L'actu du Samedi 14 Mars

L'actu du Samedi 14 Mars

Aulas milite pour "une saison blanche"

Maxifoot.fr

Ce vendredi, la Ligue 1 a été suspendue jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie du coronavirus. Et si le championnat de France ne devait pas reprendre, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas milite pour une solution : la saison blanche, soit un titre de champion vacant, les places européennes allouées aux mêmes clubs qu'en début d'exercice et aucune relégation.

"La meilleure solution serait de dire 'c'est une saison blanche' ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF. Le règlement stipule que c'est à l'issue du championnat que l'on descend d'une division. Une décision différente ouvrirait une brèche juridique qui coûterait très cher. Le plus logique serait alors de dire : 'On annule tout et on repart sur la situation du début de saison.' Dans tous les cas, il faut regarder ce que disent les règlements. Juridiquement, il est plus acceptable de dire que l'on repart avec la situation du début de saison. Des mécontents si les places européennes restent pour les mêmes clubs ? Evidemment, mais le règlement, appliqué à ceux qui n'ont pas de bons résultats et auraient dû descendre, serait aussi appliqué à ceux qui sont en haut du tableau et qui auraient pu jouer des qualifications européennes. Il faut être dans les premiers à la fin du championnat. Si on arrêtait le Tour de France à la douzième étape, je ne sais pas si on dirait que le Tour a sacré ses champions", a expliqué JMA pour Le Monde.

Bien évidemment, une telle solution serait favorable à l'OL, actuellement 7e au classement de la L1 et qui pourrait ainsi rester en Ligue des Champions.

 


 

Garcia évoque la suspension des compétitions

Le10sport.com

Alors que le football français est paralysé par l'épidémie de coronavirus, Rudi Garcia comprend la décision des instances de stopper toutes les compétitions.

Après la FFF jeudi, la LFP a annoncé dans la matinée la suspension immédiate de la Ligue 1 et de la Ligue 2 jusqu'à nouvel ordre. Alors que l'OL devait affronter Reims ce vendredi soir, Rudi Garcia est revenu sur cette situation dans des propos relayés par le site du club : « On ne peut être que d’accord sur le fait qu’il y ait une harmonie de tous les sports nationaux et internationaux, sur le fait qu’il faut suspendre toutes les compétitions pour laisser voir le pic de contagion. J’espère qu’il arrivera le plus vite possible. On verra dès qu’on pourra se remettre sur les terrains pour jouer mais pour cela on est obligés de s’entraîner et de se préparer mais tant qu’on n’a pas de date en vue, ce n’est pas si simple que cela. C’est un moment très compliqué, pas que pour nous mais pour tout le monde. »

 


 

Reine-Adelaïde poursuit sa reprise

Instagram

 


 

Boy de la Tour répond à Jean-Michel Aulas

Footmercato.net

Avec la suspension du championnat de France à cause de l'épidémie de coronavirus, le football est à l'arrêt comme partout en Europe. Les différentes instances vont donc devoir trouver des solutions pour la fin de la saison, et Jean-Michel Aulas avait lui proposé une saison blanche. Une idée qui ne plaît pas à la présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour.

Vendredi matin aux alentours de 10h30, le conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel s’est mis d’accord pour finalement suspendre la Ligue 1 et la Ligue 2, alors que des matches à huis clos avaient d’abord été imposés jusqu’au 15 avril suite à la pandémie de coronavirus qui touche le monde entier. Le championnat de France a donc été stoppé net avant le lancement de la 29e journée, qui devait avoir lieu ce week-end. Désormais, les instances vont devoir se pencher sur la suite de la saison et commencer à trouver des solutions pour terminer les championnats si les autorités sanitaires le permettent.

Président de l’Olympique Lyonnais, qui occupe la septième place de Ligue 1, Jean-Michel Aulas a lui fait part de sa proposition dans une interview accordée au journal Le Monde : « la meilleure solution serait de dire "c’est une saison blanche", ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF. Le règlement stipule que c’est à l’issue du championnat que l’on descend d’une division. Une décision différente ouvrirait une brèche juridique qui coûterait très cher. Le plus logique serait alors de dire : "on annule tout et on repart sur la situation du début de saison" » Une idée qui ne va pas plaire à tout le monde, et le joueur de l’Olympique de Marseille Dimitri Payet avait notamment, vendredi soir, répondu à JMA.

« Cette solution est une solution que lui appelle peut-être de ses vœux »

On attendait alors la réaction de la LFP, et Nathalie Boy de la Tour, sa présidente, a pu répondre ce samedi matin au dirigeant lyonnais sur le plateau de BeIn Sports. Et cette dernière n’est pas vraiment pour une saison blanche, loin de là. « Il est vraiment beaucoup beaucoup trop tôt aujourd’hui pour pouvoir imaginer quoique ce soit. Bien entendu, on travaille sur tous les scénarios. Là, je vous le dis et je le répète : à un moment, ce n’est pas la décision d’une personne. Le football, c’est la solidarité entre les 40 clubs et les acteurs du foot, a-t-elle d’abord expliqué avant de poursuivre. Aujourd’hui, ses paroles n’engagent que lui. Cette solution est une solution que lui appelle peut-être de ses vœux, mais qui n’est pas celle qui est arrêtée par le conseil d’administration, ça n’a même pas été abordé. Franchement, on n’en est absolument pas là. »

Pour le moment, la présidente de la Ligue de Football Professionnel n’en est pas forcément là, car celle-ci est persuadée que les matches vont pouvoir se jouer pour terminer la saison : « je pense qu’il y a plein de solutions alternatives qui peuvent exister mais je n’y crois même pas parce que moi, je suis convaincue qu’on va aller au bout de notre championnat. Et on se donne les moyens aujourd’hui d’y aller. On a encore beaucoup de semaines devant nous, on a la possibilité de faire jouer des matches plusieurs fois par semaine. Donc il y a des solutions alternatives qui nous permettent d’aller jusqu’au bout et c’est celles-ci qu’on privilégie. » Et bien évidemment, la réunion de l’UEFA prévue mardi pourrait tout changer.

« On considère pour l’instant à la Ligue que le championnat ira jusqu’au bout »

« Quasiment à 75% du championnat, donc les 3/4, il doit y avoir d’autres solutions si on imaginait un autre scénario catastrophique. (...) Ça sera avant tout les autorités sanitaires qui auront le fin mot et on attend aussi beaucoup de cette réunion de l’UEFA mardi parce que ça peut ouvrir de nouvelles perspectives sur la façon dont on peut continuer. Nous, on considère pour l’instant à la Ligue que le championnat ira jusqu’au bout », a conclu Nathalie Boy de la Tour sur le sujet. Les décisions prises par l’instance européenne dans trois jours pourraient donc tout changer, avec notamment un éventuel report de l’Euro 2020 pour avoir des semaines en plus pour boucler les championnats. La proposition de Jean-Michel Aulas, elle, ne semble donc pas vraiment d’actualité.

 


 

Riolo a été choqué par les propos d'Aulas

Topmercato.com

Daniel Riolo a été très étonné par la proposition de Jean-Michel Aulas consistant à faire "une saison blanche" et reprendre les classements de l'exercice précédent.

Jean-Michel Aulas "Il y aura une grosse discussion mardi, et il y a une volonté de tous d'aller dans le même sens, à condition que l'Euro soit reporté à l'année prochaine pour que ça libère le calendrier et que l'épidémie ne s'aggrave pas. Mais si l'épidémie s'aggrave... C'est là qu'on entre dans le débat, et Jean-Michel Aulas anticipe quelque chose que je trouve déjà dingue ! Parler de ça alors qu'on ne sait même pas ce que va donner la situation sanitaire du pays", a déclaré le journaliste sur les ondes de RMC.

"Il y en a un qui a osé, c'est Aulas"

Et d'ajouter : "Quand j'en ai parlé pour préparer l'émission, on m'a dit que rien ne sortirait, qu'il faudrait encore quelques jours, que personne n'oserait se prononcer et qu'il était trop tôt par rapport à la situation sanitaire du pays. Eh bien il y en a un qui a osé, c'est lui. C'est extraordinaire que ça soit allé si vite ! Lui, bim, tout de suite, en envisageant que ça ne puisse pas se terminer alors qu'ils vont tout faire pour." On peut penser que la priorité n'est pour l'instant pas à la fin de saison, mais bien à la lutte contre la propagation du virus.

 


 

Rayan Cherki, c'est la guerre Juventus-Barça-Madrid !

Foot01.com

Malgré son jeune âge, Rayan Cherki suscite l'intérêt des plus grands clubs européens, et l'Olympique Lyonnais doit s'attendre à une farouche bataille pour garder son prodige.

Du haut de ses 16 ans, Rayan Cherki impressionne déjà toute l’Europe, et sa prestation récente avec l’équipe de Youth League de l’OL contre l’Atalanta a été très suivie de l’autre côté des Alpes comme l’explique CalcioMercato. En Serie A, la Juventus, adversaire de Lyon en Ligue des champions, ne cache pas son admiration pour Rayan Cherki, au point même que le média italien affirme que les dirigeants de la Juve auraient déjà prévenu Jean-Michel Aulas de leur intérêt très vif pour l’attaquant rhodanien, même si le président de l’Olympique Lyonnais ne semble pas vouloir laisser partir aussi vite Rayan Cherki dont il connaît l'énorme potentiel.

La Juventus n’est cependant pas la seule équipe à vouloir très rapidement faire une offre à Lyon pour son joueur de 16 ans. Le média italien précise que le FC Barcelone et le Real Madrid auraient déjà un vif intérêt pour Rayan Cherki considéré comme « l’un des principaux objectifs pour l’avenir ». Même si actuellement c’est Houssem Aouar qui est en tête de liste pour plusieurs de ces clubs, l’attaquant prodige de l’OL arrive en force et pourrait s’inviter plus vite que prévu au menu des prochains marchés des transferts. Mais si Transfermarkt évalue Rayan Cherki à 20ME, il est d’ores et déjà évident que la Juventus, le Real Madrid et le FC Barcelone devront mettre beaucoup plus pour l’arracher à Lyon.

 


 

Payet reprend de volée Aulas et sa folle proposition

Footmercato.net

« La meilleure solution serait de dire "c’est une saison blanche". » Dans un entretien accordé au journal Le Monde ce vendredi, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a fait part de sa proposition pour la suite de la Ligue 1, qui a été stoppée par la Ligue de Football Professionnel aujourd’hui à cause de l’épidémie de coronavirus. Une idée qui fait forcément réagir, notamment du côté de l’Olympique de Marseille, deuxième et donc bien placé pour décrocher une place en Ligue des Champions la saison prochaine.

Sur son compte Twitter, le numéro 10 de l’OM Dimitri Payet a rapidement publié un message en reprenant un article concernant cette déclaration de Jean-Michel Aulas. « Mais il est sérieux celui là ? », a notamment écrit le milieu de terrain français accompagné de plusieurs hashtags très... spéciaux. Le message du Réunionnais est donc clair : cette proposition ne passe pas.

 

 

 

Last modified on samedi, 14 mars 2020 14:48