L'actu du Lundi 22 Janvier

Voir aussi... OL 2-1 PSG : L'After

Memphis déclare son amour au public lyonnais

RMC.fr

Memphis Depay a inscrit le but victorieux pour l’OL à la dernière minute face au PSG (2-1). Il a tenu à remercier les supporters à la fin du match.

Dans un Groupama Stadium au complet, les lyonnais ont infligé au Paris Saint-Germain leur deuxième défaite de la saison en Ligue 1 lors de la 22e journée. Le triomphe est venu au bout du suspense. A la 94e minute, remplaçant au début du match, Memphis Depay arme une frappe à l’entrée de la surface de réparation qui  termine en pleine lucarne et laisse Alphonse Aréola bouche bée.  Le néerlandais permet donc à son club de reprendre la deuxième place du championnat. Face aux journaliste, Depay a déclaré: "nous avons montré aux fans que nous n’avions pas peur de Paris".


Le "12e homme" essentiel à la victoire


L’ancien attaquant de Manchester United a également tenu à remercier ces mêmes fans après la rencontre. "J’adore les supporters, c’est incroyable d’avoir de tels fans. Ils nous facilitent les matches" a-t-il notamment confié. Une déclaration d’amour pour l’international hollandais. Il a également avoué que le collectif surnommait les supporters "le 12e homme". Le soutien des fans lyonnais a sans nul doute eu une grande importance dans la victoire des gones, qui n’avaient plus battu les parisiens depuis février 2016.

 


 

L'histoire du lion tatoué sur le dos de Memphis

Lequipe.fr

Exposé en une de notre journal ce lundi, le lion tatoué dans le dos de Memphis Depay a fait le tour des quotidiens sportifs européens. L'international néerlandais l'a exhibé après son superbe but contre le PSG, inscrit à la dernière seconde pour offrir une victoire de prestige à l'OL (2-1). Mais quelle est l'histoire de cette tête de lion affichée dans le dos de Depay ? Est-ce un signe d'appartenance à l'OL ? Depay avait répondu dans une interview au magazine L'Equipe au mois d'août.

«C'est un tatouage que j'ai fait faire en plusieurs étapes et qui a été achevé quand je jouais encore à Manchester. Au total, il a fallu environ vingt-quatre heures pour le réaliser. J'aime beaucoup le résultat. C'est un symbole : le lion est le roi de la jungle, et moi, j'ai l'impression d'avoir passé ma jeunesse dans une jungle. J'ai grandi dans un environnement compliqué et pour m'en sortir, j'ai toujours dû mener des batailles. Ce tatouage montre de quel bois je suis fait : j'ai un cœur de lion. Maintenant que je joue à Lyon, l'histoire est encore plus belle», confiait alors le joueur de 23 ans.

Le lion n'est pas le seul tatouage de Memphis Depay, qui en a sur tout le corps et en veut encore : «J'ai arrêté de compter. Presque toute ma jambe gauche, mes bras, ma poitrine aussi... Il me reste de la place sur la jambe droite, peut-être pour mes enfants un jour. J'avais 15 ans quand je me suis fait faire mon premier tatouage. Comme beaucoup de gamins, je trouvais ça cool mais je n'avais pas d'idée précise de ce que je voulais comme motif».

 

 


 

Ndombélé les a tous bluffés

Footmercato.net

« J’attends toujours plus de tous mes joueurs. La rentrée de Tanguy me pose des bons problèmes, c’est la concurrence dans un grand club », a avoué Bruno Genesio mardi en conférence de presse avant le déplacement à Guingamp. Finalement, l’entraîneur rhodanien a décidé de titulariser Ndombélé face à l’EAG dans un système en 4-3-3 dont il était le grand bénéficiaire et où ses qualités, notamment la vision de jeu, étaient mises en avant. Auteur d’une bonne prestation, l’ancien joueur d’Amiens a de nouveau été aligné au coup d’envoi dimanche lors du choc face au Paris-Saint Germain.

Comme lors du match aller où il avait été impressionnant au Parc des Princes , le joueur âgé de 21 ans a été monstrueux dimanche soir au Groupama Stadium. Excellent à la récupération, il s’est bien projeté vers l’avant et a été précieux pour lancer les offensives lyonnaises lui qui a notamment réussi 100% de ses passes et gagné 73 % de ses duels en première période. Sa vista et sa technique ont été très importantes en deuxième période, d’autant que c’est lui qui a été à l’origine de l’exclusion de Daniel Alves (57ème, le Brésilien a fait faute sur lui). Une partition sans fausse note qui a fait de lui l’homme du match.

 


 

Une recrue signe ce lundi, et ce n’est pas Terrier

Foot01.com

Sur le point de boucler le recrutement de Martin Terrier, l’Olympique Lyonnais se heurte toutefois à quelques soucis administratifs qui ne devraient pas empêcher l’opération de se finaliser prochainement. En attendant, le média Goal annonce qu’une recrue va bien être officialisée ce lundi. Il s’agit d’Oumar Solet, défenseur central de Laval avec qui les discussions ont beaucoup avancé ces derniers jours.

L’OL a visiblement effectué un dernier effort pour convaincre la formation de Mayenne de lâcher son espoir de 17 ans, puisque le montant du transfert serait de 2 ME. Solet est attendu ce lundi à Lyon pour y passer sa visite médicale, et si tout se déroule comme prévu, il s’engagera ensuite avec le club rhodanien, pour un contrat de longue durée très certainement. Reste à savoir quel sera le projet à court terme de l’OL avec ce joueur, qui pourrait rester si jamais Mapou Yanga-Mbiwa venait à partir d’ici la fin du mois de janvier. Ou sinon être prêté à une formation de Ligue 2.

 


 

Grenier visé par West Ham

Foot-sur7.fr

Alors que le nom de Clément Grenier est associé régulièrement à des clubs de Seria A, notamment l’Inter Milan ou encore FC Torino, West Ham se serait positionné pour le recruter cet hiver.

C’est en tout cas ce que The Sun apprend. Le Gone serait coché par l’entraineur des Hammers, David Moyes, en quête d’un milieu offensif ce mercato d’hiver, à en croire le tabloïd britannique.

Grenier ne joue plus à Lyon où son contrat prend fin en juin 2018. Il veut partir et le club rhodanien ne le retient pas. Il reste donc à trouver un accord avec un prétendant pour s’en aller comme il le clame fort ces derniers jours.

La formation londonienne pourrait proposer un million d’euros à l’Olympique Lyonnais pour récupérer le joueur formé entre Rhône et Saône d’après la source. Ce dernier a cumulé 36 minutes de jeu cette saison, lors de ses deux brèves apparitions en Ligue 1 et en coupe de la Ligue.

 


 

L'imbroglio Terrier prendra fin mercredi

Foot01.com

Attendu cette semaine à l'Olympique Lyonnais pour passer sa visite médicale et signer son nouveau contrat, Martin Terrier devrait être fixé sur son sort mercredi.

Le transfert de Martin Terrier de Lille à Lyon ne fait plus aucun doute ou presque. Entérinée depuis plusieurs jours, cette transaction est bouclée autour des 13 millions d'euros. Mais ce n'est pas encore le cas officiellement puisque son transfert pose problème au niveau juridique. Sachant qu'il y'a un doute sur le fait qu'il puisse être prêté à nouveau au même club par un autre club propriétaire, vu qu'il est actuellement prêté par le LOSC à Strasbourg, l'attaquant de 20 ans attend d'en savoir plus par rapport à l’article 266 de la charte du football professionnel.

Si ce dossier est donc bloqué pour l'instant, un dénouement heureux serait toutefois proche puisque selon Foot Mercato, la « Ligue essaye de trouver une solution » car « la commission juridique de l’instance se réunit mercredi pour traiter » le cas Terrier. La LFP souhaite donc arrondir les angles pour permettre à Terrier de rejoindre l'OL durant ce mercato hivernal, avant qu'il ne soit re-prêté à Strasbourg en deuxième partie de saison. Les trois clubs espèrent maintenant une réponse positive, puisque l'OL veut bloquer l'espoir français en vue de la saison prochaine, Lille a besoin de le vendre pour passer devant la DNCG, et le Racing compte sur son buteur pour se sauver en Ligue 1.

 


 

"Mes joueurs ont été au-delà de leurs limites", savoure Genesio

RMC.fr

A l'issue de la victoire de l'OL contre le PSG ce dimanche en clôture de la 22e journée de L1 (2-1), Bruno Genesio a salué la prestation de ses joueurs, tout en reconnaissant que le carton rouge de Dani Alves leur avait donné un petit coup de pouce.

Le PSG a chuté pour la deuxième fois de la saison en L1. Après Strasbourg, l'OL a su se montrer supérieur au leader du championnat ce dimanche (2-1) au Groupama Stadium en clôture de la 22e journée (2-1). Une prestation saluée par l'entraîneur lyonnais Bruno Genesio à l'issue de la rencontre, tout en admettant que l'expulsion de Dani Alves à l'heure de jeu avait un peu facilité la tâche du club rhodanien dans ce choc.


"Le talent de mes joueurs a fait la différence"


"Je suis très satisfait du match de mes joueurs. Ils ont tout donné et ils ont été au-delà de leurs limites. Je pense que l'expulsion est certainement le tournant du match, car le PSG avait la maîtrise à ce moment-là, même si on leur a posé beaucoup de problèmes. Mais le talent de mes joueurs ont fait la différence sur les deux buts."

 


 

Près de 2 millions de téléspectateurs devant le match sur Canal +

Olweb.fr

Les chiffres le prouvent, la confrontation entre l'OL et le PSG dimanche soir a été une très grande affiche. Hier soir, le choc au sommet, diffusé en direct et en exclusivité sur CANAL+, a rassemblé 1,96 million de téléspectateurs dans la France entière. Un pic d’audience à 2,6 millions téléspectateurs a même été enregistré en début de match.

Il s’agit tout simplement de la meilleure audience pour un match de Ligue 1 cette saison, derrière le Classico entre l'OM et le PSG, qui avait alors rassemblé 2,57 millions de télespectateurs le 22 octobre 2017. Avec 37,3 % de Part d’Audience Abonné, ce match a rejoint la performance historique d’un match entre l’OL et le PSG.

 


 

Riolo tire sur Lyon, malgré sa victoire contre le PSG

Foot-sur7.fr

L’Olympique Lyonnais pouvait bien se contenter du match nul contre l’intouchable leader le Paris Saint-Germain, surtout dans le temps additionnel. Mais que non ! Nabil Fekir et ses coéquipiers ont poussé jusqu’à obtenir la victoire dans l’ultime seconde, grâce à un but inespéré de Memphis Depay (2-1, 90e+5).

En tout cas, Lyon est allé chercher dans ses tripes pour arracher la victoire contre des Parisiens réduits à 10, suite à l’exclusion de Dani Alves (57e). Cependant, Daniel Riolo estime que le club rhodanien n’a pas produit de jeu et par conséquent il ne mettait de gagner.

« L’OL gagne, car ils marquent deux buts hallucinants. Le but de Fekir est extraordinaire, celui de Memphis aussi. Mais, même à onze contre dix, l’OL n’était pas supérieur au PSG. Franchement, je trouve que Lyon ne mérite pas sa victoire », a commenté le chroniqueur sur RMC.

« Il n’y a pas de jeu dans cette équipe, ils ne sont pas probants. Je trouve qu’ils ont été décevants à onze contre dix. Ils mettent ce but, les supporters vont retenir ça. Mais dans le jeu, ce n’est vraiment pas terrible » a critiqué Riolo. Grâce a ce succès, les Olympiens sont seuls 2es devant l'OM et l'AS Monaco.

 

 Voir aussi... OL 2-1 PSG : L'After

 

Last modified on lundi, 22 janvier 2018 16:37