L'actu du Mercredi 27 Novembre

L'actu du Mercredi 27 Novembre

Voir aussi... Zenit - OL : L'Avant Match

Lyon qualifié en huitièmes si…

RMC.fr

Lyon peut assurer sa qualification en huitièmes de finale dès ce mercredi, en s’imposant en Russie contre le Zénith Saint-Pétersbourg. Un match nul pourrait également suffire au bonheur de l'OL.

En 2015, Anthony Lopes, Maxwell Cornet et Rafael étaient déjà là lorsque l’OL s’était incliné (3-1) au stade Krestovski. Ce mercredi (18h55), les hommes de Rudi Garcia savent déjà qu’ils ont intérêt à éviter pareil résultat. Actuellement deuxième de son groupe avec 7 points, grâce à sa victoire contre le Benfica Lisbonne (3-1), l'OL compte 2 points de retard sur le leader allemand, le RB Leipzig (9 points).

S'ils souhaitent s'assurer une place au tour suivant quel que soit le résultat de Leipzig-Benfica, les Lyonnais n'ont donc d’autre choix que de s’imposer à Saint-Pétersbourg. Avec une victoire, le club de Jean-Michel Aulas compterait 10 points et éliminerait surtout son adversaire du jour de la course aux huitièmes (4 points).


Un nul avec plus d'un but inscrit pourrait être suffisant


Un match nul avec plus d’un but inscrit ne serait pas forcément une mauvaise opération non plus pour les partenaires de Dembélé (1-1 à l’aller). Il permettrait à l'OL de prendre l'ascendant dans cette confrontation directe et pourrait même les qualifier, à condition que le Benfica ne s’impose pas en Allemagne. De son côté, le RB Leipzig a également une chance d'assurer directement la première place, s'il gagne et que Lyon ne s'impose pas.

Les Lyonnais, qui recevront les Allemands lors de la dernière journée de la phase de groupes, doivent surtout éviter de s'incliner en Russie. En cas de défaite, ils permettraient au Zénith de revenir à égalité avec eux (et même de passer devant à la différence particulière). Les Lyonnais ne seraient plus maîtres de leur destin, sachant que les Russes se déplaceront chez le dernier du groupe, le Benfica Lisbonne (3 points) lors de la dernière journée.

 


 

Terrier annonce son forfait

Butfootballclub.fr

Malade, l’attaquant de l’OL Martin Terrier ne jouera pas ce soir en Russie, en Ligue des champions. Il l’a annoncé sur Twitter.

Une autre mauvaise vient de tomber avec le forfait de Martin Terrier. L’ancien strasbourgeois est malade. Il a annoncé lui-même sur Twitter qu’il ne pourrait pas jouer.

Son forfait s’ajoute donc aux absences d’Houssem Aouar, Memphis Depay et Thiago Mendes, toujours aux soins.

 


 

Thiago Mendes définitivement forfait

RMC.fr
 
Selon les informations de RMC Sport, le Brésilien Thiago Mendes, touché à la jambe lors d’un entraînement de veille de match mardi soir, est définitivement forfait pour le contre le Zenith Saint-Pétersbourg, ce mercredi (18h55, en direct sur RMC Sport).

La tuile pour l’OL. Les Lyonnais affrontent le Zénith à Saint-Pétersbourg (Russie) mercredi soir (18h55, en direct sur RMC Sport 1)avec, à la clé, une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Un sésame qu’il faudra aller chercher sans Thiago Mendes.

Selon nos informations, le Brésilien a déclaré forfait pour cette rencontre. La possibilité de voir Jean Lucas ou Maxence Caqueret le suppléer est envisagée. Un changement de système n'est pas à écarter également. La réflexion est toujours en cours au sein du staff lyonnais.


Beaucoup d'absents en Russie


Tandis que l’OL s’entraînait au stade Krestovski de Saint-Pétersbourg mardi soir, lors de l’ultime mise en place tactique de Rudi Garcia, le milieu de terrain brésilien, après quelques tours de terrain avec un préparateur physique, s’est mis à grimacer. Le Lyonnais de 27 ans a stoppé son effort, et est rentré au vestiaire en compagnie du kiné et du docteur de l’OL. Déjà privés de Houssem Aouar et de Memphis Depay, les Gones sont sérieusement handicapés par cette blessure de dernière minute.

 


 

Youth League : L’OL battu par le Zenit Saint-Pétersbourg

Football365.fr

L’Olympique lyonnais s’est fait corriger par le Zenit Saint-Pétersbourg en Russie mercredi (3-0). Avec un succès de Benfica à Leipzig plus tard dans la journée (15h00), les Lyonnais seraient certains d’être barragistes.

La première place de son groupe de Youth League et la qualification directe pour les 8emes de finale de la compétition s’éloignent pour l’Olympique lyonnais. Les Gones ont pris une correction sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg ce mercredi (3-1). Les Russes, qui ont plié l’affaire en 46 minutes et ont même raté un penalty en fin de match, n’avaient pourtant pas gagné un seul match depuis le début de la compétition. Les Lyonnais avaient eux reçu le renfort d’Amine Gouiri, mis à disposition par le staff de l’équipe première, au contraire de Maxence Caqueret et de Rayan Cherki, maintenus avec le groupe professionnel. Mais l’attaquant de l’OL n’a joué que la première période, avant de céder sa place à Modeste Duku. Florent Da Silva a réduit l’écart en toute fin de match (90eme). Avec cette défaite, les Lyonnais laissent à Benfica l’occasion de s’assurer la première place de la poule, en cas de succès sur la pelouse du Leipzig dans l’après-midi (15h00). Mais les Gones sécuriseraient dans le même temps la deuxième, synonyme d’un ticket pour les barrages à l’hiver prochain. L’idéal pour l’OL serait un nul entre les Allemands et les Portugais, qui les maintiendrait en course pour la première place tout en leur assurant au minimum la deuxième.

 


 

Bouhafsi vire Traoré, il veut Terrier titulaire

Footradio.com

Ce mercredi soir, l’Olympique Lyonnais devra faire sans Memphis Depay ni Houssem Aouar pour affronter le Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des Champions.

Deux absences que Rudi Garcia avait déjà réussi à compenser tant bien que mal le week-end dernier lors de la victoire contre Nice (2-1). Avec son 4-2-3-1, le technicien français avait alors inclus Martin Terrier dans l’axe et Traoré sur un côté. En Russie, Garcia devrait opter pour la même tactique de jeu, avec Dembélé en pointe et Reine-Adélaïde à gauche. Une bonne nouvelle pour Terrier, qui va donc enchaîner une deuxième titularisation de suite après avoir connu un début de saison très compliqué, entre les pépins physiques et les tours sur le banc des remplaçants. De quoi donner le sourire à Mohamed Bouhafsi.


« Terrier a cent fois sa place dans cette équipe »


« Terrier mériterait d’avoir plus de temps de jeu. En 10 derrière Dembélé dans le 4-2-3-1 de l’OL, il a été intéressant contre Nice. Ce n’est pas son poste, mais il a la qualité technique pour jouer là. Il est intelligent, il a une certaine vista, il a un bon placement et une très belle frappe. Il a mis beaucoup de buts la saison dernière. Il doit jouer plus. Quand on voit les joueurs à côté de lui, je me dis que Terrier a cent fois sa place dans cette équipe. Il faut retirer Traoré ! Il ne doit plus être sur le terrain. Je veux voir Aouar, Terrier et Reine-Adélaïde ensemble sur le terrain. Terrier est intéressant, car il peut jouer sur les deux côtés ou dans l’axe », a précisé le journaliste de RMC, qui sait que Terrier est en train de remonter dans l’estime de Rudi Garcia. Désormais, pour passer un cap à Lyon, le joueur de 22 ans doit se montrer décisif, lui qui n’a marqué qu’un seul but cette saison, c’était lors de la victoire contre Leipzig en C1 au début du mois d’octobre.

 


 

Garcia évoque la progression de Terrier

Maxifoot.fr

Profitant de la blessure de Memphis Depay, Martin Terrier (22 ans, 14 matchs et 1 but toutes compétitions cette saison) tente de gagner sa place dans le onze titulaire de l'Olympique Lyonnais. Pour cela, l'ailier français doit progresser dans plusieurs secteurs selon son entraîneur, Rudi Garcia.

"Le joueur, je commence à mieux le connaître. L’homme, je le découvre et Martin est quelqu’un d’attachant. Il a du talent et tout ce qu’il faut pour réussir. Il va vite, il est technique. Il doit gagner en régularité et en constance durant ses matchs. Il doit devenir plus agressif avec et sans ballon", a considéré le coach rhodanien devant la presse.

 


 

Garcia malmène Reine-Adelaïde, où est le scandale ?

Foot01.com

Recruté pour plus de 25 ME par l’Olympique Lyonnais l’été dernier, Jeff Reine-Adelaïde n’a toujours pas disputé la moindre rencontre dans son intégralité. La question de sa gestion se pose dans la capitale des Gaules…

Et pour cause, Rudi Garcia avait décidé de le sortir dès la mi-temps à Marseille avant de le sacrifier avant même le repos contre Nice pour faire entrer Youssouf Koné et compenser le carton rouge récolté par Fernando Marçal. Face au Zénith Saint-Pétersbourg ce mercredi soir, l’ancien Angevin va-t-il disputer (enfin) une rencontre dans son intégralité ? En attendant de connaître la réponse, Le Monde est allé interroger Axel Lablatinière, ancien responsable de la cellule de recrutement du SCO d’Angers. Et pour celui qui connaît très bien « JRA », la gestion de Rudi Garcia n’a rien de scandaleuse.

« Stéphane Moulin (entraîneur du SCO) lui avait dit qu’il devait progresser dans ce domaine. Quand tu vises plus haut, tu dois savoir défendre à la transition quand ton équipe perd le ballon. On a eu Sofiane Boufal et Nicolas Pepe. Et Jeff Reine-Adelaïde n’échappe pas à la règle. Peut-être que Garcia veut le ménager, qu’il considère qu’il ne fait pas encore les efforts pour défendre ou qu’il n’est pas encore prêt physiquement à les assumer… » a commenté l’ancien dirigeant du SCO d’Angers, qui valide plutôt la méthode prônée par Rudi Garcia, lequel refuse pour l’instant d’exposer de manière trop importante le meneur de jeu de 21 ans.

 


 

Les jeunes au pouvoir à Lyon ? Ce consultant conseille Garcia

Footradio.com

Ces dernières années, l’Olympique Lyonnais a souvent été mis en avant pour la qualité de sa formation. Ce qui ne se ressent plus tellement dans l’équipe actuelle…

À la grande époque de la formation lyonnaise, l’OL évoluait notamment avec Lopes, Umtiti, Tolisso et Lacazette. Alors qu’il reposait essentiellement son équipe sur des éléments de son centre de formation, Lyon a quelque peu délaissé cela ces derniers mois. Dans le onze-type actuel, seul Lopes et Aouar sont issus du bercail. Quid des jeunes ? Si Rayan Cherki montre déjà le bout de son nez à 16 ans à peine, les autres espoirs des Gones peinent à faire leur trou. À l’image de Maxence Caqueret ou de Melvin Bard. Deux joueurs qui ne feraient pas tâche à côté de Thiago Mendes ou de Youssouf Koné, selon certains suiveurs de l’OL. Malgré tout, il faut rester prudent et patient avec ces deux joueurs de 19 ans. C’est en tout cas le message véhiculé par Nicolas Puydebois.


« Pourquoi pas tenter le coup avec Caqueret et Bard »


« Le moment opportun pour lancer des jeunes ? Je suis mitigé sur cette question-là. Je préférerais que les jeunes entrent dans un autre contexte, un peu plus favorable, plus serein. Pour cela, il faudrait avoir des meilleurs résultats. Et l’OL pourrait les avoir avec les jeunes, grâce à leur fraîcheur et à leur dynamisme. Il faudrait faire des choix par la méritocratie et pas par le statut du joueur. Si un jeune est performant avec la réserve et bon à l’entraînement, pourquoi pas lui donner sa chance ? Mais on ne pourra pas faire une équipe qu’avec des jeunes joueurs. Déjà que certains reprochent un manque de maturité dans cette équipe… Il ne faut pas rajouter de l’inexpérience supplémentaire dans cet ensemble déjà fragile… Mais pourquoi pas tenter le coup avec Caqueret et Bard », a lâché le consultant d’Olympique-et-Lyonnais, qui espère donc que Rudi Garcia lancera les meilleurs jeunes rhodaniens dans le grand bain d’ici à la fin de cette saison.

 


 

Garcia pourrait réserver deux grosses surprises au Zénith

Butfootballclub.fr

L’entraîneur de l’OL Rudi Garcia pourrait réserver deux grosses surprises dans son onze de départ face au Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des champions (21h).

L’OL joue son avenir en Ligue des champions ce soir en Russie. Pour cette rencontre clé de la saison, Rudi Garcia pourrait titulariser la recrue estivale Jean Lucas ! Thiago Mendes, qui ne s’est pas entraîné hier, a en effet reçu un coup derrière un genou face à l’OGC Nice (2-1) et est très incertain.

Selon L’Équipe, Maxence Caqueret (19 ans) serait aussi une option de remplacement dans l’entrejeu au côté de Lucas Tousart. « On retrouvera en grande partie les vainqueurs de Nice, mais il est possible qu’il y ait un ou deux changements », a glissé le coach de l’OL en conférence de presse.


Lucas et Marçal dans le onze de départ ?


Alors que Maxwel Cornet et Martin Terrier sont les favoris pour occuper les couloirs offensifs, l’autre hésitation pourrait concerner le poste d’arrière gauche. Fernando Marçal, malgré son expulsion samedi face aux Aiglons, serait le favori pour occuper le flanc gauche de la défense avant de laisser Youssouf Koné enchaîner les matches en L1.

 


 

Des supporters lyonnais refoulés à cause… de l’orthographe

RMC.fr

Plusieurs supporters de l’Olympique Lyonnais qui ont fait le déplacement en Russie pour soutenir leur équipe, ce mercredi face au Zénith (18h55, en direct sur RMC Sport 1) ont été refoulés en raison de détails orthographiques sur leur visa.

Certains supporters lyonnais à avoir fait le déplacement en Russie ont vécu une terrible désillusion à leur arrivée. Le contingent de fans rhodaniens sera en effet amputé de plusieurs membres ce mercredi au stade Krestovski pour le match entre le Zénith et l’OL (18h55, en direct sur RMC Sport 1). Sur les cent annoncés, vingt ont en effet été refoulés à leur arrivée depuis mardi.

Avec à chaque fois la même raison: un détail d’orthographe sur le visa par rapport au passeport. Intransigeantes, les autorités russes n’ont rien laissé passer, pas même un "i" transformé en "^" sur la visa ou un trait d’union oublié dans un prénom composé. La différence entre les alphabets latins et cyrillique fera donc sonner un peu plus creux le parcage des courageux fans rhodaniens.


L'OL a oeuvré pour plus de souplesse... en vain


Les services de l’OL ont bien tenté d’inciter les douaniers à plus de souplesse via l’ambassade de France. En vain. Il n’y aura donc que 80 supporters lyonnais, tous venus par leur propre moyen. Car aucun voyage avec avion affrété n’a été organisé par le club. Les joueurs de Rudi Garcia pourront leur offrir le meilleur des cadeaux en arrachant la qualification pour les huitièmes de finale. Pour cela, ils doivent s’imposer en Russie.

 


Voir aussi... Zenit - OL : L'Avant Match

 

Last modified on mercredi, 27 novembre 2019 16:09