L'actu du Lundi 16 Mars

L'actu du Lundi 16 Mars

Florian Maurice transféré avec un gros chèque ?

Foot01.com

Afin de convaincre Florian Maurice de quitter Lyon, le Stade Rennais semble prêt à lâcher une offre financière de poids.

Annoncée depuis plusieurs jours, la nomination de Nicolas Holveck au poste de président, ou plutôt de directeur général, du Stade Rennais semble désormais imminente, Ouest-France affirmant même que l’officialisation du successeur d’Olivier Létang, viré en février, pourrait intervenir ce mercredi après une réunion du conseil d’administration du club breton. Ancien dirigeant de l’AS Monaco, Nicolas Holveck n’arrivera probablement pas seul à Rennes, puisque ce dernier souhaite avoir à ses côtés une personne susceptible de faire l’interface avec Julien Stéphan, lequel avait eu du mal à fonctionner avec Olivier Létang, ce que ce dernier a payé au prix fort. Et donc un directeur sportif en charge du recrutement est également attendu.

Pour le quotidien régional, c’est désormais Florian Maurice qui est la cible numéro 1 du Stade Rennais, le patron de la cellule recrutement de l’Olympique Lyonnais ayant un profil qui recueille l’ensemble des suffrages du côté du Roazhon Park. Afin de parvenir à ses fins, la famille Pinault, qui possède le Stade Rennais, est prête à faire un gros effort financier, conscient que Florian Maurice peut être un sacré bon recrutement tant il a fait ses preuves à l’OL. Si ce dernier est logiquement resté discret sur cette éventuelle offre rennaise, Jean-Michel Aulas ne devrait pas tarder à faire entendre sa voix. Car même si Juninho chasse désormais sur les mêmes terres que le patron de la cellule recrutement de l’OL, le patron de Lyon ne laissera probablement pas partir Florian Maurice aussi facilement que cela.

 


 

La nouvelle solution proposée par Aulas

Maxifoot.fr

Vendredi, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a fait grincer des dents en proposant "une saison blanche" dans l'hypothèse où la Ligue 1, suspendue jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie du coronavirus, ne pouvait pas reprendre. Ce lundi, le boss des Gones a dévoilé une autre idée.

"Il existerait une autre solution d'après les spécialistes : le classement historique sur 3 ans ou 5 ans ? Mais la meilleure solution consisterait à terminer le championnat, mais cela va être de plus en plus difficile ?", a lancé JMA sur le réseau social Twitter.

Sans surprise, l'OL, actuellement 7e au classement de la L1, retrouverait la Ligue des Champions avec une telle solution.

Le classement du Top 5 de la Ligue 1 sur les 5 dernières années :

1. Paris Saint-Germain - 435 points
2. Olympique Lyonnais - 322 points
3. AS Monaco - 316 points
4. Olympique de Marseille - 304 points
5. OGC Nice - 292 points

 


 

Chelsea ne lâcherait pas Moussa Dembélé

RMC.fr

La saison de football a beau être suspendue en raison de l’épidémie de coronavirus, les clubs européens en profitent pour préparer leur prochain mercato estival. Selon la presse anglaise, Chelsea garderait un œil sur le buteur de l’OL, Moussa Dembélé.

L’incertitude plane toujours sur la possibilité de reprendre prochainement la saison de football en Europe. La propagation du coronavirus a provoqué la paralysie des plus grands championnats comme la Premier League, la Liga ou encore la Ligue 1. L’avenir de la Ligue des champions et celui de la Ligue Europa restent aussi en suspens.

Mais la crise sanitaire actuelle n’empêche les équipes de préparer la reprise et notamment le mercato. Selon le site britannique The Athletic, Chelsea surveillerait de près la situation de Moussa Dembélé. Très courtisé en janvier dernier, le buteur de l’OL intéresserait toujours les dirigeants londoniens.

Dembélé, un buteur très demandé

Annoncé tout proche d’un départ lors du mercato hivernal, l’ancien attaquant du Celtic terminera finalement la saison à Lyon. Malgré les nombreuses sollicitations, son président Jean-Michel Aulas a tenu à le retenir et a démenti un éventuel accord avec un club anglais.

Un temps annoncé comme la priorité de Manchester United, l’attaquant français de 23 ans constituerait la cible privilégiée de Frank Lampard pour renforcer son secteur offensif alors que Michy Batshuayi et Olivier Giroud pourraient quitter les Blues.

Auteur de 22 buts en 47 rencontres toutes compétitions confondues cette saison, Moussa Dembélé ne s’opposerait pas à un départ, près de deux ans après son arrivée à Lyon pour près de 20 millions d’euros. Lyon refuserait de brader un joueur sous contrat jusqu’en juin 2023 et aurait même déjà refusé une approche des Blues  à hauteur de 40 millions d'euros.

En janvier dernier, l’OL a déjà précisé dans un communiqué son "souhait de conserver Moussa Dembélé" mais l’incertitude face à la crise sanitaire actuelle et la possibilité de voir la saison 2019-20 ne pas aller à son terme pourrait précipiter un départ du prometteur buteur tricolore. Pas encore ouvert, le mercato estival s’annonce déjà très rythmé à Lyon.

 


 

Le PSG et Lyon dans un Final 8 à Istanbul ?

Foot01.com

C'est ce mardi que l'UEFA décidera de l'avenir de l'Euro 2020 et des coupes européennes. Une hypothèse semble prendre du volume afin d'accélérer le calendrier.

A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle. Ce mardi, l’UEFA a donc décidé de réunir en vision conférence ses 55 pays membres, mais également des représentants des clubs et des joueurs afin d’évoquer la suite des compétitions compte tenu de l’épidémie de coronavirus qui frappe la planète. S’il semble désormais acquis que l’Euro qui devait se dérouler en juin et juillet de cette année sera reporté, il faut savoir comment se finiront la Ligue des champions et l’Europa League. Pour Etienne Moatti, il est très probable que le Paris Saint-Germain, et peut-être l’Olympique Lyonnais, seront conviés cet été en Turquie pour la C1. Car avec la durée totale du black-out pour le football, les dates libres vont être rares.

« Il sera décidé, c’est quasiment certain, de reporter l’Euro 2020 d’un an de manière à permettre à la Ligue des champions et à l’Europa League de pouvoir se terminer, tout comme les championnats nationaux et de donner des vainqueurs, des places européennes afin de pouvoir organiser les Coupes d’Europe la saison prochaine (…) Les scénarii imaginés par l’UEFA c’est de faire à partir des quarts de finale soit un Final 8, avec huit équipes regroupées dans un même lieu, à savoir celui des finales. Ce serait donc Istanbul pour la Ligue des champions et Gdansk pour l’Europa League (…) L’autre option envisagée c’est faire des quarts de finale sur un match, sur terrain neutre ou par tirage au sort, et ensuite un Final 4 comme le Final 8. Pour l’UEFA, ce serait tout bénéfice puisque ça lui permettrait de mener à terme ses deux compétitions de clubs, et de jouer l’Euro 2021 », explique le journaliste de L'Equipe. Si le PSG a déjà son ticket pour les quarts de finale, et donc l'éventuel Final 8 de Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais doit encore l'obtenir en éliminant la Juventus après sa victoire 1-0 au match aller.

 


 

Le Graët en remet une couche sur Aulas

Butfootballclub.fr

Noël Le Grët, président de la FFF, a évoqué une nouvelle fois l’impact du coronavirus sur la suite de la saison. Avec un petit clin d’œil au président de l’OL Jean-Michel Aulas.

Noël Le Graët n’a pas raté Jean-Michel Aulas. Après les propos du président de l’OL concernant une hypothétique saison blanche en raison du coronavirus, le patron de la FFF avait fustigé une vision d’anticipation déplacée eu égard à la crise sanitaire qui a envahi le pays depuis quelques jours.

L’heure est grave, puisque le stade 3 a été décrété par le gouvernement français ce week-end. Il s’agit d’une raison supplémentaire pour Le Graët de recentrer le débat autour de la santé de tous, seule priorité du moment. N’en déplaise aux enjeux purement sportifs et aux petits calculs.

« Peut-être qu’Aulas était mieux classé l’année dernière… »

« Pour le moment, c’est la chasse au virus, de faire en sorte qu’il n’avance pas. Le football reprendra dès que la maladie aura pris recul. La saison peut aller à son terme, on a le temps. On peut jouer au mois de juin, il n’y a absolument aucun problème, a fait savoir le président de la FFF au Progrès. Le président de l’OL évoque l’idée une saison blanche ? Peut-être que Jean-Michel Aulas était mieux classé l’année dernière que cette année. Je  ne sais pas, je n’ai pas vérifié… Le foot, je m’en fous. Le foot n’est pas la priorité. La priorité, c’est d’être tous solidaires pour que le virus recule le plus vite possible. »

 


 

Samuel Umtiti est à vendre !

Butfootballclub.fr

Déçu des performances du défenseur français, le FC Barcelone aurait placé Samuel Umtiti sur la liste des transferts, cet été.

Les joueurs de Samuel Umtiti au FC Barcelone sont peut-être comptés. C’est en tout cas ce qu’affirme Sport, le quotidien catalan. Selon lui, le Barça a décidé de se séparer de l’ancien lyonnais, très critiqué pour son rendement depuis son retour victorieux de la Coupe du monde, en 2018.

Le club blaugrana voudrait vendre Umtiti mais aussi d’autres joueurs importants afin de libérer de la masse salariale et faire rentrer du cash pour pouvoir recruter. Cela pourrait notamment favoriser le retour de Neymar. Le Barça espérer vendre pour 130 M€ cet été. Umtiti, suivi notamment par Manchester United, est pour sa part estimé à 40 M€, à 26 ans.

 


 

Denis Balbir : « Une maladresse de la part de Jean-Michel Aulas »

Butfootballclub.fr

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l’actualité de la Ligue 1. Retour sur la polémique lancée par Jean-Michel Aulas autour de la possibilité d’une saison blanche.

« Ce week-end a donné lieu à une passe d’armes entre Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud. Le président de l’OL a lancé le débat sur l’éventualité d’une saison de Ligue 1 qui n’irait pas à son terme, prônant la possibilité d’une annulation pure et simple de la saison. Est-ce indécent de la part de JMA ? Je pense simplement qu’il répond à une question d’un journaliste du Monde et donne son avis. On peut être contre, comme la majorité des gens, ou même pour.

Personnellement, quand je regarde le classement de Ligue 1, ça me fait sourire. On sait tous que si Jean-Michel Aulas donne cet avis-là, c’est que l’OL est mal classé. Si l’OL était leader du championnat, son discours serait différent. Maintenant, vu la période que l’on traverse, c’est un peu inopportun de prêcher pour sa paroisse comme ça. La France est frappée par une épidémie de Covid-19 et il faut savoir faire attention à ce qu’on dit.

Après qu’on pense déjà à la suite en Ligue 1, c’est un peu normal. Il y a de nombreux enjeux financiers, avec les diffuseurs. Aujourd’hui, ce serait un peu démago de dire : on s’en fout de l’argent, ce qui compte c’est la santé. Évidemment que la santé des joueurs et des individus est prioritaire sur tout le reste mais on ne peut pas nier que cette crise met tout un tas de personnes au chômage, que des clubs se retrouvent en grande difficulté économique. Déjà que les finances de certains clubs ne sont pas très saines… On ne peut occulter tout ça. Le football est une entreprise logée à la même enseigne que les autres.

« Que personne ne le suive, ça me paraît bien »

Aujourd’hui, Jean-Michel Aulas se retrouve seul dans sa croisade. Est-ce une surprise que le LOSC, l’ASSE, le RC Strasbourg ou encore le Toulouse FC, qui ont tous à gagner dans l’histoire, ne le suivent pas ? Aucun autre n’a eu l’opportunité de se prononcer comme le président Aulas. Il a donné une opinion qui, à mes yeux, est mauvaise. Il l’a même souligné et défendu alors qu’il aurait peut-être dû faire marche arrière. Comme cela arrange son club, ses mots ont été stigmatisé. Pour moi, c’est une maladresse de la part de JMA. Que personne ne le suive, ça me paraît bien. Je pense que les choses vont se tasser… »

 


 

Dhorasoo et Govou face aux électeurs, il n’y a pas eu match

Butfootballclub.fr

Les deux anciens coéquipiers de l’OL, Sidney Govou et Vikash Dhorasoo, étaient hier face aux électeurs lors du 1er tour des municipales.

C’était hier, comme vous le savez, le premier tour des élections municipales en France. A défaut de savoir si le second aura lieu dimanche prochain, les résultats ont été partiellement connus hier soir et confirmés ce matin. C’est le cas pour deux anciens coéquipiers de l’OL, Vikash Dhorasoo et Sidney Govou.

Le premier d’entre-eux, entre autres consultant télé, se présentait dans le 18e arrondissement de Paris sur la liste de la France Insoumise. En première place et donc éligible. Son score, de 9,3%, ne permet pas, toutefois, à Dhorasoo de se qualifier pour le second tour. Sidney Govou, lui, soutien affiché de Yann Cucherat à Lyon, figurait en 18e position sur une liste Divers Droite, à Saint-Didier-au-Mont-d’Or, dans le Rhône.

Cette liste, menée par Marie-Hélène Mathieu (Divers Droite) est arrivée nettement en tête avec 48,97% des suffrages.

 

 

Last modified on lundi, 16 mars 2020 18:19