L'actu du Samedi 7 Septembre

Voir aussi... L'actu du Vendredi 6 Septembre

Vidéo : Memphis impliqué sur 3 buts face à l’Allemagne avec les Pays-Bas !

Butfootballclub.fr

Les Pays-Bas confirment qu’ils sont bien de retour au premier plan. Les Oranje ont en effet battu l’Allemagne à Hambourg hier soir en posant un football très spectaculaire (4-2). En terme de show, ils sont bien amenés par Memphis Depay.

L’attaquant de l’OL, qui a déjà inscrit quatre buts en Ligue 1 cette saison, a surfé sur sa dernière réalisation contre les Girondins de Bordeaux samedi dernier (1-1). Depay n’a pas fait tremblé les filets mais il est tout bonnement impliqué sur trois buts de sa sélection.

Le Lyonnais a forcé Tah à marquer contre son camp (66e). Il a ensuite été impliqué dans le troisième but, trésor collectif conclu par la pépite Malen, qui fêtait sa première cape à 20 ans (79e). C’est encore lui qui a trouvé Wijnaldum au bout d’un contre initié par le joueur de Liverpool (90 e+1).

« Je suis fier de mon équipe et notre victoire est logique parce que nous avons montré beaucoup plus d’envie qu’eux », a déclaré le sélectionneur Ronald Koeman. Ce succès permet aux Pays-Bas de se relancer dans ce groupe largement dominé par la surprenante Irlande du Nord (quatre victoires en quatre matches).

 


 

Reine-Adélaïde raconte son été mouvementé

Footmercato.net

Recrue star de l'Olympique Lyonnais, l'international U21 s'est exprimé sur son mercato estival et sur son choix de rejoindre le Groupama Stadium.

Ce fut l’un des feuilletons de l’été en France. Après de longues semaines de négociations, Jeff Reine-Adélaïde est devenu Lyonnais le 14 août dernier. Le désormais ancien joueur angevin a d’ailleurs été la cinquième recrue la plus chère de l’été en France, coûtant 25 millions d’euros à l’OL. Le club présidé par Jean-Michel Aulas a dû batailler pour s’offrir les services de l’ancien joueur d’Arsenal, puisque ce dernier était aussi convoité par le LOSC et l’AS Monaco, entre autres. Dans un entretien accordé au quotidien l’Equipe, l’international Espoirs en a dit un peu plus sur son mercato estival.

« J’étais surtout content de voir que beaucoup de clubs me sollicitaient, dont Monaco, qui jouait la Ligue des Champions il n’y a pas si longtemps. Mais j’ai estimé qu’il était préférable de signer à Lyon », a-t-il notamment confié, ajoutant être prêt à briller dans un club qui veut aller loin dans toutes les compétitions qu’il dispute. « Même sans moi, ils (Angers, NLDR) peuvent aller beaucoup plus haut. Le coach m’a apporté beaucoup de confiance, il m’a donné ce que je recherchais. Je m’étais mis d’accord avec le staff, tout le monde là-bas, pour partir si le club qui m’intéressait vraiment arrivait. Je suis content que la promesse ait été tenue », a-t-il ajouté.


Jeff Reine-Adélaïde est reconnaissant envers Angers


Le joueur passé par Arsenal plus tôt dans sa carrière a également confié que le temps est passé très lentement pendant que les deux clubs finalisaient ce transfert, ayant dû reprendre l’entraînement et même démarrer la saison avec les Angevins. Il a d’ailleurs tenu à remercier son ancien club. Il a aussi expliqué avoir parlé avec Aouar afin de prendre des renseignements sur l’OL : « j’ai juste discuté un peu avec Houssem pour lui demander comment ça se passait au sein du club ».

« La différence avec Angers, c’est qu’à Lyon, il y a des stars, il va falloir que je m’adapte », a-t-il ajouté, conscient qu’il va devoir être performant dans l’entrejeu de l’Olympique Lyonnais. Après un amical facilement remporté face à l’Albanie jeudi soir (4-0), les Bleuets, avec JRA parmi ses leaders, vont lancer leur campagne de qualification pour l’Euro 2021, mardi, avec un premier duel face à l’Azerbaïdjan.

 

 


 

La prochaine pépite, c'est Cherki, et il ne se trompe jamais

Foot01.com

Suite à trente ans de bons et loyaux services, Armand Garrido a décidé de quitter l’Olympique Lyonnais durant l’été dernier.

Armand Garrido faisait partie des murs. Autant dire que le club rhodanien a tourné une page de son histoire en perdant l’une des figures emblématiques de son centre de formation. Pendant longtemps, le technicien de 64 ans a dirigé l’équipe U17 National de l’OL. Avec un certain brio, sachant qu’il a marqué la carrière de nombreux joueurs du cru, comme Ludovic Giuly, Karim Benzema, Alexandre Lacazette ou Houssem Aouar. Désormais, Garrido a passé le relais. Malgré tout, il garde un oeil très attentif sur les futures pépites de l’OL, et notamment sur Rayan Cherki, attaquant de 16 ans qui a déjà marqué deux buts en National 2.

« Cherki, on va lui laisser le temps de réussir quand même. Il est bien parti, c’est un fait. Il a beaucoup de choses pour lui. C’est un garçon qui a un potentiel qui est exceptionnel. Mais encore une fois, il faut laisser le temps au temps. Il est dans de bonnes conditions aujourd’hui. Tout est optimisé pour lui. Le club a vraiment fait tout ce qu’il fallait pour qu’il soit dans les meilleures conditions pour réussir. Maintenant, il faut le laisser travailler, progresser et grandir. C’est un petit peu comme une plante. On est en train de l’arroser. On attend qu’il grandisse. Il ne faut pas aller trop vite », a expliqué, sur Foot Mercato, l’ancien formateur de l’OL, qui sait que Cherki est le plus grand espoir de la nouvelle génération, lui qui est souvent comparé à Hatem Ben Arfa.

 


 

Memphis carbure aux Pays-Bas, casse-tête en vue pour Sylvinho

Footradio.com

Vendredi, Memphis Depay a une nouvelle fois été décisif avec les Pays-Bas lors de la victoire contre l’Allemagne en qualifications pour l’Euro 2020 (4-2).

Depuis le début de l’année 2019, il existe un Memphis Depay aux Pays-Bas, et un autre à Lyon. Même si le Néerlandais réalise un bon début de saison dans son club, avec quatre buts marqués en autant de journées de Ligue 1, l’attaquant de 25 ans est vraiment un autre joueur en sélection. Impliqué dans neuf buts en cinq sélections cette année, avec trois buts et six passes décisives, Depay a donné un caviar à Wijnaldum sur le quatrième but batave face aux Allemands (90e). Un acte qui rehausse encore un peu plus sa prestation globale. Alors pourquoi Memphis n’est-il pas aussi fort à l’OL ? Jonatan MacHardy tente de répondre à cette question.


« Ça donne vraiment du pain sur la planche à Sylvinho »


« Memphis Depay ne joue pas vraiment au même poste avec les Pays-Bas qu’avec l’OL. Là, il joue vraiment dans l’axe, il est libre de ses mouvements, il joue en soutien de l’attaquant, il peut revenir entre les lignes. Il a moins de contraintes. À Lyon, il joue très souvent sur un côté, il a un rôle beaucoup plus discipliné. Il s’exprime beaucoup moins bien. Memphis, ce qui est intéressant, c’est sa capacité à faire jouer les autres avec les Pays-Bas. Je ne sais pas si la différence est tactique ou dans la position. Mais j’ai l’impression qu’il pense beaucoup plus à faire jouer ses partenaires en sélection qu’à l’OL. À Lyon, il y a peut-être moins de mouvements à sa disposition. Mais c’est sûr que c’est un tout autre joueur, et ça donne vraiment du pain sur la planche à Sylvinho pour maximiser le potentiel de Depay à Lyon », a détaillé, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui estime donc que l’entraîneur brésilien devra changer ses plans pour retrouver le vrai Memphis à Lyon. Soit en le mettant à la pointe du 4-3-3 à la place du décisif Dembélé, soit en basculant vers un 4-4-2… À Sylvinho de trancher !

 


 

Aulas a déjà séduit Reine-Adélaïde

Maxifoot.fr

Parfois critiqué pour sa communication, le président Jean-Michel Aulas fait toujours l’unanimité à l’Olympique Lyonnais. A peine installée, la recrue Jeff Reine-Adélaïde (21 ans, 1 match en L1 avec Lyon cette saison) est déjà sous le charme du dirigeant à l’origine de sa signature.

"C'est vrai que je suis chanceux. C'est un club mythique avec un président qui est là depuis très longtemps et qui a vu pas mal de joueurs passer. Quand on entend que c'est le président qui me veut, c'est toujours élogieux, a réagi le milieu polyvalent au micro de Canal+. (…) Il discute avec tous ses joueurs, il les aime vraiment, il les considère comme ses fils. Il nous aide beaucoup, même quand on a de mauvais résultats, il est toujours avec nous. C'est vraiment un grand président."

Un tel hommage d’un joueur pour son président, cela n’arrive pas si souvent.

 


 

Depay meilleur avec les Pays-Bas qu'avec Lyon ? Il l'explique

Foot01.com

Guère en vue avec Lyon à Montpellier et contre Bordeaux, samedi dernier au Groupama Stadium, Memphis Depay est apparu à son meilleur niveau vendredi soir lors de la fracassante victoire des Pays-Bas en Allemagne (2-4). Et certains se demandent pourquoi l'attaquant, toujours aussi régulier avec sa sélection nationale, est nettement moins performant sur le long terme avec l'OL. Car ce n'est pas la première fois que ce bilan est fait concernant Memphis Depay, Bruno Genesio et Sylvinho ayant fait le même constat concernant le buteur néerlandais.

Sur la chaîne L'Equipe, Bernard Lions pense avoir un début d'explication concernant ce rendement sur courant alternatif de Memphis Depay à l'Olympique Lyonnais. « A Lyon, Memphis Depay a été un peu une victime collatérale, car s’il a fait des super moitiés de saisons, il a par exemple été victime du fait que Nabil Fekir soit resté la saison passée à l’OL. Car à Lyon il n’a pas le statut qu’il aimerait avoir et qu'il a aux Pays-Bas où Wesley Sneijder avait fait savoir qu'il lui confiait les clés de la sélection. Memphis Depay a un ego surdimensionné, il a ce décalage là dont il souffre moins en sélection qu’avec Lyon », explique le journaliste, qui pense qu'en donnant des responsabilités supérieures à son attaquant, et en le faisant savoir, l'OL pourrait avoir plus souvent à sa disposition le grand Memphis.

 

Voir aussi... L'actu du Vendredi 6 Septembre

 

Last modified on samedi, 07 septembre 2019 16:49