L'actu du Mercredi 22 Janvier

L'actu du Mercredi 22 Janvier

Voir aussi... OL 2-2 (4-3 tab) Lille : L'After

Accord de principe pour Bruno Guimaraes

Lequipe.fr

Le club rhodanien est en passe de boucler l'arrivée du milieu défensif brésilien.

L'Olympique Lyonnais est en passe de boucler sa deuxième recrue hivernale. Après l'attaquant Karl Toko Ekambi, le club rhodanien a trouvé ce mercredi un accord de principe avec l'Athletico Paranaense pour son milieu défensif Bruno Guimaraes (22 ans). Les deux clubs doivent désormais contractualiser cet accord et l'OL devra ensuite s'entendre sur le salaire avec le capitaine de la sélection olympique brésilienne. Mais tous les feux semblent désormais au vert pour la concrétisation de cette opération qui devrait être validée dès cet hiver.

 


 

Qui est Bruno Guimaraes, proche de rejoindre Lyon?

RMC.fr

Prometteur milieu de terrain brésilien, Bruno Guimarães (22 ans, Athletico Paranaense) est tout proche d’un transfert avec l’Olympique Lyonnais, qui en a fait sa priorité cet hiver dans l'entrejeu. Présentation.


Dans le onze type du dernier Brasileirão


Après l’arrivée de Karl Toko-Ekambi, prêté par Villarreal avec option d’achat, l’OL est proche de boucler le transfert de Bruno Guimarães. Ce milieu de terrain de 22 ans, qui peut jouer milieu défensif ou relayeur, possède un profil d’organisateur solide (1,82 m, 74 kg). Né à Rio de Janeiro, le Brésilien a été formé par Osasco Audax, où il a débuté sa carrière pro en 2015. Mais c’est à l’Athletico Paranaense (D1 brésilienne) qu’il se révèle, un an après son arrivée à Curitiba, en 2017.

Auteur d’une saison 2018-2019 pleine et prometteuse – 43 matchs, pour 5 buts et 4 passes décisives –, Guimarães figure dans l’équipe type du dernier championnat auriverde. Duquel l’Athletico Paranaense, club d’Adriano (ex-Barça) et de Lucho González (ex-OM), termine septième.


Capitaine de la sélection olympique


Des performances qui lui ont valu d’intégrer la sélection olympique brésilienne, actuellement en mission en Colombie pour qualifier sa nation aux prochains Jeux olympiques 2020 de Tokyo. Une sélection tenante du titre qui a bien débuté son tournoi pré-olympique dans la nuit de dimanche à lundi, en dominant le Pérou (1-0), sur un but de l’attaquant du Bayer Leverkusen, Paulinho… servi par Bruno Guimarães.

Celui-ci a la confiance de son sélectionneur André Jardine, qui l’a même propulsé capitaine d’une équipe qui comprend aussi le jeune Reinier, acheté lundi par le Real Madrid. Son Brésil est dans le groupe B, avec également le Paraguay, l’Uruguay et la Bolivie.


Surveillé un peu partout en Europe


Pisté depuis des mois par le directeur sportif de l’Olympique Lyonnais Juninho, Bruno Guimarães est sous contrat jusqu’en 2023 avec son club. Profil convoité, ce dernier est déjà connu des suiveurs du mercato, puisqu’il est annoncé depuis plusieurs mois sur les tablettes de grosses écuries européennes: Benfica, l’Atlético de Madrid et Arsenal s’étaient notamment positionnés. Mais c’est bien l’OL qui devrait ravir la mise, grâce à une offre conséquente (25 millions d’euros, hors pourcentage à la revente).

À noter enfin que les Colchoneros disposaient d’une option préférentielle pour le joueur, négociée lors du transfert de Renan Lodi l’été dernier. Une option caduque, désormais, selon le Mundo Deportivo. Qui ouvre la voie à un transfert à Lyon.


 


 

Tino Kadewere signe à l'OL et repart au Havre en prêt

Lequipe.fr

Lyon a bouclé l'arrivée de l'attaquant zimbabwéen (24 ans) qui va toutefois rester jusqu'à la fin de la saison, sous la forme de prêt, au HAC. Le joueur a signé un contrat de quatre ans et demi. L'indemnité de transfert s'élève à 15 M€.


Après avoir trouvé un accord de principe pour le milieu défensif Bruno Guimaraes (Athletico Paranaense), l'Olympique Lyonnais a bouclé ce mercredi le transfert de Tino Kadewere (24 ans), en provenance du Havre, contre une indemnité de 15 M€. L'attaquant zimbwabéen, qui a signé jusqu'en 2024, va retourner dans la foulée au HAC via un prêt jusqu'à la fin de la saison.


 


 

Dembélé ferme lui aussi la porte à un départ !

Butfootballclub.fr

Rarissime dans les médias, Moussa Dembélé s’est arrêté face aux quelques journalistes encore présents très tard dans la nuit à l’issue d’OL – LOSC (2-2, 4-3 aux tab). Morceaux choisis.

Sur la qualification face au LOSC

« Cette finale, c’est une fierté pour nous. C’est un objectif. On a réussi. Tout le monde est heureux. Est-ce que ça peut servir de déclic ? Forcément. Depuis le début d’année 2020, je pense qu’on est revenu motivé et qu’on le montre sur le terrain. Le break a fait du bien à tout le monde. Avant de partir, l’ambiance était lourde à porter pour le groupe. On a pu se concentrer sur autre chose que le football et revenir frais ».

Sur la réconciliation avec les supporters

« Cela prouve que tout le monde a mis les erreurs du passé derrière. On essaie tous d’aller de l’avant. C’est tout bon pour le club ».

Sur les rumeurs de Mercato le concernant

« Les rumeurs, c’est toujours flatteur. Cela veut dire que je produis du bon football sur le terrain. Maintenant il faut faire abstraction de ça. Je suis un joueur de l’Olympique Lyonnais. Y a-t-il une possibilité de me voir partir au Mercato ? Non, je ne pense pas. A moi de rester concentré sur le foot. Il y a des gens autour de moi qui sont là pour ça (…) Manchester United me supervise régulièrement ? Je fais abstraction. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. C’est le cas depuis que j’ai 14-15 ans. Je reste focalisé sur le terrain ».

Sur sa bonne dynamique actuelle

« Je marque plus parce que je suis aussi mieux servi. Quand on a de bons ballons, on est plus en réussite. C’est ce qui m’arrive en ce moment. En début de saison, je n’étais pas si bien servi que ça. J’ai pu parler avec les milieux pour remédier à ça et pour le bien de l’équipe… »

Sur un éventuel changement de statut

« Est-ce que je me sens plus responsabilisé depuis les blessures de Memphis et Jeff (Reine-Adélaïde) ? Non. On dispose d’un groupe étoffé. Après, à moi d’essayer de tirer l’équipe vers le haut. Je fais partie des joueurs les plus expérimenté du groupe. Je m’y emplois tous les jours ».

Sur le rêve de disputer l’Euro

« En tant que compétiteur, c’est un objectif. Maintenant je ne me mets pas trop ça dans la tête. J’essaye d’être bon sur le terrain et ça viendra pas la suite… »

 


 

Benfica veut Maxwel Cornet

Footmercato.net

L’Olympique Lyonnais est attaqué sur de nombreux joueurs cet hiver. On pense bien sûr à Moussa Dembélé, l’attaquant de 23 ans, que l’Angleterre s’arrache, ou encore Lucas Tousart, ardemment courtisé par le Hertha Berlin. Mais ce n’est pas tout. Selon nos informations, le Benfica Lisbonne est entré en contact avec les représentants de Maxwel Cornet.

L’attaquant polyvalent de 23 ans, qui a même évolué latéral gauche ces dernières semaines en raison des absences, est à Lyon depuis 2015 et a souvent été approché par des clubs étrangers ces dernières années. Il a changé d’agent il y a quelques mois mais n’a jamais forcé la porte pour partir. Benfica est très intéressé mais n’a pas encore formulé d’offre officielle à l’OL, qui pourrait bien avoir un nouveau dossier chaud à gérer d’ici le 31 janvier.

 


 

La qualif, les supporters, Cherki… Rafael se lâche

Butfootballclub.fr

Frais et spontané, Rafael s’est arrêté face aux micros mardi soir après OL – LOSC (2-2, 4-3 aux tab). L’occasion pour ce bon client de lâcher les chevaux. Verbatim.

Rafael, vous êtes passé par toutes les émotions ce mardi face au LOSC…

Rafael : Oui. La fin de match a été très dure. J’étais persuadé qu’il n’y avait pas péno. Je suis sûr d’avoir touché le ballon. Maintenant, on a gagné et ce que je pense n’est pas le plus important… Ce soir, on n’a pas été terrible techniquement mais, dans un match de Coupe, le plus important, c’est de gagner.

On ne voit plus le même OL depuis le retour des vacances…

Oui, c’est exactement ça ! On est parti en vacances, on a retrouvé de l’énergie, on s’est remis à gagner les matches qu’il faut. Cela redonne de la confiance. Mais attention, ce ne sont pas seulement les vacances qui font qu’on revient bien ! Même si cette période a été importante pour les joueurs, on a aussi beaucoup travaillé.
« Moi aussi, je suis supporter. Moi aussi, j’insulte les joueurs »

Il y a eu de belles images avec le public après la qualification …

Mais bien sûr ! Et on aime le foot pour ça. Moi aussi, je suis supporter. J’ai mon équipe au Brésil. J’ai toujours envie de les voir gagner. Quand ce n’est pas le cas, j’insulte les joueurs devant ma télé. Je comprends ce que vit un supporter et c’est normal. Maintenant il ne faut pas manquer de respect au stade. C’est juste ça… Ce soir, c’était vraiment magnifique !

En un mois, vous êtes passé des embrouilles à une grosse communion …

(Rafael voit passer Marcelo dans son dos) Il est là, il est là ! (rires) En ce moment, on est tous ensembles. C’est pour ça qu’on gagne, que les résultats reviennent… On sent que les supporters sont avec nous.

Que représente une finale au Stade de France pour vous ?

Pour moi, ça représente beaucoup. Je suis là depuis quatre ans et demi. Je ne suis jamais allé en finale. On joue pour disputer des finales, pour gagner des titres… J’espère qu’on continuera comme ça et qu’on gagnera la finale. C’est le plus important.

 


 

La folie anglaise ne fera pas perdre la tête à Aulas au mercato

Foot01.com

Cet hiver, l’Olympique Lyonnais est sollicité pour de nombreux joueurs durant le mercato. Moussa Dembélé et Lucas Tousart ne sont plus les seuls concernés…

Effectivement, Bertrand Traoré est également un joueur extrêmement courtisé dans cette dernière ligne droite du mercato. L’ancien joueur de Chelsea et de l’Ajax, qui figurait dans le viseur d’Everton l’été dernier, a toujours une cote d’enfer en Angleterre. La preuve, Bournemouth est prêt à dégainer une offre de 35 ME pour le Burkinabé, tandis que West Ham et Leicester sont également à l’affût. Mais à en croire les informations de L’Equipe, l’OL n’a aucunement l’intention de céder à la folie du marché anglais cet hiver.

Bien évidemment, il serait tentant pour Lyon d’accepter une offre supérieure à 30 ME pour un joueur offensif au rendement très irrégulier, recruté pour seulement 10 ME il y a deux ans et demi. Mais à en croire le quotidien national, l’Olympique Lyonnais a acté la décision de conserver Bertrand Traoré dans son effectif, au moins jusqu’à la fin de la saison. Confronté aux blessures de Jeff Reine-Adelaïde et de Memphis Depay dans le secteur offensif, l’OL ne peut prendre le risque de trop se découvrir, malgré le recrutement de Karl Toko-Ekambi et l’éclosion du phénoménal Rayan Cherki. A moins d’une surenchère incroyable de la Premier League, Bertrand Traoré, titulaire face à Lille mardi soir en demi-finale de la Coupe de la Ligue, devrait donc rester à Lyon.

 



Bedimo compare Toko Ekambi à Gervinho

Maxifoot.fr

L'Olympique Lyonnais a-t-il fait le bon choix en recrutant Karl Toko Ekambi (27 ans), prêté avec option d'achat par Villarreal ? Le Camerounais apportera de premiers éléments de réponse sur le terrain. De son côté, l'ancien latéral gauche de l'OL, Henri Bedimo, n'a absolument aucun doute à propos de son compatriote.

"Bien sûr que ça va marcher pour lui. Et ça ne m’étonne pas que Garcia aime son profil. Toko, c’est Gervinho ! En plus tueur devant le but. C’est un attaquant de rupture, de profondeur. Ces dernières années, il a su ajouter une corde à son arc car il peut aussi être intéressant dans un jeu de possession. Il a progressé techniquement dans les espaces réduits. C’est un attaquant moderne capable d’évoluer sur un côté ou dans l’axe", a analysé Bedimo dans L'Equipe.


 

Aulas : « Le public a été formidable »

OL.fr

Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, s'est exprimé au micro d'OLTV.

« Cela fait du bien. On retrouve une finale de Coupe de la Ligue. C’est un soulagement, d’autant plus immédiat qu’on avait quitté l’année 2019 avec des plaies. On n’était pas bien en championnat et dans la relation avec nos supporters. Voir le public à nouveau aduler ses joueurs est le moment le plus intense de la soirée. J’espère qu’on emmènera au Stade de France autant de Lyonnais que les autres années. Le public a été formidable. Le foot permet de vivre des moments très durs et d’autres très intenses. On a une équipe de qualité, des dirigeants qui savent redresser la barre. On a un coach qui mérite d’être soutenu. C’est un grand manager. Il a remis la paix dans le vestiaire. Il faut en profiter ce soir. On doit appeler à plus de pondération dans les critiques. On doit aussi avoir de l’humilité dans tous les sens. Les décisions sont murement réfléchies. »

 


 

Sans le vouloir, Tousart lâche un gros indice sur son avenir

Foot01.com

Convoité par le Hertha Berlin, Lucas Tousart fait l’objet de négociations avec l’Olympique Lyonnais. Les discussions ne sont pas terminées, mais le milieu de terrain semble déjà connaître l’issue.

Habile dans sa communication, surtout en plein marché des transferts, Jean-Michel Aulas a donné des indications claires ces dernières semaines. Entre le communiqué publié et ses différentes déclarations, le président assure que l’Olympique Lyonnais ne laissera pas Moussa Dembélé filer cet hiver malgré les tentatives de cadors de Premier League. En revanche, le dirigeant se montre beaucoup moins catégorique en ce qui concerne Lucas Tousart.

On peut même dire que la porte est ouverte pour le milieu défensif, du moins à condition que le club rhodanien recrute un remplaçant et récupère le montant espéré. D’après la radio RMC, Lyon réclamerait 30 M€ pour l’ancien Valenciennois, alors que le Hertha Berlin négocie pour le moment en dessous de ces exigences. Rappelons que le pensionnaire de Bundesliga a déjà formulé deux offres, dont la dernière à 20 M€ (+ 4 M€ en bonus).


Toujours Lyonnais en avril ?


Les discussions se poursuivent entre les deux formations et l’on ignore encore comment se terminera ce dossier. Mais de son côté, Tousart a comme une intuition. En effet, le Gone a donné rendez-vous aux supporters lyonnais pour la finale de la Coupe de la Ligue dans plus de deux mois. « Merci à tous de nous avoir tous soutenus. On se rejoint le 4 avril à Paris au Stade de France », a lâché le milieu de terrain, peut-être dans l’euphorie de la victoire en demi-finale contre Lille (2-2, 4-3 t.a.b.).

 

 


 

Garcia fait toujours les mêmes erreurs, il faut lui dire

Footradio.com

L’Olympique Lyonnais disputera la finale de la Coupe de la Ligue. Les Gones auront bataillé jusqu’au bout contre des Lillois accrocheurs.

Les fans lyonnais iront au Stade France. L’OL a en effet obtenu son ticket pour la finale de la Coupe de la Ligue contre Lille aux tirs au but. Une qualification bonne à prendre pour les Gones dans une période difficile. Les joueurs lyonnais auront fait preuve d’un beau mental. Mais le jeu pratiqué par les Rhodaniens fait beaucoup parler. Certains observateurs s’inquiètent des progrès réalisés par l’Olympique Lyonnais. C’est notamment le cas de Philippe Sanfourche, très critique à l’égard de l’apport de Rudi Garcia depuis son arrivée dans le Rhône.


“A chaque match, c’est pareil "


Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste n’a pas été tendre avec l’entraîneur de l’OL. “Ce qui me hérisse le poil, c’est qu’en fait, à chaque match, c’est pareil, il dit qu’il n’est pas content de leur gestion etc… Mais pourquoi il change son équipe et sort Aouar quand son équipe est en train de se battre et de prendre l’avantage ? Comme par hasard, il prend des buts après en fin de match. Il faut qu’en même qu’il prenne cela en considération. Il faut lui expliquer ou lui montrer des cassettes”, a notamment indiqué Philippe Sanfourche, qui ne comprend rien aux choix tactiques de Rudi Garcia depuis de nombreux mois maintenant.

 


Vidéo : le premier entrainement de Toko Ekambi

Twitter



Voir aussi... OL 2-2 (4-3 tab) Lille : L'After

 

Last modified on mercredi, 22 janvier 2020 20:42