L'actu du Lundi 2 Décembre

L'actu du Lundi 2 Décembre

Voir aussi... OL - Lille : L'Avant Match

Reine-Adelaïde : « Il faut travailler pour s'améliorer »

OL.fr

Avant le match contre le LOSC, Jeff Reine-Adelaïde s'est présenté en conférence de presse.

Le match contre Lille

On se sent capable de faire une série. On va tout faire pour. Lille est une grande équipe avec de bons joueurs. Il faudra être à la hauteur. Ce sera une journée importante. On ne doit pas pas regarder les autres équipes, mais plutôt être fixé sur nos objectifs.
 
Sa situation personnelle

J’ai commencé timidement mais ça va de mieux en mieux. J’avais besoin d’un temps d’adaptation. Il fallait que je progresse sur certains points. Je suis conscient de mes qualités, mais nous avons un groupe performant. La concurrence est saine. Il faut batailler avec soit même. Quand on est joueur, nous devons travailler, rester après les entrainements pour s’améliorer. Pour être performant, il faut que je reste moi-même. Le public m’a très vite adopté et je les en remercie.
 
Sa relation avec Rudi Garcia

Le coach me parle beaucoup. Cela me fait du bien. Il apporte des réponses à mes questions. Il fait en sorte que je m’améliore. On trouve, par exemple, que je me place mal sur le terrain. On essaye de rectifier cela. On travaille mes points forts et mes points faibles. Quand on est footballeur, c’est une remise en question perpétuelle. Si le coach m‘a sorti c’est qu’il avait ses raisons.
 
Son poste sur le terrain

Le poste de meneur de jeu est apprécié par tout le monde. J’ai été formé à ce poste. Le coach choisit où joue sur le terrain. En tant que relayeur il faut organiser le jeu, mais aussi défendre. Le poste de meneur permet de se porter plus vers l’avant.
 
Le brassard en sélection

Porter le brassard me rend heureux. L’avoir avec les espoirs est quelque chose de très grand. C’est un honneur de représenter mon pays. Cela me permet d’être meilleur.

 


 

Dubois va être fixé sur son absence

Topmercato.net

Victime d'une lésion méniscale du genou gauche, le joueur de l'Olympique lyonnais Léo Dubois sera opéré ce mardi martin.

Dubois va être opéré Touché samedi dernier à Strasbourg (victoire de l'OL 2-1) dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1, le latéral des Gones devra patienter encore un peu avant de connaître la durée de son indisponibilité. Celle-ci sera fixée par le staff médical après l'opération mais l'international français peut respirer dans la mesure où le pire a été évité. Son club a d'abord cru à une blessure au ligament croisé antérieur du genou, ce qui aurait sérieusement compromis sa saison.

 



Garcia : « Il faut poursuivre notre série de victoires »

OL.fr

A la veille de la réception du LOSC, Rudi Garcia s'est présenté en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes.

Etat des troupes

Léo Dubois subira une intervention demain. On en saura plus après. C’est un problème de ménisque externe. Marçal est suspendu et j’espère récupérer rapidement Houssem Aouar, Thiago Mendes et Memphis. On verra à l’entrainement. Il faut faire très attention car il y a de la fatigue. Memphis s’est blessé avec les Pays bas. Thiago Mendes s’est blessé contre Nice, mais c’est le joueur le plus proche du retour. Houssem Aouar s’est blessé en premier, mais c’est la plus grosse blessure. Je suis prudent avec les joueurs qui jouent beaucoup. Le problème c’est qu’avec les absents, les autres jouent plus. La rencontre contre Strasbourg a montré que j’ai besoin de tout mon groupe. Avec le programme qui nous attend, j’ai besoin de mon groupe au complet. On s’attache à donner plus d’air aux joueurs pour qu’ils se reposent car on joue tous les trois jours.
 
Le match contre Lille

Les joueurs savent qu’il faut prendre un maximum de points. Si on est capable d’enchainer trois victoires, alors on fera un bond au classement. Pour l’instant ce n’est pas suffisant, même si on est sur une bonne dynamique. Il faut continuer ainsi et battre Lille. Chaque rencontre est différente. Comme nous, Lille a des forces et des faiblesses. A nous de les trouver. Le championnat est un marathon. Il va se passer beaucoup de choses. Il faut finir dans les trois premiers à la fin.
 
La qualité offensive de l’OL

En Ligue 1, on est capable de marquer à chaque match. Tout le monde peut le faire. On a de la qualité devant. Maxwel Cornet l'a montré à Strasbourg. Memphis et Moussa Dembélé sont les premiers artilleurs, mais il y a de la qualité chez tout le monde. Pour marquer, il faut d’abord récupérer le ballon. Il y a assez de talent pour gagner.
 
Les choses à améliorer

Je veux qu’on continue de progresser. Cela fait un mois que je suis là. On était à un point de la zone relégable. Il fallait gagner. On est en train de le faire. Petit à petit on retrouve des sensations. On a de grosses échéances à venir. La confiance revient petit à petit. L’équipe a besoin de continuer de gagner.

Le groupe

Il faut leur montrer qu’on est avec eux et qu’on les encourage. Ce sont des jeunes joueurs qui ont besoin d’entendre ce qu’on attend d’eux. A Strasbourg, les leaders sur le terrain ont cadré les plus jeunes qui avaient pour habitude de jouer sur leur talent.
 
Maxence Caqueret

Le début de match lui montre ce qui lui reste encore à travailler. On sait qu’il défend énormément et qu’il va au duel. Il faut aussi qu’il muscle son jeu. Je suis content pour lui car il méritait sa chance. Son premier quart d’heure a été délicat, mais il a su se remettre dedans. Les joueurs qui l’entouraient l’ont mis en confiance. Il a encore du temps pour devenir un joueur aguerri. C’est important de montrer aux jeunes ce qu’ils ont encore à travailler.

Jeff Reine-Adelaïde

Jeff Reine-Adelaïde est un garçon ouvert et intelligent. Il est en demande de consigne. Le match de Strasbourg n’est pas son meilleur, mais il a su marquer et se montrer décisif. C’est aussi ce qu’on lui demande. Certains joueurs doivent céder leur place et c’est normal. Il marque des buts et donne des passes décisives. Il sait ce que je j’attends de lui. Il doit faire des choix plus justes. Il est en train de s’améliorer. Il y a des endroits où ne peut pas se permettre de perdre le ballon. Jeff, comme tous les autres, doit progresser sur cela. Il doit jouer plus simple dans les 30 derniers mètres. Il est capable de beaux gestes.
 
Le soutien des supporters

Le match contre Lille sera à domicile. Lorsque tous les supporters sont derrière nous, c’est très dur de nous battre. Leur présence pèse lourd contre l’équipe adverse. On aura besoin d’eux contre Lille et en Champions League.

 


 

Caqueret, un soldat dévoué à 100% pour Lyon

Foot01.com

Maxence Caqueret a été titularisé pour la première fois en Ligue 1 lors de la victoire de l'Olympique Lyonnais à Strasbourg. Rudi Garcia doit en être conscient, le milieu de 19 ans est prêt à se dépouiller pour le maillot de l'OL.

Débuter pour la première fois de sa carrière en Championnat avec un déplacement à la Meinau, on a connu scénario plus facile pour un joueur de 19 ans. Mais Maxence Caqueret pouvait arborer un large sourire après ce rendez-vous inaugural, puisque l’Olympique Lyonnais est reparti de Strasbourg avec les 3 points de la victoire. Une grosse satisfaction pour ce jeune formé à l’académie de l’OL dont les supporters rhodaniens attendent beaucoup, tant il a déjà montré de belles choses dans les catégories précédentes. L'heure de Caqueret a sonné selon ceux qui le connaissent bien.

Ce lundi, évoquant dans Le Progrès les qualités de Maxence Caqueret, un de ses anciens entraîneurs avoue que le milieu de terrain à l’Olympique Lyonnais vissé au corps et forcément cela se voit. « Il est prêt (pour le haut niveau) Maxence a toujours été surclassé. C’est un enfant de l’OL, il fera toujours tout pour son club. Contre Strasbourg, il a été timide au début. Il n’était pas dans le rythme, et il a pris des tampons. C’était compliqué. Il a ensuite pris la mesure de l’intensité. Il a été précieux par la qualité de son placement et son intelligence de jeu (…) Sa prestation est pleine de promesses pour la suite », explique, dans le quotidien régional, Cyrille Dolce. Il va désormais falloir que Rudi Garcia installe Maxence Caqueret dans son effectif, ce dernier semblant être mieux qu’un faire-valoir surtout par rapport à un Jean Lucas dont on se demande pour l’instant pourquoi l’OL s’est précipité pour le recruter au dernier mercato.

 


 

Ndombele félicite Aulas de l'avoir si bien vendu

Foot01.com

Entre 2017 et 2019, Tanguy Ndombele a clairement fait le bonheur de l’Olympique Lyonnais. Désormais, l’international français fait petit à petit son trou en Premier League du côté de Tottenham.

Suite à un passage pas forcément remarqué à Amiens en Ligue 2, le milieu de terrain était arrivé sur la pointe des pieds dans le club rhodanien. Prêté avec une option d’achat de 10 millions d’euros, le joueur de 22 ans s’est rapidement imposé comme un élément clé du dispositif de Bruno Genesio. Si bien qu’il a franchi les étapes à la vitesse grand V jusqu’à son transfert record chez les Spurs pour 60 ME. En deux saisons, Ndombele a donc marqué l’histoire de l’OL. Un passage chez les Gones qu’il n’est pas prêt d’oublier.

« Quand je suis arrivé à Lyon, non je ne me voyais pas partir aussi vite. Mais le foot va à deux mille à l’heure. Au bout d’une année, j’aurais pu partir. Après, le club ne souhaitait pas que je parte et je n’étais pas forcément pour partir. Lyon m’a gardé et l’année suivante je suis parti. Tout le monde y a trouvé son compte. C’était une belle histoire. J’aurais pu rester une année supplémentaire chez les Gones. Ce n’était pas le mauvais moment pour partir en tout cas. Je pense que le club s’est aussi dit ça : ‘On a des offres, autant le lâcher maintenant car si ensuite il coule, on sera tous perdants’. Tu es à Lyon, pas au PSG qui ne fait que de gagner le championnat. C’est différent. Je suis déçu de ne pas avoir remporté de trophées à Lyon. Surtout quand on voit qu’on s’était fait éliminer en demi-finale de la Coupe de France par le Stade Rennais qui a gagné la coupe. Après, en Ligue 1 c’était compliqué face au PSG », a avoué, sur Foot Mercato, Ndombele, qui garde un souvenir particulier de la victoire de l’OL à Manchester City en Ligue des Champions la saison dernière.


 

Memphis Depay vaut 50 ME, Aulas a tranché

Foot01.com

Forfait pour les matchs de Ligue 1 contre Marseille, Nice et Strasbourg, Memphis Depay a de grandes chances d’effectuer son retour à la compétition mardi soir face au LOSC.

Mais ces dernières heures, c’est plutôt dans la rubrique mercato que l’international néerlandais fait parler de lui. Et pour cause, le Daily Mirror affirmait dimanche soir que l’attaquant de l’Olympique Lyonnais figurait dans le viseur de Liverpool au mercato. Également observé par Tottenham et par le Milan AC, l’ancien buteur de Manchester United ne manquera pas de courtisans lors du mercato hivernal, et encore moins l’été prochain s’il venait à rester en janvier prochain dans la capitale des Gaules. Au vu de ses performances, l’OL se prépare à réaliser une énorme plus-value.

Recruté pour 16 ME en provenance de Manchester United en janvier 2017, Memphis Depay a vu sa valeur exploser grâce à ses performances à Lyon mais surtout sous le maillot des Pays-Bas, où il se montre décisif à quasiment chaque rencontre. C’est ainsi que selon les informations récoltées par Calcio-Mercato, Jean-Michel Aulas a fixé à 50 ME le prix de sa star sur le marché des transferts. Un prix auquel seul Manchester United, qui dispose de certaines options prioritaires, pourrait échapper. Reste maintenant à voir quels seront les cadors européens prêts à se positionner sur Memphis Depay à ce prix-là. Pour rappel, l’avant-centre de l’OL sera en fin de contrat en juin 2021…

 



Garcia compte sur Marcelo

Topmercato.net

Présent ce lundi en conférence de presse à la veille de la réception de Lille lors de la 16e journée de Ligue 1, Rudi Garcia s'est exprimé au sujet de la saison délicate de Marcelo.

Garcia s'exprime sur Marcelo Malgré sa brouille avec les supporters de l'Olympique Lyonnais, le défenseur brésilien reste un joueur important aux yeux de son entraîneur. "Il pourrait jouer. j'ai trois défenseurs centraux qui se valent, Andersen, Denayer et Marcelo. On ne peut pas se tirer une balle dans le pied en en retirant un, sinon on ne va plus gagner beaucoup de matchs," a expliqué le technicien du club rhodanien devant les médias.



Vidéo : L'interview d'Aulas à BeIn

BeIn via Twitter





Voir aussi... OL - Lille : L'Avant Match

Last modified on lundi, 02 décembre 2019 22:28