L'actu du Jeudi 26 Mars

L'actu du Jeudi 26 Mars

Tousart, casse-tête de Lyon le 30 juin à 23h59

Foot01.com

Prêté par le Hertha Berlin à l'Olympique Lyonnais jusqu'à la fin de la saison, Lucas Tousart va devoir attendre les décisions de la FIFA afin de savoir s'il sera en L1 ou en Bundesliga le 1er juillet.

En pleine épidémie du coronavirus, les responsables du football français envisagent désormais une fin de saison en juillet prochain, le calendrier étant totalement bouleversé par l’arrêt total des rencontres depuis deux semaines. D’ici là, la FIFA est appelée à la rescousse afin de clarifier le règlement, car outre les dates du mercato, il faudra aussi trancher définitivement concernant les footballeurs en fin de contrat. Mais du côté de l’Olympique Lyonnais, c’est encore une autre situation qui se profile puisque Lucas Tousart ne sera pas en fin de contrat à l’OL le 30 juin, mais en fin de prêt. Autrement dit, le milieu de terrain sera le 1er juillet un joueur du Hertha Berlin du moins sur le papier.

Car on voit mal Lucas Tousart ne pas finir la saison de Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais afin de rejoindre une équipe allemande qui n’aura probablement pas fini non plus sa saison, même si la Bundesliga ne compte que 18 clubs et a donc un calendrier plus léger. Interrogé par Olympique et Lyonnais, Maître Philippe Veber admet que le cas Tousart va être compliqué. « Il va y avoir un gros problème pour ceux appartenant à un autre club. Dans ces cas-là, comment fait-on, faut-il faire signer un autre contrat ? Le Hertha Berlin va-t-il accepter que l’athlète joue avec l’Olympique lyonnais ? Encore une fois, il faudra une adaptation de la règle qui conviendrait aux exigences de chacun. Tout le monde devra renoncer un peu à ses droits », explique l’avocat spécialisé dans les droits du sport. L'OL peut faire confiance à Jean-Michel Aulas pour faire entendre sa voix dans ce dossier.

 


 

Cornet : « On doit rester chez soi pour montrer l’exemple »

OL.fr

Notre joueur Maxwel Cornet s'est livré pour les médias de l'OL à propos de sa manière de vivre le confinement.

« Cette période de confinement est délicate. On doit rester chez soi pour montrer l’exemple et pour essayer de lutter tous ensemble contre le virus. Pour garder la forme j’essaye d’aller courir et je joue aussi au tennis-ballon avec mes frères pour passer le temps. Je regarde des séries notamment « Validé » que j’ai terminée d’ailleurs. Netflix j’ai un peu fait le tour. Je voudrais dire aux supporters que c’est une période difficile mais que j’espère que ça terminera vite pour que l’on se retrouve au plus vite car ça nous manque à tous. »

 


 

Face à l’UEFA, Al-Khelaïfi et Aulas sont comme des frères

Foot01.com

L'OL et le PSG font front commun sur un sujet qui leur tient à coeur : la fin des Coupes d'Europe de la saison en cours.

Dans tous les pays, la lutte contre la pandémie de Coronavirus est la priorité du jour, et ce probablement pour un bon moment encore. Mais bien évidemment, les instances du football se penchent aussi sur les suites à donner en ce qui concerne le calendrier, le grand casse-tête qui restera si jamais la vie et le ballon rond reprennent leurs cours. Pour gagner du temps, il a été plusieurs fois suggéré que l’UEFA pourrait proposer des matchs à élimination directe dans les Coupes d’Europe, ou bien un Final 4 regroupant les quatre demi-finales sur une même semaine. Des solutions qui n’ont pas pour but de durer, mais de rattraper le retard qui risque d’être colossal.

Face à ces idées de l’UEFA qui sont pour le moment simplement à l’étude, les clubs européens encore en lice consultés ont répondu de manière très claire annonce Mundo Deportivo. Pour la France, l’OL et le PSG ont dit non à tout changement de programme. Quitte à repousser les matchs, tout le monde veut garder le système des rencontres aller-retour, considéré comme plus équitable, mais aussi plus rentable également niveau billetterie. Le message a en tout cas été unanime, tous les matchs nécessaires à la conclusion de la Ligue des Champions et la Ligue Europa doivent avoir lieu, sans raccourci. Face à une telle unité, l’UEFA va pour le moment ravaler ces solutions, même s’il sera certainement temps d’en reparler quand le football reprendra ses droits.

 


 

La Lazio fera une offre indécente à Lyon pour Memphis

Foot01.com

La rumeur d'un transfert de Memphis Depay à la Lazio Rome enfle en Italie, mais le club transalpin n'a peut-être pas les moyens de ses ambitions au mercato.

Malgré sa grave blessure au genou, Memphis Depay avait reçu une offre de prolongation de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas souhaitant montrer à l’attaquant néerlandais qu’il avait confiance en lui, alors qu’il ne reste qu’un an de contrat à l’ancien mancunien. Une proposition qui pour l'instant est restée sans suite. Mais si un club veut venir chercher le joueur de 26 ans à l’OL, le président rhodanien ne fera pas le moindre cadeau et Jean-Michel Aulas a déjà montré dans le passé qu’il était plutôt du genre dur en affaire. Alors, même si la Lazio Rome, actuel deuxième de Serie A et donc virtuellement qualifiée pour la prochaine Ligue des championnat, veut avancer ses pions pour Memphis Depay, il lui faudra faire mieux qu’actuellement.

Selon FantaCalcio, les dirigeants romains veulent effectivement s’offrir le buteur néerlandais de l’Olympique Lyonnais, mais pour 30ME et pas un euro de plus. Une offre clairement au rabais, car on évoquait un montant de 50ME pour envisager un départ de Memphis Depay de l’OL. Alors il y a évidemment de la marge entre les 30ME de la Lazio Rome et les 50ME de Lyon, mais il semble désormais acquis que l’Olympique Lyonnais devra probablement gérer une offensive italienne sur l’international néerlandais lors du mercato d’été. A moins que d’ici là Memphis Depay prolonge à l’OL et reste encore une saison de plus.

 


 

Après Lacazette, un nouveau super deal avec Arsenal ?

Le10sport.com

Trois ans après avoir vendu Alexandre Lacazette à Arsenal, l’OL pourrait de nouveau négocier avec les Gunners sur une vente encore plus importante…

Un nouveau pensionnaire de Ligue 1 du côté d’Arsenal ? Alors que l’OL a déjà vendu Alexandre Lacazette du côté d’Arsenal il y a trois ans, le club pourrait de nouveau réaliser une grosse vente du côté de Londres, en la personne de Moussa Dembele. Une vente qui pourrait dépasser de loin toutes celles réalisées ces dernières années…

Alors que Pierre-Eymerick Aubameyang est plus que jamais sur le départ, Arsenal se met déjà à la recherche de son successeur. Le profil de Moussa Dembele plaît beaucoup en Angleterre. Très complet, rapide mais également assez puissant pour résister aux défenseurs centraux rugueux de Premier League, Dembele a tout pour réussir du côté du championnat décrit comme le plus spectaculaire du monde. Déjà passé par l’Angleterre avec Fulham, l’acclimatation de Dembele au jeu anglais ne devrait pas être difficile, et ainsi le buteur français pourrait être la bonne pioche d’Arsenal sur le prochain mercato. D’autant que Manchester United est aussi sur les rangs.

En ce qui concerne l’aspect financier, Jean-Michel Aulas pourrait être gourmand. En effet, le président de l’Olympique Lyonnais pourrait demander une très grosse somme pour son attaquant vedette et serial buteur. On parle notamment d’une somme avoisinant les 80M€ d’euros. La Premier League est prévenue : Dembele va coûter cher…

 


 

Ligue 1 : la saison prochaine à 48 journées ?

Butfootballclub.fr

Alain Giresse a proposé de reprogrammer en début de saison prochaine les dix journées restant à disputer et d’enchaîner dans la foulée sur les 38 journées de l’exercice 2020-2021 !

Les solutions affluent pour tenter de trouver un dénouement à la saison en cours. En raison du coronavirus, le championnat est bloqué et personne ne sait quand il reprendra ses droits. « Si le Championnat ne repartait pas, on pourrait le bloquer avec le classement actuel et repartir la saison prochaine avec les mêmes positions », a expliqué Alain Giresse dans des propos relayés par L’Équipe.

« On redémarre la saison avec les dix matches et, ensuite, on enchaîne avec le nouveau Championnat, en utilisant les dates de la Coupe de la Ligue, qui a déjà été abandonnée », a ajouté l’ancien coach du Toulouse FC. Il y aurait donc une saison de « 48 rencontres » à disputer par club en 2020-2021.

Ce calendrier éventuel est confronté à un problème de taille. « C’est vrai, il y a évidemment le problème des Coupes d’Europe. C’est pour cette raison que je dis : arriver à tout combiner ça fait beaucoup, a-t-il souligné. La situation idéale n’existera pas. Les Championnats qui se termineront d’ici fin juin, je n’y crois pas. Moi, je donne une idée, c’est un balbutiement d’idée sans avoir tous les éléments. »

 


 

Une nouvelle donne pour les droits TV ?

Butfootballclub.fr

La Ministre des Sports Roxana Maracineanu évoque les impacts du coronavirus sur les finances des clubs et le calendrier des compétitions tous sports confondus.

Le flou est total. Aujourd’hui, personne ne sait quand la crise sanitaire prendra fin en France. Le confinement, dont la prolongation ne fait plus aucun doute, risque ainsi fort de rallonger la saison du championnat encore plus longtemps.

Roxana Maracineanu a tenté de répondre aux interrogations qui planent sur la suite des compétitions tous sports confondues. Malgré toute sa bonne foi, la Ministre des Sports n’est guère rassurante. « Les clubs sont en discussion avec les diffuseurs dont ils perçoivent les droits TV de façon à voir comment permettre une continuité économique à ce secteur dans cette période d’arrêt des matchs, a-t-elle indiqué dans Le Progrès. Il faudra veiller à ce que les clubs ne se retrouvent pas dans un étau entre des droits TV qui ne rentrent pas et des salaires importants à sortir. » L’ancienne nageuse a également martelé son souhait de voir tous les championnats aller à leur terme cette saison.

« Dans la réunion qui s’est tenue ce mercredi avec le monde professionnel, nous avons regardé comment pourrait s’agencer un calendrier national. Notre objectif à tous c’est que les championnats puissent aller au bout. Mais il y aura forcément une période de latence incompressible après le confinement, a-t-elle ajouté. Il faut du temps pour que les sportifs se remettent d’aplomb et cette durée est différente selon les sports. Les Ligues et Fédérations nationales devront entrer en négociation avec les instances internationales. Mais pour l’heure, l’urgence est ailleurs. »

 


 

Lyon en rêvait au mercato, Diego Lainez est dispo

Foot01.com

Promesse du football mexicain, Diego Lainez s’était longtemps retrouvé proche de signer à l’Olympique Lyonnais.

En 2018, Jean-Michel Aulas avait vendu du rêve à ses supporters en promettant deux ou trois joueurs prometteurs pour l'avenir. Le Mexicain, jeune et fantasque, faisait bien évidemment saliver les supporters. L’OL s’était mêlé à la lutte avec plusieurs clubs espagnols, mais c’est finalement le Bétis Séville qui avait bouclé le dossier quelques mois plus tard, en janvier 2019. Lainez, désormais âgé de 19 ans, trouve toutefois le temps long depuis le changement d’entrainement et la nomination de Rubi. Le Mexicain, qui a refusé d’envisager un départ cet hiver pour se donner une chance cette saison, a bien vu que la situation n’avait pas évolué. Le voilà désormais, selon Mundo Deportivo, désireux de changer d’air dès cet été.

Le club andalou en demandera plus de 10 ME, lui qui a été recruté pour 13 ME il y a un an de cela. Du côté de l’OL, la piste pourrait donc refaire surface, d’autant que Florian Maurice avait fait un gros travail de supervision à l’époque, du Tournoi de Toulon aux matchs avec l’América, le club mexicain où brillait Diego Lainez à seulement 17 ans. A noter que, selon les rumeurs de la presse sévillane, l’Ajax Amsterdam et Getafe pourraient être intéressés par le Mexicain, qui a en tout cas fait son deuil de son passage au Bétis. Nul doute que son coéquipier Nabil Fékir pourrait lui glisser quelques bons mots au sujet de l’OL si le besoin s’en faisait sentir…

 

 

Last modified on jeudi, 26 mars 2020 14:02