L'actu du Samedi 30 Décembre

Mariano à la commission de discipline, Aulas trouve ça "grotesque"

RMC.fr

Mariano Diaz a été convoqué par la Commission de discipline de la LFP pour sa simulation face à Toulouse, le 20 décembre. Sur Twitter, Jean-Michel Aulas a qualifié cette décision de "grotesque".

Jean-Michel Aulas n'a pas mis longtemps à réagir. Quelques minutes après que RMC Sport informe que Mariano Diaz serait convoqué devant la Commission de discipline de la LFP le 25 janvier prochain, pour s'expliquer sur la simulation qui lui a permis d'obtenir un penalty face à Toulouse (2-1, le 20 décembre), le président de l'OL a donné son point de vue sur Twitter.

Un supporter lyonnais a posé cette question à "JMA": "Président que pensez-vous de la convocation de Mariano en commission de discipline devant la Ligue ? Ne fait-on pas l’objet d’un acharnement ?". Et la réponse d'Aulas a été limpide: "Si totalement et c'est grotesque". Pas sûr que Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM, qui avait publiquement demandé à "comprendre" comment ce penalty avait été sifflé, soit du même avis.

 


 

Une première offre qui fait mouche pour Grenier au mercato

Foot01.com

Inutilisé ou presque cette saison, Clément Grenier cherche un point de chute et peut à peine se permettre de faire la fine bouche, car il entre dans la dernière ligne droite de son contrat à Lyon.

Un départ dès cet hiver est souhaité par le milieu de terrain, qui s’estime de nouveau à 100 % mais n’en peut plus de suivre les matchs de son club formateur depuis les tribunes. Des touches au Portugal ont été recensées dernièrement, mais l’Ardéchois a toujours la cote en Italie. La preuve avec ces discussions avancées avec le Torino, révélées par Yahoo Sport.

Le deuxième club de Turin a proposé à Grenier un contrat d’un an et demi, allant donc jusqu’en juin 2019, avec la possibilité de l’ajout d’une année supplémentaire en fonction très certainement du nombre de matchs joués. Des discussions qui se basent donc sur un transfert dès le mois de janvier, et auquel le joueur ne serait pas insensible. Si l’accord avec Lyon ne sera pas difficile à trouver, le délicat dosser du salaire n’a pas encore été abordé. Et c’est certainement à ce niveau que Grenier devra faire de gros efforts, lui qui ne pourra plus toucher les 320.000 euros par mois de son contrat actuel avec l’OL.

 


 

Pour Clément Grenier, le Portugal se précise

Butfootballclub.fr

Barré à l’Olympique Lyonnais, Clément Grenier devrait profiter du mercato hivernal pour changer d’air. Ce pourrait être dans le championnat portugais.

Nous vous en parlions déjà avant-hier : Clément Grenier, qui n’est pus aligné par son entraîneur, Bruno Genesio, depuis des lustres, est dans le viseur du Sporting Portugal. Mais d’après le quotidien Record, un autre club est également sur les rangs : le Benfica Lisbonne. A suivre.

 


 

Aulas trop gourmand pour Yanga-Mbiwa ?

Butfootballclub.fr

Sur le départ au mercato hivernal, le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa serait jugé trop onéreux par les clubs italiens intéressés par ses services en janvier.

Disparu des radars de l’OL, Mapou Yanga-Mbiwa devra trouver du temps de jeu ailleurs qu’à Lyon cet hiver. Aux dernières nouvelles, la Fiorentina et l’Inter Milan sont intéressés, ainsi qu’un club turc. Mais du côté de l’Italie, la mise de départ fixée par Jean-Michel Aulas à 5 M€ fait sérieusement tiquer. Le média spécialisé dans les transferts TMW rappelle ainsi que le club lombard n’entend pas dépenser cette somme cet hiver mais qu’il reste intéressé par la possibilité d’un prêt, avec une option d’achat éventuelle, tandis que la Viola ne se voit clairement pas mettre autant d’argent sur un remplaçant. S’il veut s’en séparer en janvier, JMA devra donc se montrer moins gourmand.

 


 

OL : l'Association nationale des supporters en soutien

Lequipe.fr

L'Association nationale des supporters a publié un communiqué, ce vendredi, qui prend la défense des Bad Gones au sujet des fumigènes allumés pour leur anniversaire face à l'OM.

À l'issue de l'Olympico, entre l'OL et l'OM, les Bad Gones ont célébré leur 30e anniversaire, avec les joueurs et les dirigeants. Des fumigènes ont ainsi été allumés à l'occasion. Ce «spectacle pyrotechnique» pourrait coûter cher à Lyon devant les instances. Ce que critique l'Association nationale des supporters, dans un communiqué publié ce vendredi. «Nul ne peut nier aujourd'hui le besoin de s'interroger sur la pertinence de cette interdiction totale d'une part, sur l'efficacité des sanctions prononcées par la commission de discipline de la LFP d'autre part, peut-on y lire. Il apparaît aujourd'hui que cette commission ne sanctionne plus les manquements des clubs mais les supporters, se substituant ainsi aux pouvoirs publics et à l'autorité judiciaire.»

Les récénts événements ont conduit l'organisme à demander un «moratoire sur les sanctions de la commission de discipline sur les questions liées aux supporters comme le font actuellement nos voisins allemands» afin «d'organiser une réflexion sur une grille de sanction plus adaptée et sur l'utilisation encadrée et sécurisée des engins pyrotechniques. L'hypocrysie actuelle n'est pas pérenne. [...] N'attendons pas d'être de nouveau devancés par tous nos voisins européens.»

Last modified on samedi, 30 décembre 2017 13:25