Infos du Lundi 4 Septembre

Aulas fan de Martins-Pereira, Twitter lui répond

Foot01.com

Les supporters de l'Olympique Lyonnais ne pouvaient pas se réjouir du triste nul concédé par l'équipe de France contre le Luxembourg, mais ils ont tout de même apprécié de voir un des joueurs rhodaniens briller sur la pelouse de Toulouse. En effet, dans le camp adverse, Christopher Martins-Pereira a été un des meilleurs joueurs luxembourgeois. Et Grégoire Margotton l'a évidemment dit en direct sur TF1, rappelant que le jeune milieu international luxembourgeois de l'OL n'allait probablement pas avoir beaucoup de temps de jeu avec son club.

De quoi faire réagir en temps réel Jean-Michel Aulas, qui a prévenu que contre toute attente Christopher Martins-Pereira était un joueur sur lequel Lyon comptait beaucoup : « Et @gregmargotton dit même que Christoffer ne va pas beaucoup jouer alors que c'est un de nos espoirs les plus pertinents en 6 ou 8 ???? ». Pas de quoi convaincre de nombreux supporters de l'Olympique Lyonnais, lesquels estiment que tout cela n'est qu'un discours de façade face à la réalité des faits. Et les réponses agacées au patron de l'OL n'ont pas manqué : « Ton copain Bruno mettra Ferri qui a gagné son contrat pro à la loterie de fin d'année des tacos à Hotel de Ville ! », « On espère président.Mais pr ça il faudra que Genesio fasse ce que tt le peuple lyonnais demande : mettre Grenier et Ferri en tribune ou CFA », « Pour ça faudrait avoir des coachs qui sachent les mettre en avant. Oh wait, on a genesio, Christopher va rester en CFA », « Mdr il va partir libre en juin prochain pas assez "Bourrin" pour Bruno », « Comme Sergi qui devait être le milieu titulaire aux côtés de Tousart, comme Mammana qui était un de nos meilleurs espoirs, c est du vent »... Visiblement Jean-Michel Aulas a du mal à persuader les fans de l'Olympique Lyonnais de cette confiance accordée à l'international luxembourgeois.

 


 

Alex Morgan quitte Lyon (officiel)

Sport24.fr

Cinq mois seulement après son arrivée, Alex Morgan va quitter Lyon. La star américaine a annoncé sur le site de son nouveau club, Orlando, qu'elle mettait fin à son contrat pour retourner aux Etats-Unis. «Je suis reconnaissante d'avoir eu l'opportunité de jouer à Lyon et je n'oublierai jamais cette expérience. Je me suis mise d'accord avec l'OL pour terminer mon contrat puis continuer avec Orlando Pride à progresser. D’un point de vue footballistique, j'ai atteint les objectifs que je m'étais fixés quand j'ai rejoint Lyon», s’est justifié l’attaquante de 28 ans. Depuis son arrivée en France, elle avait inscrit 12 buts en 16 matches et ajouté une Ligue des champions à son palmarès.

 


 

Tolisso avait le profil parfait pour Lyon, pas Darder

Foot01.com

Titulaire lors des trois premiers matchs de la saison, Sergi Darder a finalement rejoint l’Espanyol Barcelone au mercato. Il faut dire que l’ancien milieu de terrain de Malaga n’a pas franchement réussi à s’imposer à Lyon, après deux saisons mitigées, durant lesquelles il aura disputé 48 matchs de championnat sous les couleurs rhodaniennes. Interrogé par le site Olympique-et-Lyonnais, Phlippe Violeau, ancien de l’OL, explique que le style de Corentin Tolisso collait mieux à la Ligue 1 et au style de jeu de Bruno Génésio. « Corentin Tolisso présente le profil idéal du footballeur moderne. Il a beaucoup d’impact physique dans la récupération et une capacité à se projeter vers l’avant très intéressante. Quand on prend le nombre de buts qu’il a marqué l’an dernier, pour un milieu de terrain c’est assez exceptionnel ».

« On n’a pas besoin d’être techniquement exceptionnel pour évoluer à ce poste-là. Il faut simplement une bonne technique générale, une technique sûre. Le plus important c’est d’imposer sa présence » explique-t-il également. Autre ancien du club évoluant au Groupama Stadium, Jean-Marc Chanelet prend l’exemple de Ngolo Kanté. Beaucoup de physique, un peu de technique, le mélange que Sergi Darder n’a jamais trouvé à Lyon. « En Angleterre, Kanté a prouvé qu’il ne fallait pas être une montagne de muscles et avoir une technique fabuleuse pour être le meilleur joueur ». Du côté des supporters de l’OL, ce départ laisse des regrets, tant le potentiel du joueur semblait important…

 


 

Tolisso a un gros regret en quittant le Gang des Lyonnais

Foot01.com

Parti cet été de l'Olympique Lyonnais au Bayern Munich, Corentin Tolisso a quitté son club formateur, tout comme Maxime Gonalons, Alexandre Lacazette et Rachid Ghezzal eux aussi lancés dans de nouveaux challenges. En contrepartie, l'OL a fait venir des joueurs déjà expérimentés, mais qui n'ont pas l'étiquette Made in Lyon. Répondant sur Canal+ à une question sur la fin de ce que l'on appelait la gang des Lyonnais, parfois d'un ton critique, Corentin Tolisso estime que cette période était presque idyllique pour lui. Il regrette tout de même d'avoir quitté l'OL sans rafler des trophées.

« Avec votre départ, celui de Lacazette et de Gonalons, est-ce la fin du gang des Lyonnais ? C’est sur qu’on avait cette réputation du gang des Lyonnais dans le vestiaire, enfin surtout il y a deux ans. Oui c’est un peu triste, car c’était une très belle histoire. Je ne sais pas si beaucoup de joueurs ont eu la chance de jouer avec leurs potes d’enfance. Je pense qu’il n’y a rien de mieux que de jouer avec ses amis. Le seul défaut, c’est qu’on n’a pas réussi à gagner un seul trophée ensemble. C’est ce qui me restera en travers de la gorge... », avoue le joueur du Bayern Munich, qui devrait gonfler son palmarès avec le club bavarois.

 


 

Quelques minutes pour Fekir, l'exploit pour Martins Pereira

Olweb.fr

Les joueurs lyonnais convoqués dans leur sélection respective ont débuté ce mercredi leur campagne internationale.

Le Luxembourg de Christopher Martins Pereira, 136ème nation mondiale au classement FIFA qui comptait huit absents dans ses rangs, a réussi l'exploit de tenir tête à l'équipe de France, ce dimanche soir, au Stadium de Toulouse (0-0). Positionné en sentinelle devant sa défense, le jeune joueur de la réserve lyonnaise a livré une grosse bataille tout au long du match, notamment avec Paul Pogba. Nabil Fekir, l'autre olympien qui était susceptible de participer à cette rencontre, est entré en jeu à la 81ème minute sans parvenir à trouver la faille malgré plusieurs ballons touchés près du but. Les Bleus gardent tout de même leur destin entre les mains en restant premiers avec un point d'avance sur la Suède.

Un peu plus tôt, les Pays-Bas affrontaient la Bulgarie avec un enjeu similaire à celui des Bleus : une qualification pour le prochain Mondial 2018. Pour y parvenir après le revers 4-0 face aux Bleus jeudi dernier, Dick Advocaat, le sélectionneur néerlandais, a décidé de titulariser Kenny Tete. À l'inverse de son coéquipier Memphis qui est à nouveau resté sur le banc, le latéral droit lyonnais a disputé l'intégralité de la rencontre et permis à son équiper de s'imposer 3-1 à Amsterdam et de distancer ainsi son adversaire du soir d'un petit point (3ème).

Pour le premier de leurs deux matches amicaux au Maroc, l'équipe de France U19 s'est imposé 2 à 0 au centre national de football Maâmora de Salé. Dans un match plein d'intensité, Myziane Maolida a été l'auteur de l'ouverture du score en première période (25', 1-0).

Enfin pour leur dernier match du Tournoi de Limoges, l'équipe de France U18 a été tenu en échec par le Chili, dimanche au stade municipal de Beaublanc (0-0). Après un autre nul face à la Pologne (1-1) et un large succès sur la Belgique (4-1), les joueurs de Lionel Rouxel, parmi lesquels Melvin Bard, Maxence Caqueret et Willem Geubbels étaient encore titulaires, terminent deuxièmes de cette 11ème édition, juste derrière le concurrent du soir.


Last modified on lundi, 04 septembre 2017 15:14