L'actu du Mercredi 14 Février

Genesio pulvérise sa défense après la triple défaite !

Foot01.com

La défaite de l’Olympique Lyonnais contre Rennes a beaucoup fait parler ces derniers jours. Il faut dire que les hommes de Bruno Genesio n’ont vraiment pas été inspirés face aux Bretons, notamment en première mi-temps. Globalement, la prestation d’ensemble de l’équipe n’a pas satisfait le coach de l’OL, qui s’apprête à tout chambouler pour le match de Ligue Europa face à Villarreal jeudi soir, selon les informations du journal L’Equipe. En défense notamment, où trois titulaires du match OL-Rennes devraient être relégués sur le banc des remplaçants.


Morel sacrifié, Marcelo épargné ?


Décevant dimanche soir, le trio Tete-Morel-Mendy devrait ainsi être sacrifié par Bruno Genesio. Egalement coupable d’une énorme boulette, Marcelo conserverait lui sa place selon le quotidien national. Au milieu de terrain, Lucas Tousart pourrait également faire les frais du remaniement de l’entraîneur des Gones puisque Ndombele et Aouar sont pressentis pour débuter face aux Espagnols.

Devant, le flou est encore total. Fekir, Cornet, Depay, Mariano, Traoré… Quatre des cinq joueurs précédemment cités débuteront. Mais qui, et dans quelle disposition ? Le coach de l’OL, qui a aligné Bertrand Traoré en pointe lors de la 2e mi-temps face à Rennes, pourrait réserver quelques surprises…

Le onze probable de l’OL selon L’Equipe : Lopes – Rafael, Marcelo, Diakhaby, Marçal – Ndombele, Aouar – Traore (ou Cornet), Fekir, Depay (ou Cornet) – Mariano (ou Traore).

 


 

Rafael est de retour

Ledauphine.com

Les Lyonnais ont tenté de vite refermer la page de leur défaite malvenue face à Rennes dimanche (0-2) pour se tourner vers la réception de Villarreal demain soir. C’est un groupe au complet qui s’apprête à défier les joueurs espagnols. En effet, Rafael en a terminé avec la blessure au genou qui l’a privé des rendez-vous à Montpellier en Coupe de France (victoire 2-1) et donc face aux Bretons. Il postule ainsi pour le match de Ligue Europa comme tous les autres joueurs.


Aulas ne va pas passer la main


Par ailleurs, Jean-Michel Aulas a indiqué, dans un entretien accordé à nos confrères du Progrès , que son fils Alexandre « avait vocation » à lui « succéder ». La machine médiatique s’est emballée et le patron de l’OL a précisé sur Twitter que son fils était pressenti pour lui succéder à la tête de Holnest, la holding familiale. Celle-ci comporte une dizaine de sociétés, dont l’OL, pour 550 millions d’euros de chiffre d’affaires et environ 3 000 salariés. “JMA” n’est donc pas encore prêt à céder la présidence du club lyonnais.

L’équipe probable : Lopes - Tete, Marcelo, Morel, Marçal - Tousart, Ndombele - Traoré, Fekir (cap), Aouar (ou Memphis) - Mariano.

 


 

Anderson : « Du 50-50 sur le papier mais à 100% derrière l’OL »

Olweb.fr

Sonny Anderson, le consultant vedette de beIN Sports et ancien joueur des deux clubs - OL de 1999 à 2003 et Villarreal de 2003 à 2004 - est le témoin parfait pour lancer cette affiche des 1/16 de finale de l’Europa League.

Comment vous sentez-vous dans ce costume de consultant à beIN Sports ?

« Pour être sincère, je me voyais plutôt devenir entraîneur à l’issue de ma carrière. J’avais passé quasiment tous les diplômes et fait 4 ans à l’OL en m’occupant des attaquants. L’aventure avec BeIN s’est finalement présentée il y a 6 ans. Cela m’a permis de suivre les plus belles compétitions. J’aime être dans l’analyse, apporter mon expérience. Je ne vous cache pas que j’espère bien retrouver le terrain un jour.

Comment le consultant et surtout l’ancien joueur des deux clubs aborde cette affiche ?

Je l’attendais depuis un moment. Je continue de suivre de près ces deux équipes qui ont le même profil. Elles aiment avoir le ballon et sont adeptes du beau jeu. Je m’attends à un grand match avec un duel serré et du spectacle. Elles ont les moyens d’aller au bout même si la compétition est particulièrement relevée. Tous la jouent à fond car elle offre un accessit pour la Champions League. L’an passé, Mourinho disait ne pas vouloir la jouer et au final, Manchester l’a gagnée !

Quel est votre regard sur cet OL qui a beaucoup changé cette saison ?

Après le départ d'Alex Lacazette, il fallait que l’équipe retrouve ses marques en attaque. Il y a de très bons joueurs qui sont arrivés et qui forment un joli collectif. Le mérite en revient au staff de Bruno Genesio. Je suis bluffé par Nabil Fekir. Personne ne l’attendait dans ce rôle de capitaine. Ce qu’il réalise est magnifique. Mariano ? Il a une grosse marge de progression. J’aime sa faim de marquer, sa façon d’harceler les défenses. Il doit continuer à s’améliorer dans le jeu car en Espagne, il a grandi dans un football où les attaquants ne sont valorisés que par le nombre de buts. Il a fait déjà d’énormes progrès et a été capable de se révéler dans un registre plus collectif. Il va être évidemment attendu contre Villarreal. Toute l’Espagne va le voir à l’œuvre mais je ne pense pas que cela lui mette de pression supplémentaire. Il sait qu’il va avoir des occasions et il devra garder son sang-froid pour les mettre au fond.

Quel souvenir gardez-vous de votre passage à Villarreal ?

Je ne suis resté qu’une saison mais je me suis éclaté (24 buts en 59 matchs). Pourtant, certains me disaient fini. J’ai rencontré un super coach, Manuel Pellegrini, et un grand président, Fernando Roig Alfonso qui est toujours en place. C’est le club d’une petite ville de 50 000 habitants où la pression est beaucoup moins forte. Cela n’empêche pas le stade d’être toujours plein et son équipe de continuer à viser chaque année le top 5 de la Liga. Comme à l’OL, il y a une forme de stabilité. C’est pour ça, que c’est du 50-50 sur le papier, même si je suis à 100% derrière l’OL. Je suis attaché pour toujours à ce club et à cette ville. Je rêve d’une finale européenne, qui plus est cette année à domicile ».

 


 

Aulas prêt à lâcher la Bourse ?

Butfootballclub.fr

Nécessaire il y a dix ans quand il fallait lever des fonds pour construire le Grand Stade, la présence en Bourse de l’Olympique Lyonnais est aujourd’hui beaucoup moins utile au club. Pire, elle oblige Jean-Michel Aulas à être totalement transparent sur tout … Y compris sur les joueurs ayant déjà signé pour l’été 2018.

Dans un entretien pour le cahier économique du Progrès, le boss rhodanien a ouvert la porte au processus inverse : « Nous avions besoin d’entrer en Bourse pour monter notre projet de stade, mais il y a moins de raison aujourd’hui à être coté qu’il y a dix ans, même si je ne peux pas me prononcer sur l’avenir. Nous disposons aujourd’hui de moyens différents et de trois actionnaires très solides. Les actifs corporels de l’Olympique Lyonnais sont aujourd’hui valorisés à plus de 330 millions d’euros ».

Unique club français côté en Bourse, l’OL peut-il mettre fin à cette particularité dans les années à venir ?

 


 

Et l'on reparle de Roger Martinez à Lyon !

Foot01.com

Les supporters de l'Olympique Lyonnais n'ont pas oublié Roger Martinez, lequel avait fait l'actualité du mercato de l'OL pendant des semaines en 2016 avant finalement que le club argentin du Racing le vende au plus offrant, à savoir l'équipe chinoise du Jiangsu Suning. En Chine, l'attaquant international colombien de 23 ans a plutôt été efficace, ce qui n'a pas empêché le club asiatique de le prêter lors du dernier mercato hivernal à...Villarreal. Roger Martinez va donc fouler la pelouse du Groupama Stadium, comme le souhaitaient les fans de l'OL, mais hélas pour eux ce sera sous le maillot de l'adversaire espagnol de l'Olympique Lyonnais en Europa League.

Evoquant ce contact avec le club de Jean-Michel Aulas il y a un an et demi, Roger Martinez est philosophe, même s'il avoue qu'il avait reçu des signaux positifs. « Lyon me suivait, et j’avais parlé avec Lisandro Lopez, mon coéquipier et ami au Racing. Il m’avait dit beaucoup de bien de Lyon, du club, et m’avait assuré que j’y serais bien. C’était un souhait pour moi de jouer dans un très bon club européen mais les clubs ne se sont pas entendus financièrement. C’est comme ça faut aller de l’avant, être heureux où l’on se trouve, explique, dans Le Progrès, l’attaquant colombien, qui avoue que ce match OL-Villarreal sera quand même spécial pour lui. C’est mon premier match de Coupe d’Europe, et ce sera beau à vivre. Je sais que certains supporters de Lyon souhaitaient ma venue, mais là je serai adversaire. »

 


 

Aulas : « C’est très hypothétique de gagner l’Europa League mais il est bon de rêver ! »

Olweb.fr

Le président de l’Olympique Lyonnais a évoqué l’actualité du club et les différents dossiers en marge de la présentation des comptes semestriels du club à la SFAF ce mercredi à Paris.

Un bilan financier positif

Les résultats de ce premier semestre sont brillants et réalisés malgré la non-qualification en Ligue des Champions. Ils montrent la force du modèle qui permet de dégager des profits comme seul l’OL peut le faire en France. L’actif des joueurs est en train d’augmenter de manière très importante. Le bilan économique est intéressant et il faut que l’on continue sur le plan sportif. On a la possibilité avec OL City (activités annexes en cours de construction autour du Groupama Stadium) de générer des ressources complémentaires qui doivent permettre d’être moins dépendants économiquement des résultats sportifs.

La stratégie sportive

On a toujours intérêt à garder nos meilleurs éléments mais les opérations de cession sont dictées par les joueurs. Quand ils s’en vont, on sait que l’on peut compter sur notre formation. On a la chance d’avoir à l’OL un réservoir inépuisable. Je ne sais pas si l’on ferait mieux avec des joueurs plus expérimentés. L’an passé, on avait à cette époque moins de points et on avait marqué moins de buts. Notre stratégie est saluée à l’étranger car nos joueurs sont demandés. On sort des jeunes et on a également une politique de recrutement performante avec des joueurs étrangers comme Memphis, Traoré ou Mariano et des espoirs français comme Martin Terrier, Léo Dubois et Oumar Solet. Ces jeunes joueurs viennent chez nous car ils ont l’exemple des parcours de Lacazette, Umtiti ou Tolisso. Ils savent qu’ils vont pouvoir franchir à l’OL des étapes pour le futur.

Les ambitions sportives

En championnat, on est tout proche de la deuxième place qui reste notre objectif premier. Pour cela, il faut éviter de renouveler des faux-pas comme face à Rennes et surtout comme face à Monaco où l’on menait 2-0 chez le champion de France en titre. C’est ce résultat qui me reste le plus en travers de la gorge. On l’a vu sur les trois derniers matchs, on a aussi actuellement un gros facteur malchance. Il faut corriger notre fébrilité et prendre en main notre destin. On a la chance d’avoir un entraîneur et des joueurs performants. On a un match difficile dimanche à Lille et il faudra aussi gagner à Marseille. J’ai la conviction que l’on peut rattraper le retard perdu.

L’Europa League est également une voie d’accès directe pour la Ligue des Champions. C’est très hypothétique de la gagner mais il est bon de rêver. On est aussi toujours qualifié en Coupe de France malgré un tirage compliqué avec des déplacements à Monaco, Montpellier et maintenant à Caen.

Willem Geubbels

On a remis une proposition au papa, Ludovic Geubbels. On essaye d’avoir une équité avec les autres joueurs mais on a fait une grosse proposition en terme de prime à la signature et de salaire. Il doit nous rendre une réponse en février. J’ai confiance en lui.


Les grands évènements


Nous accueillerons l’Equipe de France le 9 juin pour son dernier match de préparation face aux Etats-Unis avant que le groupe de Didier Deschamps s’envole pour la Coupe du monde en Russie. Il y aura également le Monster Jam le 16 juin. En revanche, il n’y aura pas de concert : on était tout proche de faire venir les Rolling Stones mais nous étions en concurrence avec un stade en PPP (Partenariat Public Privé) qui a emporté finalement le marché à l’aide des collectivités.

ICMI devient Holnest

Il y a eu une confusion avec le changement de nom de la Holding familiale qui est majoritaire dans le capital d’OL Groupe. Elle sera dirigée à terme par mon fils, Alexandre mais l’avenir d’OL Groupe n’est pas encore d’actualité.

La Chine

Nous sommes candidats pour jouer, pourquoi pas un jour à 13h00 pour permettre à nos amis chinois de suivre la Ligue 1. J’ai d’ailleurs en tête le Trophée des champions qui se déroulera cette année à Shenzhen le 4 août. La Chine est au cœur de notre projet : nous sommes en train de finaliser avec notre joint-venture, le lancement d’une quatrième académie en Chine. Nous avons aussi une équipe eSport qui est très performante et vient de remporter le Ballon d’Or 2017.

Billetterie

Nous avons validé en conseil d’administration la mise en place d’une politique de billetterie plus attractive basée sur le « yield management » et le « big data » afin de permettre à l’ensemble de nos supporters de venir au Groupama Stadium.

Real Madrid-PSG

Même si le président du Real, Florentino Perez est un ami, je serai supporter à fond du PSG car jouer en Ligue des Champions sert l’intérêt des clubs français. Le PSG a de bonnes chances de l’emporter car il y a une réalité économique dans le football.

 


 

Genesio : « Les joueurs sont préparés et prêts à faire un grand match »

Olweb.fr

Le technicien lyonnais et son attaquant Mariano étaient présents en conférence de presse, ce mercredi après-midi, à la veille du 1/16 de finale aller contre Villarreal, au Groupama Stadium.

Le point santé

« Rafael est opérationnel. Le seul joueur forfait est Kenny Tete. J’ai déjà la composition d’équipe en tête. »

L’Europa League

« C’est une compétition complètement différente dans laquelle on a vécu de grands moments l’année dernière. On fait abstraction des trois défaites en championnat. Les joueurs sont préparés et prêts à faire un grand match. Je n’ai pas de doutes pour demain. Il y aussi le retour de notre kop. »

La mauvaise dynamique

« C’est à nous de rassurer ou de bousculer ceux qui en ont besoin. Il y a des cas différents. Il y a un besoin de remise en question plus important en ce moment. Il faut être sûrs de nos forces. On est capables de faire de grandes choses. »

Les problèmes défensifs du moment

« C’est la priorité. Il n’existe pas de bons résultats sans une rigueur défensive de haut niveau. C’est ce qu’on a oublié sur les trois derniers matches. Il faut retrouver cette discipline et cette générosité dans les courses défensives. Il faut reprendre ses bases. C’est comme cela qu’on avait réussi à se sortir de la première série difficile. On va mettre l’accent sur cette faculté à défendre à 11 demain. Après, les deux sont liés : lorsque l’on défend bien, oan attaque bien. »

Villarreal

« C’est une équipe qui est porté sur l’offensive, qui aime avoir la possession du ballon. Ils ont des joueurs au milieu et devant qui manient très bien le ballon. Villarreal a aussi un déséquilibre parfois à la perte du ballon. Ils ont des similitudes avec nous. C’est une équipe capable de sortir très vite. On est prêts à toute éventualité. »


Mariano


« Je me sens bien. Nous avons beaucoup d’impatience à l’approche de ce match. Il y a une grande attente. Je suis impatient de jouer. C’est un match très important et j’espère que nous allons aller le plus loin possible dans cette compétition. C’est une équipe qui va tout donner et attaquer. C’est bon pour nous car cela va créer des espaces. La réaction est absolument obligatoire. C’est une rencontre idéale pour réagir et montrer des choses. Je vais tout donner pour aider mon équipe. Il y a des bons et des mauvais moments dans une saison. Il y a des décisions qui se prennent au sein d’une équipe. Je suis content de la manière dont les choses se passent jusqu’à présent. Je suis concentré sur demain. J’étais jusqu’à maintenant un joueur peu connu et c’est forcément plus difficile désormais. Je m’adapte de mieux en mieux. »

 

Last modified on mercredi, 14 février 2018 17:57