un dénouement d’ici la fin du mois.

"On a remis une proposition au papa, Ludovic Geubbels. On essaie d’avoir une équité avec les autres joueurs, mais on a fait une grosse proposition en termes de prime à la signature et de salaire. Il doit nous rendre une réponse en février. J’ai confiance en lui", a commenté Aulas dans les colonnes de L’Equipe.

En l’absence d’accord, Geubbels sera probablement vendu l’été prochain.

 

 

Voir aussi... OL 3-1 Villarreal : L'After

 

Last modified on vendredi, 16 février 2018 16:10