L'actu du Dimanche 31 Décembre

Un international espagnol bientôt dans les rangs lyonnais ?

Butfootballclub.fr

Les performances de Mariano Diaz sous le maillot de l’OL depuis son arrivée au mercato pourraient bientôt lui valoir d’intégrer l’équipe d’Espagne.

Alors que certains noms plus connus circulaient dans le Rhône (celui de Javier « Chicharito » Hernandez, par exemple), l’OL a pris le risque, l’été dernier, d’attirer un joueur de 24 ans n’ayant quasiment jamais eu sa chance au niveau professionnel. Pari gagné puisque Mariano Diaz a déjà marqué 13 buts en une demi-saison de Ligue 1.


Et si Mariano jouait la Coupe du monde ?


Le rendement du buteur lyonnais commence d’ailleurs à attirer l’œil de Julen Lopetegui, le sélectionneur espagnol. « Mariano, il est Espagnol et sélectionnable. Nous sommes allés le voir et nous observons son évolution », reconnaît ainsi le successeur de Vicente Del Bosque ce dimanche dans les colonnes du quotidien As. Il pourrait donc y avoir un joueur de l’OL supplémentaire en Russie pour la Coupe du monde.

D’origine dominicaine, Mariano avait disputé un match avec cette sélection en 2013 mais la FIFA n’avait pas reconnu cette rencontre comme officielle.

 


 

Lacazette rêve d’un retour gagnant à Lyon

Foot01.com

Très sévère avec les recrues achetées à prix d’or, la presse anglaise n’a pas ciblé le Gunner Alexandre Lacazette depuis son arrivée cet été.

Au contraire, l’attaquant d'Arsenal recruté pour 60 M€ (bonus compris) est souvent complimenté de l’autre côté de la Manche. Il faut dire que le Français n’a pas raté ses débuts. Titulaire à la pointe de l’attaque, au détriment de son compatriote Olivier Giroud, l’ancien Lyonnais a inscrit huit buts et délivré quatre passes décisives en Premier League. Pas mal pour une recrue attendue au tournant. Du coup, Lacazette est satisfait de sa première partie de saison.

« C'est bien parce que j'ai pu marquer des buts pour l'équipe. Et je me sens bon dans le jeu. J'aime ça en Angleterre donc ce n'est pas mal, a commenté l’international tricolore interrogé par l’Evening Standard. Je sais que je peux mieux faire mais je ne veux pas aller trop vite. C'est une année d'adaptation. Je suis heureux. » Et le natif de Lyon le serait davantage s'il terminait l'exercice sur un sacre.


Une finale en ligne de mire


« J'aimerais bien gagner un titre, même si j'ai déjà remporté le Community Shield en août, a-t-il annoncé. Je veux décrocher une coupe. Ce sera dur en championnat mais j'aimerais gagner l'Europa League. » Et pour cause, la finale de cette compétition européenne aura lieu au Groupama Stadium de Lyon, une enceinte que Lacazette connaît très bien...

 


 

Une affaire Ben Arfa avec Grenier ?

Butfootballclub.fr

La question du règlement de ses derniers salaires pourrait se poser si Clément Grenier est laissé libre par l’OL en vue d’un départ cet hiver au mercato.

Avec cinq minutes de jeu en Ligue 1, Clément Grenier fait à peine mieux qu’Hatem Ben Arfa, sur qui l’entraîneur du PSG Unai Emery ne compte plus. Un départ de l’OL semble donc inévitable pour le meneur de jeu. À condition toutefois d’y trouver son compte sur le plan financier.

Ce samedi, L’Équipe assure que le président lyonnais Jean-Michel Aulas est prêt à libérer Grenier de ses six derniers mois de contrat. Mais s’interroge sur les modalités de ce divorce. Le joueur de 26 ans acceptera-t-il de faire une croix sur six mois de salaire ou demandera-t-il à les percevoir d’un bloc ?

Dans le second cas, sachant que l’international tricolore touche 300 000 euros par mois, cela représenterait une dépense d’environ 1,8 M€ pour l’OL. C’est moins que ce que réclame Ben Arfa pour quitter le PSG mais en période de mercato, une dépense superflue n’est jamais la bienvenue.

 


 

Le Toro et l'Atalanta préviennent Grenier

Maxifoot.fr

Complètement barré à Lyon, Clément Grenier (26 ans, 1 apparition en L1 cette saison) devrait quitter l'OL cet hiver, le club rhodanien étant même prêt à le laisser libre. Le milieu de terrain se retrouve aujourd'hui courtisé en Italie par le Torino et l'Atalanta Bergame.

Mais Tuttosport indique ce dimanche que les deux formations italiennes ont déjà prévenu le Lyonnais : pour signer, celui-ci devra accepter de baisser son salaire par deux, passant d'un peu plus de 300.000 euros brut mensuels à 160.000 euros.

Le prix à payer pour retrouver du temps de jeu.

 


 

N’Koulou impressionne en Italie

Butfootballclub.fr

Le défenseur camerounais, à la rue lors de ses dernières saisons en France, s’est refait une santé du côté du Torino.

Le paradoxe avec Nicolas N’Koulou en France, c’est qu’il a été bon dans les équipes à la dérive et moyen dans celles qui réussissait. Le défenseur central camerounais a été de la relégation monégasque, des catastrophiques saisons de l’OM  ces dernières années et très décevant avec les Gones jusqu’à son prêt au Torino l’été dernier.

Depuis, il revit. A tel point qu’après le nul du Toro contre le Genoa (0-0) ce samedi, il a reçu la meilleure note de la presse transalpine et ce commentaire : “Le meilleur sur le terrain. Toujours attentif et précis, il ne rate jamais une intervention ou une anticipation. Il régale aussi le public avec quelques geste de haute volée. En première période, il a même failli marquer de la tête”.