Infos du Samedi 15 Juillet


Et retrouvez aussi... l'Avant Match de Celtic-OL

Recruter un avant-centre ? La question se pose à Lyon

Foot01.com

Jean-Michel Aulas présentera lundi Marcelo, le défenseur brésilien qui s'est engagé le 14 juillet avec l'Olympique Lyonnais, et le président de l'OL fera également le point sur le mercato de son club, dont certains disent qu'il s'est achevé avec la signature du joueur du Besiktas. Cependant, le mois et demi qu'il reste avant la fermeture du marché estival des transferts ne sera peut-être pas une morne plaine pour les supporters de l'OL. Car le club rhodanien pourrait essayer de s'offrir le Graal du mercato, un savoir un buteur de niveau international.

L'idée est bel et bien dans l'air du côté de Lyon. « Le recrutement semble désormais clos. Seule se pose l’interrogation d’engager ou non un autre avant-centre », affirme ce samedi Le Progrès, qui n'en dit pas plus sur les intentions de l'Olympique Lyonnais. Après le départ d'Alexandre Lacazette, l'OL semble hésiter, Jean-Michel Aulas ayant clairement confié que les matches de la phase de préparation allaient peser dans un éventuel recrutement offensif supplémentaire, et cela malgré la venue de Bertrand Traoré et Mariano Diaz. La cellule en charge du mercato n'est donc pas partie en vacances, et il est évident que cela doit quand même sérieusement suivre le marché au cas où...

 


 

Celtic - OL : les débuts de Traoré et Tete dans le mythique Celtic Park ?

Olweb.fr

L’Olympique Lyonnais se déplace à Glasgow pour affronter le Celtic. L’occasion de jouer dans un stade mythique et d’observer les premières minutes de deux recrues, Bertrand Traoré et Kenny Tete (samedi, 16 heures).


Premiers pas pour Traoré et Tete


Bertrand Traoré et Kenny Tete vont certainement disputer leurs premières minutes avec leur nouveau maillot. Les deux joueurs formaient le couloir droit de l’Ajax Amsterdam l’an passé et se connaissent bien. Ils n’ont pas hésité à se chambrer cette semaine à l’entraînement. Pas encore à 100%, l’ailier et l’arrière droit ne disputeront pas l’intégralité de la rencontre car ils n’ont repris que lundi dernier. Mais Bruno Genesio pourrait commencer à leur donner un peu de temps de jeu. Les automatismes avec Nabil Fekir et Memphis ne devraient pas mettre trop de temps à se créer pour le Burkinabé.


Retour des internationaux


De nombreux internationaux ont retrouvé le Groupama OL Training Center lundi 10 juillet. Après une première semaine d’entraînement, consacrée à une reprise athlétique, mais également à du jeu avec ballon, ils retrouveront l’intensité d’un match ce samedi. Memphis, Maxwel Cornet, Christophe Jallet, Anthony Lopes, Maciej Rybus et Emanuel Mammana se partageront du temps de jeu avec leurs coéquipiers.


Jouer au Celtic Park


Affronter le Celtic dans son antre de Glasgow n’est jamais anodin. Stade mythique d’Europe, il ne manquera pas d’impressionner certains jeunes qui n’ont pas encore eu l’occasion de fouler la pelouse du Groupama Stadium. Parmi eux, Amine Gouiri ou Myziane Maolida qui sont restés avec les professionnels cette semaine. Certains Rhodaniens comme Joël Bats connaissent déjà l’enceinte pour s’y être rendu lors de la saison 2003-2004. A l’époque, l’OL s’était incliné 2-0 en septembre 2003 en phase de poule de Ligue des Champions. Heureusement, les Gones s’étaient imposés 3-2 en décembre à Gerland au terme d’un match de folie, arrachant leur qualification pour les 1/8e de finale.


Répartir le temps de jeu


« L'idée, c'est de donner du temps de jeu à tout le monde sur les deux prochains matchs, en Ecosse et contre l'Ajax. Marçal et Mendy seront là, tout comme Traoré. Mais Mariano Díaz, Rafael et Geubbels seront absents », a déclaré Bruno Genesio jeudi matin. Pour poursuivre la préparation, l’entraîneur s’applique à gérer la fatigue de ses troupes. Après avoir offert 45 minutes à chaque joueur face à Bourg-en-Bresse Péronnas, il devrait opérer différemment cette fois-ci. Ceux qui auront droit à une heure à Glasgow, ne joueront que trente minutes mardi contre l’Ajax à Bourgoin, et inversement.

 


 

Marcelo lance un avertissement tétanisant aux attaquants de L1

Butfootballclub.fr

Arrivé en provenance du Besiktas au mercato, le nouveau défenseur de l’OL Marcelo n’entend pas se laisser abuser par les attaquants adverses.

Présenté hier à la presse, Marcelo était peu connu des amateurs de Ligue 1 avant de rejoindre l’OL. Ce samedi, L’Équipe se propose donc de brosser le portrait du défenseur central à partir du témoignage de certains coéquipiers ou adversaires. Parmi eux, Junior Moraes, très proche de Marcelo depuis leurs débuts au FC Santos.

L’attaquant de 30 ans dresse un portrait flatteur de son ami : « Marcelo est un guerrier, il a toujours su se battre pour éviter les obstacles. C’est aussi un vrai patron, un leader de vestiaire. Le genre de gars qui réunit les joueurs pour éviter une crise et unir un groupe. Sa détermination va lui permettre de s’imposer rapidement. »


« Si l’un d’eux en rajoute, il peut être sûr que je vais m’occuper de lui »


On l’aura compris, le transfuge du Besiktas est un dur à cuire. Ce que le principal intéressé confirme au détour d’une phrase que les attaquants de notre championnat ont tout intérêt à graver dans un coin de leur mémoire : « Je n’aime pas ceux qui font du cinéma. Si l’un d’eux en rajoute, il peut être sûr que je vais m’occuper de lui. »

Qu’on se rassure, Marcelo n’est « pas aussi méchant » que Pepe selon Soares. C’est déjà ça…

 


 

Marcelo a l'OL dans la peau et le prouve

Foot01.com

Arrivé ce vendredi à Lyon, Marcelo sait comment se mettre les supporters dans la poche. Déjà, il est Brésilien, ce qui est en général bon signe à Lyon, surtout pour un défenseur central où l’OL a souvent connu la réussite avec les auriverde comme Cris, Caçapa ou Edmilson. Ensuite, l’ancien joueur de Besiktas a rappelé qu’il avait suivi la grande époque de Lyon lorsqu’il était petit, et qu’il ambitionnait donc de remettre le club rhodanien sur le devant de la scène.

« Je suis très heureux de porter ce maillot et de faire partie de ce projet. Je vais tout faire pour aider mes coéquipiers à conquérir de nouveaux titres. J’ai acquis de l’expérience. Je suis un défenseur rugueux. J’ai un bon jeu de tête, des qualités de marquage. Je regarde le football depuis tout petit. J’ai suivi l’épopée de l’OL avec ses sept titres consécutifs de champion de France. Il y a eu ici de grands joueurs brésiliens comme Juninho, Cris ou encore Claudio Caçapa. J’espère bien marquer l’histoire de l’OL comme eux… », a souligné Marcelo, qui va retrouver certains de ces légendes brésiliennes dans l’encadrement du club cette saison.

 


 

Moufi (OL) au Portugal

Lequipe.fr

Comme pressenti, Fahd Moufi signe au Portugal. Le jeune (21 ans) latéral droit quitte l'Olympique Lyonnais afin de s'engager pour trois ans avec le CD Tondela, club de première division portugaise. L'international espoir marocain ne s'est jamais imposé dans son club formateur et était prêté l'an dernier à Sedan.

 


 

Entre Pepe et Koulibaly, l'OL a recruté un cador !

Foot01.com

Les supporters de l'Olympique Lyonnais pourraient bien être très agréablement surpris par Marcelo, le nouveau défenseur du club rhodanien. Car au lendemain de l'officialisation du transfert du joueur brésilien, les portraits qui sont faits de l'ancien défenseur du Besiktas semble unanimes. Jean-Michel Aulas n'a pas dépensé des millions d'euros pour rien. Et Junior Moraes, attaquant du Dynamo Kiev et formé en même temps que Marcelo au Santos FC n'a que du bien à dire de celui qui est finalement devenu son ami, malgré des débuts délicats sur le plan relationnel.

« Au départ, je ne pouvais pas le blairer. On s'embrouillait tout le temps lors des oppositions avec les jeunes. Il jouait dur et moi j'aimais bien garder le ballon. Mais on a appris à se respecter et à s'aimer. Marcelo est un guerrier. Il a toujours dû se battre pour éviter les obstacles. C'est aussi un vrai patron, un leader de vestiaire. Le genre de gars qui réunit les joueurs pour éviter une crise et unir un groupe. Sa détermination va lui permettre de s'imposer rapidement. Il me fait penser un peu à Pepe sauf qu'il n'est pas aussi méchant. Il serait un peu comme Kalidou Koulibaly de Naples, que j'ai affronté en C 1 », explique, dans L’Equipe, l’attaquant brésilien. Si l’Olympique Lyonnais a recruté un défenseur de cette trempe, alors nul doute que bien des soucis connus ces dernières saisons devraient être réglés.


Et retrouvez aussi... l'Avant Match de Celtic-OL

 

Last modified on samedi, 15 juillet 2017 14:46