L'actu du Mardi 26 Décembre

Mercato : toute l’action va se passer au milieu !

Butfootballclub.fr

Que ce soit au niveau des arrivées et des départs, l’Olympique Lyonnais ne regarde pour l’instant qu’à modifier son milieu de terrain dans l’optique d’une fin de saison avec trois compétitions à gérer (Ligue 1, Ligue Europa, Coupe de France).

La phrase :
« On va avoir une réflexion pour recruter au mercato, certainement au milieu de terrain dans un rôle. Tousart est le seul à vocation défensive au milieu. On a besoin d’avoir quelqu’un capable de suppléer Lucas dans ce domaine. Pour le moment, je n’ai pas d’autres envies. Il faut qu’on en reparle avec le président et Florian Maurice (patron de la cellule recrutement, ndlr) pour savoir si on va évoluer sur d’autres postes. »

Les besoins :
A Lyon, on exprime clairement ses envies. L’été dernier, les Gones n’ont pas mis la main sur le profil idoine pour servir de back-up à Lucas Tousart (Tanguy Ndombélé et Pape Cheikh Diop étant plus offensifs). L’OL va donc s’atteler à trouver un bon « N°6 ». Si certaines voix suggèrent à Bruno Genesio d’aller chercher un avant-centre en cas de pépin sur Mariano Diaz, le coach lyonnais ne veut pour l’instant pas l’entendre, persuadé que Myziane Maolida a les moyens d’être cette doublure.

Les moyens :
Même avec l’absence de Ligue des Champions, l’OL a affiché des résultats financiers probants sur le premier semestre de l’exercice 2017-2018 grâce notamment aux grosses ventes de l’été 2017 (+105% par rapport à 2016). Même s’il y a eu un fort réinvestissement de cet argent, Lyon a les moyens de taper fort sur un joueur à 10-15 M€. Ce n’est cependant pas pour ça que les Gones vont faire n’importe quoi.

Les premières pistes :
Léo Dubois (FC Nantes, 23 ans), Grzegorz Krychowiak (prêté par le PSG à WBA, 27 ans).

Les départs possibles :
A six mois de la fin de son contrat, Clément Grenier veut (et va) partir de l’Olympique Lyonnais. La direction rhodanienne ne lui fera pas barrage. Un deuxième élément pourrait solliciter un bon de sortie : Jordan Ferri. Pour l’instant, le natif de Cavaillon ne s’est pas déterminé officiellement mais il étudie ses options (Fenerbahçe notamment). Le fait que l’OL cherche à recruter un élément supplémentaire dans l’entrejeu fixe la tendance. Quant à l’énigme Pape Cheikh Diop, il est possible qu’elle demande à être prêtée dans son pays…

L’avis de … Christophe Mongai (agent FIFA) :
« Lyon a une belle équipe. Sur le papier, ils ont les cartes pour aller chercher la qualification en Champion’s League. Ils doivent avant tout conserver leur équipe actuelle et leur équilibre. Ils peuvent aussi recruter un ou deux joueurs supplémentaires pour donner encore plus d’allant à leur projet ».

 


 

Aulas aurait éconduit Arsenal pour Fekir

Foot-sur7.fr

Auteur d’une grande première partie de saison avec l’OL, Nabil Fekir ferait déjà battre le coeur à plusieurs cadors européens. Parmi lesquels Arsenal FC figurerait en excellente place. D’ailleurs, l’équipe anglaise entraînée par Arsène Wenger serait passée à l’offensive pour ravir la signature du joueur de 30 ans.


Aulas ne veut pas céder Fekir en janvier


En évoquant son avenir au micro de Téléfoot, Nabil Fekir, le milieu offensif de l’Olympique Lyonnais (24 ans, 16 matchs et 13 buts en L1 cette saison), confiait qu’il se verrait bien en Espagne ou en Angleterre, à « Manchester United, Manchester City, Arsenal… »

Et d’après les dernières indiscrétions du journal anglais The Daily Star, Arsenal FC s’intéresserait à l’international tricolore pour en faire l’héritier d’Alexis Sanchez, libre en juin prochain. Mais selon la même source, Jean-Michel Aulas, président des Gones, aurait immédiatement fermé la porte à un transfert de son capitaine cet hiver. Par contre, les choses pourraient être autrement durant le marché de l’été 2018.

 


 

Lopes peut passer "pour un con fini"

Maxifoot.fr

Auteur de belles performances avec l'Olympique Lyonnais, le gardien Anthony Lopes (27 ans, 19 matchs en L1 cette saison) agace parfois ses adversaires en raison de son comportement. Récemment, l'entraîneur de Toulouse Pascal Dupraz avait qualifié de "pénible" l'international portugais. Des critiques comprises par le Lyonnais.

"Je ne triche pas, je suis moi-même. Je comprends cette remarque mais, une nouvelle fois, je suis entier, je suis plein d’envies et c’est difficile de changer. Je suis conscient que je peux passer pour un con fini pour ceux qui ne me connaissent pas. Généralement, les nouvelles recrues découvrent une image différente de moi, par rapport à ce qu’ils imaginaient. Et même des joueurs adverses, pour en avoir côtoyé certains en vacances, ils étaient surpris par ma réelle personnalité en dehors des terrains. Ils me disent que je suis une tête de con lors des rencontres (rires)", a confié Lopes pour le magazine Lyon Capitale.

 


 

Ménès dévoile son équipe-type avec quelques surprises

Foot01.com

A la demande d'un site de paris en ligne avec qui il a un contrat, Pierre Ménès a dévoilé la composition de son équipe-type en Ligue 1 alors que l'on a atteint la moitié de la saison. Un 11 idéal que le consultant de Canal+ a détaillé. « Le gardien de but ça m’a déjà posé un problème car il n’y en a pas beaucoup qui sont très brillants. J’ai donc finalement opté pour la gardien de l’Olympique Lyonnais Anthony Lopes, qui a été formidable contre Marseille et qui fait une saison meilleure que l’année dernière, il me semble plus calme, plus tranquille. En défenseurs, j’ai pris Kenny Lala qui très est sous-estimé et qui fait une saison remarquables avec Strasbourg. La défense centrale sera brésilienne mais sans un joueur du PSG, j’ai pris Diego Carlos, un des meilleurs joueurs du FC Nantes et Marcelo, qui depuis une douzaine de matches est très bon avec l’OL (...) A gauche, j’ai pris Jordan Amavi qui a eu le mérite d’envoyer Evra à la retraite et contribue au bons résultats de l’OM (...) Au milieu, j’ai mis Luiz Gustavo, un des meilleurs joueurs de notre championnat, avec lui j’ai mis Adrien Rabiot, un des joueurs majeurs et souvent décisif (...) En numéro 10 j’ai pris Nabil Fekir, incroyable au niveau de ses stats et qui est le maître à joueur de l’OL. Et puis devant je ne vais pas être super originale, même si Thauvin et Falcao auraient mérité aussi leur place. J’ai choisi l’attaque du PSG dans son ensemble. Elle a marqué 52 buts, avec à droite Kylian Mbappé, qui est fantastique, mon grand ami Cavani avant-centre . Et à gauche, comment ne pas choisir Neymar qui a écrasé cette première partie de saison. En entraîneur j’ai choisi Claudio Ranieri, arriver à un tel classement avec un tel effectif, il faut être un grand entraîneur même si sur le plan du jeu... », a expliqué Pierre Ménès.

L’équipe-type de Pierre Ménès

Anthony Lopes (OL) - Kenny Lala (RCSA) - Diego Carlos (FCN) - Marcelo (OL) - Jordan Amavi (OM) - Adrien Rabiot (PSG) - Luiz Gustavo (OM) - Nabil Fekir (OL) - Kylian Mbappé (PSG) - Neymar (PSG) - Edinson Cavani - Entraîneur : Claudio Ranieri (FCN)

 


 

Aulas adresse un nouveau tacle à Eyraud… et à Mitroglou !

Butfootballclub.fr

On les avait laissés samedi en pleine joute verbale. Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, et Jacques-Henri Eyraud, celui de l’OM, continuent à se chamailler.

Pas de trêve de Noël pour Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud. Pendant que certains digéraient la dinde ou tentaient de trouver des piles pour le jouet du petit dernier, le président de l’OL et son homologue marseillais ont continué à s’invectiver sur les réseaux sociaux.


OL – OM, un Olympico disputé sur Twitter…


C’est surtout le premier qui est monté dans les tours lundi, pointant du doigt le manque d’éthique du nouvel homme fort de l’OM et s’avouant déçu par celui dont il louait jusqu’alors le comportement.

« Ce qu’il y a de plus gênant dans l’attaque de JHE contre l’OL, c’est qu’on laisse sous-entendre que les arbitres avantageraient sciemment une équipe au détriment des autres : cela relève évidemment de l’éthique car c’est faux et c’est un procès d’intention contre les arbitres. (…) La déclaration agressive et déplacée de JHE est venue ternir l’impression de sérénité et de fair-play que ce nouveau dirigeant dégageait et que, personnellement, j’appréciais beaucoup.. »


Pour rappel, les deux hommes s’étaient déjà échangé quelques amabilités dimanche après que le président de l’OM s’est plaint dans L’Équipe du faible nombre de penalties accordés à son équipe en Ligue 1 comparé à ceux dont bénéficient l’Olympique Lyonnais.

 


 

Kalulu intéresse l’Angleterre

Footmercato.net

Pur produit du centre de formation lyonnais, Aldo Kalulu s’était fait remarquer lors de sa première saison professionnelle (2015-2016). Mais en manque de temps de jeu, le milieu offensif de 21 ans a grappillé du temps de jeu à Rennes et au FC Sochaux, en L2. Titulaire 16 fois pour 4 buts depuis le début de saison chez les Doubiste, Kalulu intéresse l’Angleterre.

D’après France Football, Norwich City, actuel 16e de D2 anglaise, serait enclin à faire venir l’international français des moins de 18 ans. Le club jaune et vert veut enrôler le joueur en transfert sec et non en prêt. Reste à savoir si l’OL décide de laisser voler de ses propres ailes sont joueur dès cet hiver ou bien à l’été 2018.


Last modified on mardi, 26 décembre 2017 16:03